Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

Ces troubles du voisinage à ne pas laisser passer

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Pas toujours facile de vivre en communauté ! Si de nombreuses occasions sont sources de rencontre et de partage dans une copropriété - la fête des voisins, l'échange de services… - certains tracas du quotidien peuvent venir ternir la bonne entente. Bien souvent, les troubles de voisinage sont minimes et très occasionnels. Mais parfois, les nuisances deviennent insupportables. Mieux vaut agir vite pour ne pas se laisser dépasser. Plus vite le conflit est désamorcé, plus facilement il est résolu. Explications.

Les troubles de voisinage liés aux entreprises


Dans votre voisinage vous avez peut-être des entreprises causant des troubles olfactifs. Cela peut être le cas pour certaines usines qui émettent des odeurs insoutenables.

Ces troubles de voisinage peuvent être mesurés selon un certain nombre de critères tels que l'intensité, la fréquence... Ils sont ensuite à analyser en comparant la réalité et les normes légales autorisées.

Ce trouble du voisinage peut faire l'objet d'une pétition, de la venue d'un huissier ou d'une information à la mairie qui contactera l'entreprise ou qui mandatera un expert ou son service d’hygiène.
 
Au quotidien, vous pouvez également être gêné par des bruits récurrents liés à l’activité industrielle d’une entreprise ou à une soufflerie par exemple. Sachez que là encore il existe des recours auprès de votre mairie pour faire constater le nombre de décibels émis. Si le cas de nuisance sonore est avéré, l'entreprise peut être contrainte à effectuer des travaux pour atténuer le bruit.

Autre cas de figure : l'implantation d'un commerce en rez-de-chaussée. Un local commercial de votre immeuble peut être occupé par un bar ou une boîte de nuit. Le service public précise qu’il « existe des niveaux sonores spécifiques à chaque cas ». En cas de problème, l'intervention de la mairie est nécessaire pour mesurer le préjudice et imposer des sanctions si nécessaire.

Les troubles de voisinages liés aux voisins


Ces troubles du voisinage peuvent prendre différentes formes au sein de la copropriété. Mais le plus souvent il s’agit de situations ponctuelles liées au bruit. S’il s’agit de bruits récurrents tels qu’un lave-linge mis en route en pleine nuit, une musique écoutée bruyamment ou des talons qui claquent à toute heure, la première chose à faire est de signaler à votre voisin qu'il est bruyant et que vous êtes dérangé dans votre quotidien.

Le plus souvent, votre voisin n’en avait pas conscience et le conflit est résolu après quelques mots échangés. Idem pour les bruits liés aux fêtes qui se prolongeant tard dans la soirée et dans la nuit. Commencez par signaler à votre voisin la nuisance subie. En dernier recours, vous pouvez évidement appeler la gendarmerie qui viendra constater le tapage nocturne ou diurne. Dans le cas où votre voisinage ne respecterait pas les limites autorisées, il pourra être sanctionné d’une amende.

En conclusion, les troubles de voisinage peuvent être variés. Qu’ils soient liés aux activités des entreprises ou aux comportements inadaptés des particuliers, l’entente à l’amiable reste à privilégier tant les démarches juridiques peuvent être fastidieuses. Prenez toutes les mesures nécessaires avant que le dialogue avec vos voisins ne soit totalement rompu et le conflit ne s'envenime.

Vous avez déjà été confronté à des nuisances et vous avez trouvé une solution ? Amiable ou juridique ? 
 
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
405 avis clients