CONSTITUER SON APPORT PERSONNEL

Constituer son apport personnel

Si certaines banques accordent aujourd’hui un financement à 100%, voire à 110%, pour un achat immobilier neuf, une grande partie d’entre elles demandent un apport personnel. Qu’il soit conséquent ou symbolique, il gage du sérieux de l’emprunteur montrant sa capacité à épargner.
Ainsi certaines banques demanderont un apport couvrant les frais d’achat du bien (frais d’hypothèque ou de caution, frais de notaire…), d’autres se contenteront de quelques centaines ou milliers d’euros, d’autres encore financeront l’achat à 110% incluant le prix du bien et les frais annexes.
Un apport personnel oui, mais comment le constituer ?

L’épargne, un moyen de constituer son apport personnel

La première source d’apport personnel est bien sûr l’épargne. Si les taux des livrets ne sont pas toujours à leur avantage en ce moment, il n’en reste pas moins que les rendements sont souvent défiscalisés, le livret A propose un taux à 1,25% par exemple.

A étudier également, le PEL (Plan Epargne Logement) et le CEL (Compte Epargne Logement) qui ont la particularité d’être dédiés à un projet immobilier. Lorsque l’achat d’un bien se profile, ces deux comptes épargnes permettront d’obtenir des taux de prêt adaptés et de bénéficier d’une prime de l’Etat. Si les taux proposés via le PEL ne sont pas suffisamment intéressants à une période donnée, le capital présent sur le plan constituera l’apport personnel de l’emprunteur.

En se disciplinant et en versant chaque mois une somme fixe sur le livret ou plan épargne choisi, l’apport personnel peut rapidement se constituer. Et même si la somme réunie n’est pas très importante, l’organisme prêteur constatera la capacité à épargner de l’emprunteur, gage de sérieux pour le prêteur.
Enfin, un contrat d’assurance-vie n’est pas un instrument à négliger puisqu’il offre des rendements bien souvent supérieurs aux livrets disponibles.

Les autres moyens de se constituer un apport personnel

L’épargne restant le moyen le plus « maîtrisable » de se constituer un apport personnel, il peut en exister d’autres.

Certains acheteurs préfèreront réaliser un investissement locatif dans un premier temps. Pourquoi ? Parce qu’acheter un logement de petite surface pour le mettre ensuite en location permet :
•    De réaliser un emprunt de courte durée.
•    De bénéficier d’un apport supplémentaire chaque mois, avec le loyer.
•    D’éventuellement revendre le bien locatif au moment d’acheter sa résidence principale. La plus-value (et l’amortissement en parallèle du prêt) constitue alors l’apport personnel.

Enfin, certains emprunteurs bénéficient d’un héritage ou d’une donation qui peut servir d’apport personnel pour un achat immobilier neuf.

A vous de choisir la solution qui vous convient ! Mais n’oubliez pas que l’absence d’apport personnel n’est pas un frein à un projet immobilier.

Nous contacter

* Champs obligatoires

Nos guides immobiliers