Les tendances du marché immobilier à Annecy

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Depuis toujours, la ville d’Annecy est réputée pour son cadre de vie. Entre lac et montagnes, le quotidien prend des airs de vacances. La récente implantation de l’autoroute menant à Genève et la refonte du quartier gare annecien, n’ont fait qu’accentuer l’attractivité de la ville. Des années durant, les prix de l’immobilier à Annecy ont explosé, affichant des coûts au m² presque indécents, même au regard du cadre offert. Mais ces derniers mois, la tendance semble légèrement s’inverser. Les prix ne grimpent plus, ils stagnent voire baissent. Avec des taux de crédit immobilier au plus bas, les opportunités d’achat et d’investissement sont de retour. Zoom sur le marché immobilier à Annecy.

Immobilier à Annecy, des secteurs au sommet


Dans toute grande ville, il y a le « Triangle d’Or », ces secteurs où les prix de l’immobilier sont les plus élevés et inaccessibles pour une grande majorité. Annecy ne regroupe pas le nombre d’habitants requis pour faire partie des « grandes villes françaises » et pourtant, elle possède elle aussi son Triangle d’Or. Entre les avenues d’Albigny, du Parmelan et de France, les constructions anciennes se vendent pour une moyenne de 4 200 euros/m². Quant à l’immobilier neuf, les rares programmes qui réussissent à prendre place dans le décor sont immédiatement vendus pour des prix au m² allant jusqu’à 9 000 euros !


Plus accessible mais toujours cher, Annecy-le-Vieux offre des opportunités pour 3 800 euros/m² dans l’ancien et 4 800 euros dans le neuf.
Les bords du lac sont quant à eux très sélectifs, puisque 600 000 euros en moyenne sont nécessaires pour acquérir appartement ou maison de luxe.

Immobilier à Annecy, des quartiers plus abordables


En s’éloignant du centre, les prix de l’immobilier à Annecy semblent retrouver la raison. Le quartier de la gare, qui a subi une totale refonte, offre des opportunités d’achat immobilier neuf entre 3 000 et 4 000 euros/m². Les immeubles plus anciens à rénover, sont prisés par les primo-accédants pour des prix moins élevés.


Au nord d’Annecy, l’éco-quartier Vallin-Fier, au sud, le site des Trésums. Deux lieux de vie qui permettent de devenir propriétaire à des prix raisonnables.

En s’éloignant d’Annecy…


Il est possible de dénicher d’intéressantes opportunités. Si vivre entre ville et campagne vous tente, la commune de Gran-Gevrier offre un prix moyen de 2 000 euros/m² et proposera très bientôt un tout nouvel éco-quartier, l’éco-quartier des Passerelles.


A quelques minutes de la Venise des Alpes, Argonay, Pringy ou encore Metz-Tessy offrent des biens abordables pour toutes les recherches. Maisons luxueuses ou appartements et maisons mitoyennes, toutes les bourses trouvent une réponse.


Enfin, l’agréable commune de Seynod affiche un prix moyen de 2 900 euros/m² et attire les primo-accédants qui n’ont pas le budget pour se loger en cœur de ville.


L’immobilier à Annecy n’est pas accessible à qui veut mais, en s’éloignant un peu, il est tout à fait possible de profiter de ce cadre de vie idéal.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers