Le métro au cœur du Grand Paris

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La maire de Paris Anne Hidalo et Jean-Louis Missika, adjoint à l'urbanisme, ont lancé le 23 mai 2017 « Réinventer Paris II » sur le même principe que les précédents appels à projets urbains « Réinventer la Seine » et « Inventons la Métropole du Grand Paris ». Leur objectif était d’explorer les possibilités de rénovation des sous-sols de Paris, une ressource foncière estimée à fort potentiel. Le 15 janvier 2019, lors d’une cérémonie au Pavillon de l’Arsenal, les 20 lauréats ont été annoncés. Des solutions innovantes, audacieuses et pertinentes de production urbaine étaient attendues intégrées au Grand Paris. Quels projets ont été retenus ?

L'appel à projet « Réinventer Paris II » intégré au Grand Paris

Le projet du Grand Paris réunit la Ville de Paris, les 123 communes des départements de la Petite couronne et 7 communes de la Grande couronne : au total 7 millions d’habitants, 814 km² avec l'ambition de faire de ce territoire, la métropole de demain. Dans ce projet, le transport est considéré comme « un levier majeur ». Le nouveau métro automatique, le Grand Paris Express, comportera quatre nouvelles lignes autour de Paris (lignes 15, 16, 17 et 18), 200 km de lignes et 68 nouvelles gares.

L'appel à projet « Réinventer Paris - les dessous de Paris » propose d'utiliser et de rénover les sous-sols de la ville, les « grands invisibles » selon Anne Hidalgo. A travers des sites variés en sous-sol comme en surface, l'objectif est de « faire découvrir à tous le potentiel incroyable des sous-sols parisiens et y inventer le Paris de demain » selon Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris, chargé de l’urbanisme et notamment du projet du Grand Paris. Il s’agit de donner une autre dimension à la ville, celle de la profondeur et créer « une nouvelle relation verticale entre la ville souterraine et la ville à l’air libre ».

217 projets ont été soumis, portant sur 31 sites : des parkings, des tunnels ou encore des stations de métro désaffectées. Les 20 projets lauréats sont le fruit du travail d’équipes pluridisciplinaires, venues du monde entier : « une initiative au retentissement international ». Les projets retenus sont à dominante culturelle, événementielle ou productive. Quatre projets sont en relation directe avec les stations de la RATP.

Les projets de rénovation des stations de métro de la RATP

Des « stations fantômes » de la RATP comme Croix Rouge (VIe) fermée au public depuis 1939, de même que l'aérogare des Invalides (VIIe) auront bientôt une nouvelle vie.

Aérogare et esplanade des Invalides

Le site de l'esplanade des Invalides (7ème arrondissement), vestige de l'exposition universelle de 1900, est composé d'un bâtiment et d'un sous-sol. L'aérogare des Invalides sur 3 800 m² est occupée par Air France. L'espace souterrain se déploie sur près de 18 000 m² avec les lignes 8 et 13 et le RER C. Le projet « AérogArt » porté par Emerige a terminé en tête du vote du jury ; dans l’aérogare sera installé un centre dédié à l’art et l’artisanat français et sous la dalle s’installeront un musée pour enfants et une halle alimentaire.

Station de Métro Palais Royal - Musée du Louvre - Galerie Valois (1e)

La galerie Valois, propriété de la RATP, s'étend sur 40 m de long et 6 m de large. Elle est bordée par des vitrines de 1,6 m de profondeur. Entre les lignes 1 et 7 du métro, elle accueille aujourd'hui voyageurs et touristes. Demain, elle deviendra une galerie média où seront projetées les œuvres des monuments à proximité comme le Palais du Louvre ou encore des événements comme les Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Projet Galerie Media porté par Fontès Architecture.

Ancienne station de Métro Croix Rouge (6e)

Cette ancienne station de métro, Croix rouge dans le 6ème arrondissement, est propriété de la RATP. Elle est située sur la ligne 10 du métro. Aujourd'hui, elle est traversée par les Parisiens. Demain, sur ses 75 mètres de quais larges de 4,35 mètres, s'installeront un restaurant avec 250 couverts et un marché avec 14 comptoirs. Le métro continuera de circuler avec des protections anti-vibrations, anti-pollution et anti-bruit. Lauréat : Projet Terminus porté par Novaxia.

Espace viaire sous viaduc métro ligne 6 (13e) - Site de la Ville de Paris

Sous les stations Covisart et Glacière de la ligne 6, la société d'escalade Arkose, propose le premier site d'escalade en extérieur de Paris complété par un restaurant. Les deux autres stations désaffectées, Saint-Martin et Champ de Mars, n'ont pas été retenues pour des raisons d'espace et de complexité technique.

Le nouveau métro, le Grand Paris Express, permettra de rejoindre plus rapidement le cœur de la capitale depuis sa périphérie. Au cœur du projet du Grand Paris, ces stations transformées en nouveaux espaces et modernisées, donneront à Paris une autre envergure faite de modernité et issue d'esprits créatifs et innovants pour que Paris devienne une ville « durable, résiliente et accueillante ».

Les appels à projets « Réinventer » sont une nouvelle manière de « fabriquer la ville de demain ».  Placer le transport au centre du projet et utiliser les sous-sols comme une ressource foncière, qu'en pensez-vous ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers