Offres spéciales sur une sélection de programmes neufs jusqu'au 31 août 2024 !!! Profiter des Promos du moment !
Menu

Un compost en appartement : une obligation dès 2024

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Tri des cartons, des verres, du plastique… Autant de réflexes intégrés (ou presque !) dans notre quotidien depuis plusieurs années. Mais pour aller plus loin encore dans ces bonnes habitudes bénéfiques pour la planète, le compost devient obligatoire en appartement dans quelques mois. Dès le 1er janvier 2024, les épluchures de fruits et de légumes, les coquilles d’œufs et autres déchets alimentaires n’auront plus leur place dans la poubelle du tout-venant. Direction le bac à compost pendant plusieurs mois avant de devenir un terreau fertile même en pleine ville !

Compost : ce que dit la loi du 10 février 2020

La loi du 10 février 2020 donne un strict cadre aux actions à mener pour lutter contre le gaspillage alimentaire et favoriser l’intégration de l’économie circulaire. Parmi les mesures fortes imposées par ce cadre légal, la nécessité de passer au compostage même en appartement dès le 1er janvier 2024. L’an prochain donc, les ménages devront se munir d’une solution de compost même s’ils vivent en milieu urbain.

Si la mesure fait sens dans une période de pleine conscience écologique, il vous semble peut-être insolite de faire du compost dans votre appartement. Comment composter lorsque l’on habite dans un appartement en ville ? Dans les faits, rien de compliqué ! Avec un peu d’organisation, le compost devient une simple question d’organisation.

Comment faire du compost en appartement quand on n'a pas de jardin ? Pistes et mode d’emploi

Selon l’ADEME, 30% des ordures ménagères sont compostables soit 83 kilos de déchets par particuliers et par année. Considérable !

La lutte contre le gaspillage alimentaire et la pleine intégration de l’économie sociale et solidaire passent donc par des actions majeures et imposées pour certaines, telles que le compostage obligatoire dès le 1er janvier 2024.

Dans les faits, comment cela va-t-il se passer ? Chaque collectivité devra fournir à ses administrés une solution de compostage pour les biodéchets, qu’ils habitent en maison ou en appartement.   

La question se pose alors : comment faire pour adopter le compost en appartement ? S’il est facile d’envisager un composteur dans son jardin, il l’est beaucoup moins dans un appartement, plus encore dans un appartement sans extérieur. Et pourtant, il existe des solutions pour composter que l’on habite dans un programme immobilier neuf ou dans un bien ancien.

Lesquelles ?

Comment et que faire du compost quand on est en appartement ?

Un composteur commun installé dans les espaces partagés comme une cour ou un jardin par exemple. Les abords du composteur peuvent même devenir un lieu de rencontres et de partages entre voisins. Quel meilleur moyen d’entamer une conversation que seau de compost à la main !

Un petit composteur de cuisine vidé ensuite dans un grand bac à compost de la ville ou de la copropriété.

Un composteur adapté aux appartements avec extérieur, à installer directement sur un balcon, une terrasse ou même sur une loggia.

À vous de choisir l’option qui correspond le mieux à votre situation et à votre installation.

Quelle sanction en cas de non-respect du compost obligatoire en 2024 ?

Si les collectivités ont l'obligation de distribuer des solutions de compostage à tous leurs administrés, aucune sanction réelle ne sera appliquée pour celles et ceux qui ne veulent pas jouer le jeu. Impossible d’aller vérifier dans chaque logement, dans chaque poubelle que les déchets qui pourraient et devraient être compostés le sont vraiment.

Cependant, le code pénal prévoit de possibles sanctions dans le cas où les déchets ne sont pas collectés dans le strict reste des conditions prévues par l’autorité référente. Là encore, elles seront très difficilement applicables. Il en va donc du bon sens et de la conscience environnementale de chacun.

En détails : sur la terrasse, un mini bac, un pot, un lombric, dans la cuisine... Quels sont les types de compost possiblement installés dans un appartement ? Comment fonctionne un composteur d'intérieur ?

Revenons plus longuement sur les types de compost que vous pouvez privilégier si vous vivez en appartement avec un espace dédié réduit voire inexistant :

Le classique bac de compostage posé sur le balcon ou la terrasse. Les déchets organiques y sont déposés jour après jour, se décomposant progressivement. Il existe des bacs à compost de tailles variées pour s’adapter à toutes les surfaces. Le must du compost ? Un contenant ventilé qui accélère la décomposition et/ou équipé d’un robinet capable de faire couler le liquide issu du compost pour arroser les plantes.

Le lombricomposteur est conseillé si votre espace disponible pour le compostage est réduit. Système très compact, il est adapté à une utilisation en intérieur, dans la cuisine principalement. Dans le contenant, de petits vers se déplacent et assurent la décomposition rapide des déchets organiques. Sans odeur, il est parfait pour s’initier au compostage qu’importe son type d’habitat.

Connaissez-vous le bokashi ? Tout droit venu du Japon, ce type de compostage fait appel au processus de fermentation pour assurer la décomposition des déchets organiques. Le bokashi utilise le son de bokashi pour accélérer la décomposition des déchets organiques. Cette matière sèche a l’avantage de permettre le compostage de tous les types de déchets, même la viande et le poisson habituellement déconseillés dans le compost traditionnel. La matière fermente pendant deux à quatre semaines et peut ensuite être ajoutée dans un composteur (installé par la ville ou la copropriété si vous habitez en appartement).

Où trouver un composteur ?

Avec l’échéance du 1er janvier 2024 généralisant le compost pour tous, nombreuses sont les collectivités qui proposent déjà des solutions de compostage gratuites aux particuliers. Il peut s’agir d’aides à l’achat, de prix très réduits sur les composteurs ou tout simplement du prêt ou du don d’un contenant. Pour en savoir plus, consultez le site internet de votre ville, de votre métropole ou du service de gestion des déchets de votre territoire.

Quels déchets mettre dans un bac à compost ? Mode d’emploi

Pour résumer, nous générons deux types de déchets différents : les déchets verts et les déchets bruns.

Les premiers sont humides et contiennent beaucoup d’azote. Il s’agit des épluchures et restes de fruits, de légumes mais aussi du marc de café ou des sachets de thé, des végétaux…

Les seconds sont secs et contiennent du carbone. Il s’agit de la paille, du carton, du bois non traité, des feuilles mortes, des écorces broyées, de la litière d’animaux herbivores…

Ces deux types de déchets peuvent être ajoutés au compost à condition de respecter une proportion de 25% de déchets bruns pour 75% de déchets verts.

Quels sont les déchets interdits dans le compost ?

Bien qu’ils ne soient pas formellement interdits, certains déchets ne devraient pas être intégrés à votre compost. Il s’agit principalement des produits laitiers, de la viande et du poisson mais aussi de tous les végétaux malades ou présentant des parasites.

Logiquement, métal, plastique , verre, cendres de charbon… sont prohibés du compost car toxiques pour l’environnement.  

Les règles d’or et les astuces du compost en appartement et en maison : comment l’entretenir ?

Appartement ou maison, en choisissant le bon contenant et en respectant quelques règles de base, faire votre propre compost est un jeu d’enfant.

Règle n°1 : le bon emplacement pour votre compost. Le contenant doit être facilement accessible. S’il est placé dans un jardin, veillez à le positionner sur un sol plat et à la terre nue.

Règle n°2 : les bons déchets pour un compost équilibré et sans mauvaises odeurs.

Règle n°3 : attention à l’humidité. Le compost est tout juste humide. S’il est trop sec, ajoutez un peu d’eau. S’il est trop mouillé, ajoutez de la matière brune pour absorber l’eau.  

Règle n°4 : une décomposition lente mais saine. Semaine après semaine, votre compost se transforme en humus. Le processus de décomposition prend généralement entre six mois et un an.

Vous avez déjà adopté le compost en appartement ? Comment ? Sur votre balcon ou dans votre cuisine ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
879 avis clients