Menu

L’impression 3D : une solution révolutionnaire pour l’immobilier neuf ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Pour faire face aux nouvelles exigences et à l’actualité immobilière, pour contrer la hausse du prix des matières premières et la pénurie de matériaux, pour contrecarrer les réglementations contraignantes, l’immobilier neuf se réinvente. En quête d’excellence et d’innovation, d’écologie et d’économie, de rapidité et de solidité, des technologies émergent pour permettre à ce segment du marché de s’envoler. C’est le cas de l’impression 3D, présentée depuis quelques années comme une solution révolutionnaire appliquée à l’immobilier neuf. Alors que la technique séduit constructeurs et promoteurs, les interrogations émergent : l’impression 3D peut-elle vraiment se généraliser ? Est-elle LA solution d’avenir pour les secteurs de l’immobilier neuf, du bâtiment et de la construction ? En quoi consiste-t-elle vraiment ? On fait le point !

Des difficultés sur le marché de l’immobilier neuf

La nouvelle fait la Une de l’information immobilière depuis quelques mois déjà, le secteur de l’immobilier neuf souffre du contexte et rencontre quelques difficultés. Preuve en est, selon le dernier rapport du ministère de la Transition écologique, le nombre de logements neufs commercialisés entre le deuxième trimestre 2021 et le deuxième trimestre 2022 est en baisse de -11,7%. La France manque de logements alors même que les Français sont friands d’immobilier neuf.

Les promoteurs et constructeurs sont confrontés à plusieurs réalités qui les impactent directement, à savoir :

  • La difficile obtention du permis de construire. En cause, des démarches administratives chronophages et fastueuses et des délais de traitement conséquents.
  • La généralisation de la RE 2020, Réglementation Environnementale 2020 qui impose de strictes règles de conception et de construction. Une bonne nouvelle pour les acquéreurs qui profitent de programmes immobiliers neufs ultra performants mais pour les constructeurs, un temps de construction allongé.
  • La pénurie de matériaux.
  • Le prix des matériaux en hausse.

 

Pour ne pas attendre (im)patiemment que les actualités immobilières soient placées sous de meilleurs auspices, certains promoteurs et constructeurs jouent la carte de l’innovation en se tournant vers l’impression 3D. Appliquée à l’immobilier neuf, elle fait des miracles !

L’impression 3D en quelques mots

Il y a encore peu de temps, l’impression 3D avait des allures de film de science-fiction. Mais rapidement, cette technologie a fait ses preuves. Dès 1980, les chercheurs s’en emparent en s’intéressant à la « fabrication additive », à savoir la création d’objets réels reposant sur une modélisation 3D par le biais d’une machine dédiée.

Les années 2000 assistent à l’apparition des imprimantes 3D, aboutissement des essais scientifiques menés dans le monde entier pendant 20 ans.
Concrètement, un plan d’objet est dessiné via un logiciel spécialisé, le plan est envoyé à la machine 3D, la machine crée l’objet en superposant les couches. L’objet peut être conçu avec de nombreux matériaux tels que le bois, le plastique, le métal ou encore la céramique. Imaginez la taille de l’imprimante nécessaire pour créer les murs d’une future maison !

L’impression 3D, une solution alternative aux modes de constructions traditionnels

Parmi les solutions envisagées par les professionnels de l’immobilier neuf, de la construction et du bâtiment, le recours à l’impression 3D. Elle permet en effet de construire plus vite et à coût réduit tout en donnant la possibilité de personnaliser le logement à 100%. Les constructions 3D aux formes les plus insolites deviennent de l’ordre du réalisable. Comment ? Le principe est simple : les murs sont construits en usine, avant que le chantier ne débute. Ils sont ensuite transportés et déposés à l’endroit où le bâtiment sera monté.

Pour cette prouesse, un robot perfectionné qui aligne les couches de béton l’une après l’autre et l’une sur l’autre avec une précision parfaite. Le secret ? Les murs sont creux à l’intérieur permettant de diviser par deux la quantité de béton demandée. À la clé une empreinte carbone diminuée et des coûts de construction drastiquement réduits, le tout dans un bâti solide et pérenne.

Pour vous donner un ordre d’idée, il faut environ 1h30 au robot dédié pour construire un mur de 2 mètres de long. Une construction réalisée grâce à l’impression 3D mettra en moyenne 12 mois à sortir de terre contre 16 pour une construction traditionnelle. Un bon moyen d’accélérer les chantiers et de livrer les logements plus rapidement.

Mais attention, un constructeur qui fait appel à l’impression 3D doit prévoir un surcoût de 25% en comparaison d’une construction traditionnelle. Malgré cela, la technique séduit de plus en plus d’acteurs du secteur. À voir dans le futur si elle se démocratise pleinement et si elle apporte vraiment des solutions à l’immobilier neuf.

Quelques exemples de constructions neuves grâce à l’impression 3D

Ces dernières années, les réalisations reposant sur l’impression 3D se sont multipliées, sans devenir une généralité pour autant. Prenons par exemple la maison YHNOVA conçue en 2018 dans le paysage de l'immobilier neuf à Nantes. Intégralement édifiée grâce à une imprimante 3D, elle affiche une superficie de 95m² et 5 pièces. Ce logement neuf a nécessité 54h de construction pour la modique somme de 195 000€. Une vraie prouesse qui révolutionne le secteur de l’immobilier neuf.

Autre réalisation spectaculaire, celle d’un promoteur chinois qui, en 2014, a livré 10 maisons neuves pour un coût dérisoire. Il lui a fallu 24h pour concevoir ces maisons grâce à une imprimante 3D de 32 mètres de long. Chaque logement neuf a été vendu pour 3 500€.

Les avantages écologiques de l’impression 3D

À l’heure de la transition énergétique, à l’heure de la RE 2020, Réglementation Environnementale et de la généralisation du Bâtiment à Énergie Positive ou Bepos, à l’heure où tous les regards sont tournés vers l’immobilier écologique, vers le bâti moins (ou pas) polluant, à l’ère de l’urgence climatique, l’impression 3D se positionne encore davantage comme une solution d’avenir pour l’immobilier neuf. Ses avantages environnementaux sont indéniables.

Les imprimantes 3D peuvent en effet être alimentées par du plastique recyclé ou autre matériau écologique. Plus encore, elle utilise uniquement la quantité de matériaux dont elle a besoin, ni plus ni moins. L’impression 3D ne fait pas de gaspillage.

Enfin, l’impression 3D permettra de mettre au point des bâtiments complexes, capables de s’implanter dans un environnement donné sans avoir besoin de détruire la végétation présente sur le site. L’immobilier neuf s’adaptera alors à son lieu d’implantation et non le contraire.

Programmes immobiliers neufs classiques ou constructions neuves 3D ? Seriez-vous prêt(e) à poser vos valises dans une maison construite par une imprimante 3D ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
644 avis clients