Investissement locatif : quelle assurance choisir en fonction de son profil investisseur ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Lorsque l’on réalise un investissement locatif, on a une seule idée en tête : rentabiliser son achat immobilier. Si la pierre reste le placement préféré des Français pour son potentiel rentabilité, il n’en reste pas moins que sécuriser son argent est une bonne idée ! Comment ? Grâce aux nombreuses garanties adaptées à chaque profil d’investisseur.

Une assurance liée au crédit immobilier


Pour accorder un emprunt, les banques demandent que le particulier soit assuré contre l’invalidité, le décès voire la perte d’emploi dans certains cas. Il est donc possible de souscrire une assurance emprunteur auprès de sa banque ou de la déléguer à un autre organisme. Il faut cependant que son niveau de garanties soit au moins équivalent à celui proposé par la banque.

Une assurance pour les propriétaires non occupants


Le PNO de son petit nom assure le propriétaire non occupant. Elle garantit la responsabilité civile à l’égard d’un tiers et inclut l’assurance des murs. Pour prendre un cas concret, un meuble de salle de bains qui blesserait un locataire en tombant serait pris en charge par cette assurance.


Lorsque l’investissement locatif porte sur la totalité d’un immeuble, la PNO est obligatoire. Dans le cadre d’un seul logement, elle est facultative. La copropriété bénéficie en effet déjà de sa propre assurance. Mais cette garantie peut être très utile lorsque le logement reste vacant entre deux locataires. Pourquoi ? Un hiver vigoureux ? L’assurance prend en charge des canalisations abîmées par le gel.

Une assurance loyers impayés pour sécuriser son investissement locatif


Dans de nombreux cas, l’emprunt souscrit pour réaliser l’investissement locatif est partiellement ou intégralement financé par les loyers perçus. Mais que se passe-t-il si le locataire arrête de payer ? Une vraie catastrophe ! C’est pour ces cas de figure compliqués qu’a été créée la Garantie Loyers Impayés. Un investisseur peut ainsi se faire rembourser les loyers impayés, les charges mais également les possibles dégradations.

Le Visale pour louer à un locataire précaire


Depuis le 1er janvier 2016, les propriétaires-bailleurs peuvent louer leur logement à un salarié précaire en échange d’une garantie gratuite. Le Visale, ou Visa pour le Logement et l’Emploi, est géré et financé par Action Logement. Il autorise plus facilement l’accès à la propriété des salariés en situation de précarité de moins de 31 ans. Avec une bonne assurance gratuite, les investisseurs sont en effet plus enclins à louer leur logement à des dossiers plus précaires.

Une assurance en cas de revente anticipée


Il est possible pour un propriétaire de choisir d’assurer son investissement locatif contre la perte de valeur. Cette assurance permet d’anticiper une perte de valeur en cas de revente anticipée. Cette dernière doit être liée à une mutation, une séparation ou encore un grand changement personnel ou familial. Si le propriétaire revend son bien « à perte », moins cher qu’il ne l’a acheté, il sera ainsi indemnisé.


À vous d’adapter la ou les assurances à votre profil d’investisseur. ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers