ETABLIR UN DOSSIER DE PRÊT IMMOBILIER

Obtenir son prêt immobilier

Obtenir un prêt immobilier est une étape à laquelle ne peuvent pas échapper les acheteurs d’un bien (à moins d’un paiement « cash »). Si les exigences des banques sont importantes, il n’en reste pas moins que les garanties à fournir sont les mêmes pour tous les emprunteurs. Et si elles sont réunies, il n’y a aucun doute que le prêt immobilier sera accordé.

Les conditions d’obtention d’un prêt immobilier

Un taux d’endettement maitrisé, des comptes « sains » et une situation professionnelle stable sont les garanties d’un prêt immobilier accordé.

Lorsque vous entamez les démarches de demande de prêt, adoptez une attitude rassurante pour les banques. Comment ? En arrivant avec des copies de certains documents :
•    Votre contrat de travail et celui de votre conjoint(e) si vous empruntez en couple. Dans le cas d’un achat à deux, un CDI au moins est obligatoire. L’autre conjoint devra présenter un CDD (ou un contrat d’intérim) et une période d’activité d’au moins deux ans sans interruption.
•    Vos deux derniers avis d’imposition.
•    Vos trois derniers bulletins de salaire et le bulletin de décembre de l’année précédente (pour qu’elle puisse visualiser les cumuls de revenus)

Astuce : pour faire pencher la balance en votre faveur, proposez de domicilier vos comptes courants ou votre épargne dans l’établissement choisi.

Négocier l’aSsurance emprunteur

Lors de la souscription d’un prêt immobilier, une assurance emprunteur est obligatoire. Celle-ci représentant une part importante de l’emprunt, elle doit être minutieusement choisie et donc, abordée avec votre banquier au début des démarches.

La loi Lagarde interdit aujourd’hui à un prêteur d’imposer une assurance emprunteur à son client. Ce dernier est libre de la choisir en faisant jouer la concurrence. La banque se basera sur le capital emprunté, les montants des remboursements de l’assurance emprunteur seront donc identiques tout au long de la durée du prêt.

Il est dans ce cas intéressant de faire jouer la concurrence et de « déléguer l’assurance ». En comparant l’assurance emprunteur d’une banque et celle d’une délégation d’assurance, on constate que la première est souvent deux fois moins chère que la seconde. Cela donne à réfléchir ! Vous pouvez utiliser ces éléments pour négocier auprès de votre banque et demander un effort sur le taux nominal, c'est-à-dire le taux d’intérêt global appliqué à votre emprunt.

Pour finir, n’oubliez pas de faire jouer la concurrence. Pour être le plus efficace possible, faites appel à un courtier immobilier. Il comparera pour vous, les conditions d’emprunt les plus avantageuses en fonction des différents organismes de prêt.

Nous contacter

* Champs obligatoires

Nos guides immobiliers