Menu

Ma PrimeRenov 2023 : modalités, fonctionnement, comment en profiter ?

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Bonne nouvelle, la rénovation énergétique est une priorité absolue du gouvernement. Pour inciter les Français à rendre leur logement toujours plus performant, les conditions pour bénéficier du coup de pouce MaPrimeRenov sont encore plus favorables cette année. Les modalités d’accès sont élargies pour toucher un public plus large. Zoom sur ce dispositif qui permet presque, dans certains cas, de viser les performances énergétiques d’un bien immobilier neuf. Montant de l’aide, ressources, conditions, prix des travaux… Le guide complet.

Comment fonctionne MaPrimeRenov 2023 ?

Pour faire simple, MaPrimeRenov est une aide financière qui permet aux particuliers de réaliser plus facilement leurs travaux de rénovation énergétique. Grâce à plusieurs milliers d’euros, ils allègent grandement le coût de leurs travaux. Elle a remplacé le précédent dispositif, à savoir le CITE ou Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique.

Qui peut profiter de MaPrimeRenov ? Tous les Français peuvent prétendre à ce coup de pouce, qu’importe leur niveau de ressources. Cette aide à la rénovation énergétique concerne autant les propriétaires que les copropriétaires que les bailleurs. Attention cependant, le montant octroyé dépend logiquement des revenus du ménage et des travaux engagés.

Depuis 2020 et la mise en place du dispositif, plus d’un million de particuliers ont fait appel à MaPrimeRenov pour engager leurs travaux de rénovation énergétique dont une très large part de foyers aux revenus modestes. Quels sont les travaux éligibles à MaPrimeRénov qui ont été le plus demandés ? Pour 70% le changement du système de chauffage, pour 21% l’isolation du logement et pour 4% sa ventilation.

Bon à savoir : le projet de loi de finances 2023 a rendu MaPrimeRenov encore plus intéressante. L’enveloppe dédiée sera pour les douze prochains mois de 2,5 milliards d’euros en lieu et place des deux milliards d’euros octroyés en 2022. L’objectif du gouvernement est clairement de donner un coup de boost aux travaux permettant de rendre les logements plus performants et de réaliser des économies d’énergie. Une orientation positive face à la crise énergétique qui touche le monde entier.

Qui sont les bénéficiaires de MaPrimeRenov ?

Depuis le 1er octobre, tous les devis signés pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique sont éligibles au dispositif. Une aide destinée aux propriétaires occupants mais également aux propriétaires bailleurs et aux copropriétaires.

Parmi les grandes nouveautés de MaPrimeRenov, la création de plusieurs bonus est à noter. Le montant octroyé est ainsi plus important lorsque les travaux portent sur :

Un logement énergivore classé F ou G au nouveau DPE, Diagnostic de Performance Énergétique. Il est nécessaire de réaliser un audit de travaux avant le début du chantier pour justifier un meilleur classement futur au DPE.

Une rénovation qui permettra au logement d’atteindre l’étiquette A ou B du DPE. Il est ici fait mention d’un bonus Bâtiment Basse Consommation ou BBC.

Une rénovation de grande ampleur peut profiter d’une bonification exceptionnelle des Certificats d’économie d’énergie.

Enfin, en 2023 les forfaits de rénovation destinés aux revenus intermédiaires et supérieurs ont été revus à la hausse, passant aujourd’hui à 10 000€ pour les premiers et à 5 000€ pour les seconds. Ces forfaits sont accordés pour une rénovation globale dont le gain énergétique atteindra au moins les 55%.

Quels sont les travaux pris en charge par MaPrimeRenov ?

MaPrimeRenov 2023 permet de financer pour tout ou partie une longue liste de travaux à savoir :

  • Chaudières à bûches
  • Chaudières à gaz très haute performance
  • Chaudières à granulés
  • Chauffage solaire
  • Chauffe-eau solaire
  • Chauffe-eau thermodynamique
  • Suppression d'une cuve à fioul
  • Équipements solaires hybrides
  • Foyers fermés, inserts
  • Installation d'un thermostat avec régulation performante
  • Isolation des combles perdus
  • Isolation des murs par l'extérieur
  • Isolation des murs par l'intérieur
  • Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles
  • Isolation des toitures terrasses
  • Isolation d'un plancher bas
  • Isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées)
  • Poêles à bûches
  • Poêles à granulés
  • Pompes à chaleur air/ eau
  • Pompes à chaleur air-air
  • Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques
  • Protections contre le rayonnement solaire (pour les outre-mer)
  • Radiateurs électriques performants en remplacement d'un ancien convecteur
  • Rénovation globale
  • Réseaux de chaleur ou de froid
  • Ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux
  • Ventilation mécanique simple flux.

 

A contrario, certains équipements qui étaient éligibles à MaPrimeRenov en 2022 ne le sont plus cette année. C’est le cas de l’achat d’une chaudière à gaz, même celle qui affiche de très hautes performances énergétiques.

À compter du 1er février, les subventions pour l’acquisition d’une ventilation mécanique contrôlée ou d’un poêle à granulés seront moins intéressantes.
Enfin, dès le 1er avril 2023, le bonus de 1 000€ destiné au remplacement d’une chaudière fioul ou gaz par un équipement aux origines renouvelables sera supprimé.

D’autres travaux sont étudiés au cas par cas. Ainsi, le remplacement des fenêtres ou autres surfaces vitrées est éligible à MaPrimeRenov si l’objectif est de rendre l’isolation thermique plus performante. La prime varie alors entre 40 et 100€ le m², calculée en fonction des revenus du ménage.

L’installation d’une pompe à chaleur est là encore finançable grâce à MaPrimeRenov s’il s’agit d’une pompe à chaleur géothermique ou solarothermique (entre 4 000 et 10 000€), d’une pompe à chaleur air ou eau (entre 2 000 à 4 000€) ou d’une pompe à chaleur destinée à produire de l’eau chaude sanitaire (entre 400 et 1 200€).

Comment demander MaPrimeRenov 2023 ?

La demande d’aide est à réaliser en ligne sur le site dédié mis en place par le gouvernement. La plateforme permet à la fois de s’informer sur MaPrimeRenov et sur les différents types de travaux possibles mais aussi d’obtenir des contacts d’artisans et de professionnels agréés RGE ou encore de réaliser une simulation en quelques clics pour avoir une idée du montant accordé pour financer les travaux.

Le versement de la prime unique est assuré par l’Agence nationale de l’habitat ou Anah. Une avance de frais est également possible sur demande pour régler l’acompte des travaux.

Bon à savoir : les dossiers sont généralement traités sous 15 jours.

Quel montant accordé pour MaPrimeRenov ?

La somme octroyée dépend des revenus des ménages mais aussi du gain écologique apporté une fois les travaux terminés. Un barème réparti en quatre couleurs (bleu, jaune, violet et rose) est défini selon les ressources et la composition du foyer.

Bon à savoir : les travaux éligibles à MaPrimeRenov profite d’une TVA à 5,5% et sont cumulables avec d’autres dispositifs tels que les aides d’Action logement, les aides des collectivités locales et l’éco-PTZ.

Vous souhaitez vivre dans un logement peu énergivore à l’isolation thermique parfaite et aux factures énergétiques allégées ? Vous n’avez aucune envie de mener un vaste chantier de rénovation énergétique ? Misez sur les avantages de l’immobilier neuf. Respectueux des dernières normes environnementales, votre futur logement vous garantit un confort inégalable.

Consultez notre catalogue de programmes immobiliers neufs en France pour vous faire une idée.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
644 avis clients