Menu

Achat immobilier : un graal pour les 25-34 ans

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Qu’importe la période, qu’importe les incertitudes, qu’importe le marché, l’achat immobilier est perçu depuis de très nombreuses années comme une valeur refuge. La crise sanitaire et les confinements successifs connus en quelques mois seulement ont encore renforcé le secteur, portant la propriété au rang d’objectif à atteindre absolument pour les Français. Alors que les jeunes étaient un temps moins conscients des enjeux, plus légers quant au regard porté sur l’avenir, toutes les générations souhaitent aujourd’hui majoritairement accéder à la propriété. Être propriétaire de sa résidence principale est un confort mais également une optimisation financière, une sécurité sur les court, moyen et long termes. Depuis les années 70 et l’apparition de l’immobilier comme valeur refuge face à l’inflation, la pierre n’a jamais perdu de son attractivité. Les 25-34 ans en sont conscients, évoquant l’achat immobilier comme le graal à posséder rapidement. Zoom sur une tendance qui semble encore vouloir s’accentuer.

Quel est l’âge idéal pour un achat immobilier ?

Une récente étude menée par l’Ifop pour CAFPI (Conseil à l’accession et au financement en prêts immobiliers) dessine un âge idéal pour devenir propriétaire. Selon les données collectées, les particuliers considèrent qu’entre 25 et 34 ans le moment est venu de réaliser son premier achat immobilier. Ils sont deux sur trois à avoir un avis identique. 59% des plus de 65 ans se positionnent également en faveur de cette tranche d’âge.


Et cette génération qui veut à tout prix devenir propriétaire conçoit la pierre un peu différemment de ses aînés. En effet, l’achat immobilier se réalise une fois dans la vie active, prix de l’immobilier élevés et nécessité de présenter un solide dossier de financement obligent. Les 25-34 ans souhaitent donc pouvoir bénéficier d’un logement modulable aux pièces interchangeables. Avec le déploiement du télétravail, une chambre se transforme facilement en bureau et inversement. Le salon revêt également plusieurs fonctions mais doit là encore proposer des possibilités d’intégrer un espace de télétravail. Post Covid, nombreuses sont les sociétés qui ont réorganisé leur mode de fonctionnement, autorisant leurs salariés à télétravailler. Le logement est ainsi le lieu où l’on vit, où l’on travaille, où l’on se divertit. Il doit assumer toutes ces fonctions à la perfection en offrant la possibilité de se réinventer à loisir selon les désirs de cette génération d’actifs et de jeunes propriétaires.


Les promoteurs l’ont compris, les logements neufs proposés sont le plus souvent placés sous le signe de la modularité. Autre particularité des 25-34 ans, ils envisagent leur premier achat comme un tremplin. Même pour quelques années, même en ayant déjà un autre projet en tête, ils sont désireux de devenir propriétaire pour ne pas payer de loyer, pour capitaliser, pour rentabiliser leur argent durement gagné finalement. Revendre pour racheter plus grand et/ou ailleurs dans un futur proche ? Ce n’est pas un problème ! Alors que leurs aînés avaient généralement une vision à long terme lors de l’achat de leur résidence principale, la donne a considérablement changé.

Achat immobilier VS location

Il y a encore quelques années, les particuliers, les jeunes actifs plus encore, hésitaient à se lancer dans un projet immobilier, à acquérir leur résidence principale. L’actualité immobilière nous rapporte l’opposé. Pourquoi ? Parce que les loyers, dans les grandes villes notamment, ont atteint des niveaux records. Le delta entre le remboursement d’une mensualité de crédit immobilier et le paiement d’un loyer est donc quasiment inexistant. La différence ? À la clé de l’achat immobilier et de la mensualité de crédit, un bien en son nom propre possiblement revendu, légué ou encore loué.


C’est pourquoi, selon une étude des Notaires de France, 35% des Français veulent devenir propriétaire de plus en plus tôt et 67% de la tranche des 25-34 ans veulent réaliser leur achat immobilier dans les cinq ans à venir. Selon cette étude toujours « être locataire revient à jeter l’argent par les fenêtres. » (source : Étude Harris Interactive – Notaires de France).


Les données publiées par le sondage Ifop et par l’étude des Notaires de France abondent logiquement dans le même sens. Pour justifier cette volonté de devenir propriétaire, les primo-accédants évoquent ainsi plusieurs raisons : les loyers élevés (dans les zones tendues principalement), la volonté d’aménager leur logement selon leurs besoins et envies, l’investissement pérenne que représente l’achat d’une résidence principale…

Les aides à l’achat immobilier

Les particuliers sont en mesure de devenir propriétaire dans leurs jeunes années car ils bénéficient de différents leviers. Le premier est la possibilité de souscrire un emprunt immobilier sur une longue durée (25 voire 30 ans). Le second sont des taux de crédit immobilier qui restent encore relativement bas malgré une hausse observée ces derniers mois.


Enfin, le troisième levier et non des moindres sont les aides à l’achat immobilier, neuf en tête. En voici une liste non exhaustive pour vous orienter dans votre projet :

-Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro : il s’agit d’un prêt mis en place par l’État et réservé aux primo-accédants qui achètent un bien immobilier neuf principalement. Via ce dispositif, jusqu’à 40% du montant du logement peut être financé à taux zéro, sans rembourser d’intérêt.


-Le PEL ou Plan Épargne Logement : il s’agit d’un placement à moyen terme qui peut être utilisé pour un achat immobilier neuf ou ancien ou pour la construction d’une résidence principale ou secondaire.


-L’Aide au Logement : il s’agit d’une aide réservée aux futurs propriétaires bénéficiaires d’un prêt conventionné ou d’un prêt d’accession sociale.


-Le PAL ou Prêt Action Logement : il s’agit de l’ancien prêt 1% Logement accordé aux salariés d’une entreprise privée de plus de 10 employés pour le financement d’une première résidence principale.


-Le Prêt Conventionné : il s’agit d’un prêt qui finance l’achat d’une résidence principale ou d’un investissement locatif.


-Le PAS ou Prêt d’Accession Sociale : il s’agit d’un prêt accordé aux foyers modestes pour devenir propriétaire d’une première résidence principale. Le taux d’emprunt avantageux est déterminé par l’État. Le PAS est cumulable avec l’Aide au Logement.


-Le PSLA ou Prêt Social de Location-Accession : il s’agit d’un prêt conventionné qui permet au particulier d’occuper le logement en qualité de locataire dans un premier temps avant d’en devenir propriétaire s’il le souhaite.


-Les aides des collectivités : villes, départements ou régions peuvent proposer des aides à l’achat immobilier. Il s’agit de subventions ou de prêts complémentaires avantageux qui permettent dans certains cas de solvabiliser les ménages.


-La TVA réduite : en lieu et place des 20% habituels, la TVA peut être réduite à 5,5% lors d’un achat immobilier neuf. Pour en bénéficier, le futur propriétaire doit se tourner vers un programme immobilier neuf en France situé en zone ANRU (Zone d’Aménagement et de Rénovation Urbaine) ou dans son proche périmètre.


-L’exonération de la taxe foncière : les propriétaires d’un logement neuf peuvent être exonérés pour tout ou partie de la taxe foncière pendant deux ans. Ils doivent pour cela renvoyer le formulaire H2 à l’administration fiscale dès l’entrée dans les lieux.


-Les frais de notaire réduits : dans le cas d’un achat immobilier neuf toujours, les frais de notaire sont compris entre 2 et 3%. Certains promoteurs choisissent même de proposer des frais de notaire à 0% à leurs clients. Pour comparaison, ils sont compris entre 7 et 8% pour un achat ancien.


Autant de mécanismes, dont certains sont cumulables, qui permettent d’économiser des milliers d’euros lors d’un (premier) achat immobilier.


La conclusion s’impose : l’achat immobilier est pour 75% des Français un vrai signe de réussite sociale selon un récent sondage Opinionway. Ce pourcentage atteint même 85% chez les 25-34 ans. Enfin, 75% des particuliers considèrent la propriété comme un objectif à atteindre rapidement. Et pour vous ?


Vous avez un projet immobilier ? Résidence principale ou investissement locatif, profitez des conseils avisés des experts Médicis Immobilier Neuf. Contactez votre interlocuteur dédié pour devenir propriétaire sans attendre.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
580 avis clients