Le Grand Paris vu par les Franciliens

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Le Grand Paris fait couler l’encre depuis des mois déjà. Les Franciliens sont tour à tour impatients, en attente de bonnes opportunités mais également méfiants face au projet. Il nourrit tous les espoirs et toutes les discussions. Mais qu’en attendent vraiment les habitants ? Entre facilité au quotidien, mobilité, transports plus développés, immobilier accessible, réponse aux problématiques environnementales… les Franciliens nous donnent leur version du Grand Paris via un sondage IFOP publié par les Notaires de Paris. 

Quand les notaires de Paris donnent la parole aux habitants sur le Grand Paris

 
Cela n’aura échappé à personne, le Grand Paris remodèle le marché immobilier en Ile-de-France en totalité (ou presque). Les Notaires de Paris sont donc en première ligne pour observer ces changements et le comportement des Franciliens. Ils se sont même réunis avec ceux de Seine-et-Marne, de Seine-Saint-Denis, de l’Essonne, de Versailles et des Hauts-de-Seine pour créer « les Notaires du Grand Paris ».
 
Récemment, ils ont commandité un sondage IFOP mené pendant 15 jours en octobre dernier. En Ile-de-France, 1 508 personnes ont été interrogées. Âgées de 18 ans ou plus, leurs besoins, leurs attentes et leurs inquiétudes ont été passés au crible. Après analyse, il est apparu que le projet du Grand Paris reste encore abstrait pour les habitants. Et pourtant, il est vu positivement par une grande majorité des sondés. 80% affirment qu’il sera bénéfique pour Paris mais également pour tous les départements d’Ile-de-France concernés. Un territoire entièrement repensé que les habitants sont impatients de découvrir et de « pratiquer ». 

Les impacts positifs du Grand Paris

 
Pour les Franciliens interrogés, c’est le quotidien qui sera positivement impacté par le Grand Paris. Ainsi, les sondés sont convaincus que les offres de loisirs seront plus nombreuses et que la mobilité sera grandement améliorée. 67% attendent également que le Grand Paris amène des améliorations en matière environnementale.
 
Des espoirs qui sont consolidés par la vision des notaires : « Nous voyons bien s'installer de façon complètement subjective une forme d'optimisme qui témoigne aussi d'une grande attente. Notamment en ce qui concerne l'amélioration des transports et les opportunités que cela ouvre pour abolir les distances et retrouver ses proches » explique Bertrand Savouré, le président des Notaires de Paris.
 
Il faut dire que les attentes des Franciliens en termes de mobilité et de transports en commun est forte, très forte même. Selon 84% des sondés : « le Grand Paris ne profitera qu'aux villes desservies par de nouvelles lignes de transport en commun ». Mais pour 82 % « il facilitera une plus grande mobilité en Ile-de-France ». 

Et les prix de l’immobilier avec le Grand Paris ?

 
C’est LA grande crainte des habitants : que le Grand Paris fasse grimper les prix de l’immobilier. Une inquiétude qui semble aujourd’hui fondée. Certaines communes ont d’ores et déjà vu les prix augmenter, notamment autour des nouvelles gares du Grand Paris Express. 90% des sondés craignent « une hausse du coût de l'immobilier ». Une large majorité des interrogés affirment également que le Grand Paris ne permettra pas de devenir propriétaire plus facilement. Enfin, seuls 17% disent envisager d'« acheter un nouveau bien immobilier au sein du Grand Paris ». Ils sont donc très peu nombreux à souhaiter déménager suite à l’émergence du Grand Paris. De manière plus générale, les Franciliens semblent satisfaits de leur lieu de vie pour 72% et du bien dans lequel ils vivent actuellement pour 86%. 

Les notaires sensibles aux inquiétudes des Franciliens

 
Et il semble que cette crainte de voir les prix de l’immobilier augmenter ne laisse pas les notaires indifférents. « Cette vive inquiétude doit nous interpeller et nous inciter, nous notaires, à inventer des modes innovants d'accession à la propriété permettant de limiter le prix du foncier : cela peut être des transmissions aux enfants sur une durée plus courte, le recours au viager, ou encore la mise en place de super baux. Pour faire court, on peut envisager une déconnexion du droit de la propriété du droit du sol et, plus généralement, un partage de la propriété », affirme Bertrand Savouré. Des dires appuyés par le fait qu’aujourd’hui, 47% des Franciliens seulement sont propriétaires de leur résidence principale.
 
Entre craintes et espoirs, le Grand Paris est un projet d’envergure dont les effets sont et seront minutieusement étudiés.
 
Et vous ? Pensez-vous que le Grand Paris impactera positivement l’Ile-de-France ? Si oui, dans quel(s) domaine(s) ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers