Offres spéciales sur une sélection de programmes neufs jusqu'au 2 juin !!! Profiter des Promos du moment !
Menu

Achat immobilier ou pas - Est-ce le bon moment de vous lancer ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vague de fraîcheur sur la France : où est le printemps ? Alors qu’en ce mois d’avril le temps est encore froid et maussade, le marché de l’immobilier affiche quant à lui de belles embellies : taux de crédit en (légère) baisse, prix adoucis, l’accalmie est là après des mois de tumulte pour le secteur. Si l’immobilier a connu des jours meilleurs, les signaux sont positifs et les voyants au vert, encourageant pour les professionnels comme pour les particuliers. Alors achat immobilier ou pas ? Est-ce le bon moment pour se lancer dans l’achat d’une résidence principale ou dans la concrétisation d’un investissement locatif. On fait le point éclairé par les derniers chiffres publiés par SeLoger et Meilleurs Agents* dans le cadre d’une vaste étude menée auprès des Français.

Faut-il acheter maintenant ? La tendance est à l’attentisme pour les Français

Les particuliers sont frileux, un peu effrayés à l’idée de lancer leur projet immobilier. Selon l’enquête précitée, 53% des Français interrogés affirment que le bon moment n’est toujours pas venu de devenir propriétaire. Ils préfèrent attendre tout simplement.

Mais pourquoi ? Pourquoi ne veulent-ils pas concrétiser ce désir de propriété ? 61% des sondés avancent des prix de l’immobilier trop élevés. Et pourtant, la tendance est à la baisse, légère certes mais bien réelle. Les chiffres font état de -0,1% en moyenne en France sur un mois, avec une évidente disparité en fonction des localités.

Mais rien n’y fait, les acquéreurs sont attentistes, encore conditionnés par les prix mais aussi par les taux de crédit immobilier plus élevés qu’en période avant et après Covid.

Parallèlement à cette tendance, 54% des particuliers qui souhaitent vendre leur bien affirment que le moment n’est pas opportun. Pourquoi ? Parce que l’heure est aux négociations de la part des acquéreurs qui, moins nombreux qu’il y a quelques mois, ont davantage de choix et de possibilités d’imposer leurs règles du jeu. 

Aujourd’hui, 92% des acquéreurs négocient le prix du logement qu’ils visent. Face à eux, 48% des vendeurs sont enclins à octroyer une marge de négociation par peur que la transaction mette de longues semaines (mois) à se concrétiser.

43% des sondés se laissent le temps et attendent trois mois avant de diminuer leur prix. Enfin, 39% sont catégoriques : ils ne baisseront par leur prix initial !

Quelles sont les évolutions des prix de l’immobilier en France ? Est-il intéressant d'acheter un bien immobilier en ce moment ? Les prix ville par ville maintenant

Nous vous proposons un tour de France chiffré des prix de l’immobilier en France selon les données publiées par SeLoger et Meilleurs Agents au 1er avril 2024 (variation des IPI au cours du mois de mars 2024).

Prix au m² et évolutions pour un aperçu détaillé du marché de l’immobilier dans les grandes villes de France :

  • Paris : 9 298€ par m² avec une évolution de -0,5%.
  • Nice : 5 097€ par m² avec une évolution de +0,6%.
  • Lyon : 4 780€ par m² avec une évolution de -0,5%.
  • Bordeaux : 4 410€ par m² avec une évolution de -0,5%.
  • Rennes : 3 923€ par m² avec une évolution de +0,3%.
  • Strasbourg : 3 766€ par m² avec une évolution de -0,9%.
  • Montpellier : 3 588€ par m² avec une évolution de +0,3%.
  • Lille : 3 581€ par m² avec une évolution de -0,3%.
  • Nantes : 3 562€ par m² avec une évolution de -0,4%.
  • Marseille : 3 545€ par m² avec une évolution de +0,1%.
  • Toulouse : 3 424€ par m² avec une évolution de +0,2%.

 

Pour aller plus loin :  les tendances des prix de l’immobilier à 10 ans

Vous allez le constater, les prix de l’immobilier sont en baisse générale depuis le 1er janvier 2024 :

  • -1,8% à Paris.
  • -0,3% dans les 10 plus grandes villes françaises.
  • -0,7% dans les 50 plus grandes villes françaises.
  • -0,1% dans les zones rurales.
  • -0,5% en France entière.

 

Zoom sur… Les prix de l’immobilier à Paris

La capitale étant la ville la plus scrutée de France, voici ce que vous pouvez attendre en termes de prix de l’immobilier à Paris arrondissement par arrondissement actuellement :

  • 12 670€ par m² à Paris 1 (75001)
  • 11 257€ par m² à Paris 2 (75002)
  • 11 491€ par m² à Paris 3 (75003)
  • 12 269€ par m² à Paris 4 (75004
  • 11 633€ par m² à Paris 5 (75005)
  • 14 900€ par m² à Paris 6 (75006)
  • 13 630€ par m² à Paris 7 (75007)
  • 12 104€ par m² à Paris 8 (75008)
  • 10 409€ par m² à Paris 9 (75009)
  • 9 559€ par m² à Paris 10 (75010)
  • 9 650€ par m² à Paris 11 (75011)
  • 8 674€ par m² à Paris 12 (75012)
  • 8 367€ par m² à Paris 13 (75013)
  • 9 290€ par m² à Paris 14 (75014)
  • 9 163€ par m² à Paris 15 (75015)
  • 10 990€ par m² à Paris 16 (75016)
  • 9 940€ par m² à Paris 17 (75017)
  • 8 680€ par m² à Paris 18 (75018)
  • 7 796€ par m² à Paris 19 (75019)
  • 8 172€ par m² à Paris 20 (75020)

 

Appartement ou maison - Un achat immobilier au meilleur moment ? Le paramètre des taux de crédit

Pour rappel, jusqu’à mi 2022, les futurs propriétaires pouvaient emprunter à un taux moyen compris entre 1,1 et 1,5% pour les meilleurs dossiers. Puis, la donne a évolué avec un élément simple mais très impactant : la BCE ou Banque Centrale Européenne a changé sa politique budgétaire, relevant drastiquement son taux directeur. Une hausse qui a mécaniquement amené une augmentation du taux d’usure, désolvabilisant au passage de nombreux ménages. Il s’agit là d’une réaction en chaîne qui a entraîné :

1. Un coût total de l’emprunt plus élevé.

2. Une baisse du pouvoir d’achat immobilier des ménages.

3. Des crédits immobiliers plus difficiles à obtenir à cause des conditions d’emprunt durcies.

4. Des marges des établissements bancaires moins importantes.

Conséquence chiffrée : -66% de production de crédits immobiliers depuis juin 2022 selon les chiffres avancés par la BCE.

Selon le site expert Meilleurtaux, entre mars 2023 et mars 2024, les particuliers ont été 35% de moins à déposer leurs demandes d’emprunt. Mais, et la nouvelle est bonne, en février 2024, 30 511 dossiers ont été enregistrés, soit +30% en comparaison d’octobre 2023.

Où en sont les taux d’emprunt ?

C’était sans nul doute l’actualité immobilière la plus attendue des Français : les taux d’emprunt ont, depuis quelques semaines déjà, commencé à baisser. La prisée barre des 2% est encore bien loin mais, selon Empruntis, un taux moyen de 4% voire un peu moins est aujourd’hui observé. Une baisse légère mais réelle en comparaison des 4,35% moyens octroyés en décembre dernier.

En résumé : est-il judicieux d'investir ou d'acheter dans l'immobilier en ce moment ? Faut-il acheter un bien immobilier en 2024 en comparaison de 2023 ?

Ces derniers mois, le contexte immobilier a refroidi les intentions d’achat, c’est une évidence. Aujourd’hui, les 53% d’acquéreurs potentiels songeant que le moment n’est pas opportun pour devenir propriétaire avancent l’argument suivant : des taux d’emprunt trop élevés pour 77% d'entre eux. Parmi tous les Français souhaitant franchir le pas de l’achat, ces mêmes taux sont perçus comme trop hauts par 88% des sondés, pourcentage encore plus important chez les primo-accédants et les acquéreurs disposant d’un apport inférieur à 20% du prix du bien, soit 93% de cette population évoquant des conditions d’emprunt non satisfaisantes.

Mais il faut nuancer cette position un brin pessimiste en se focalisant sur les bonnes nouvelles du marché immobilier. Les taux sont en légère baisse, et, même si l’immobilier est un secteur économique difficile à anticiper avec certitude, il semblerait qu’ils soient encore amenés à diminuer petit à petit.

Couplons à cette baisse des vendeurs plus enclins à la négociation et des prix de l’immobilier orientés à la baisse. Nous avons là un équilibre qui se dessine, même s'il reste encore fragile.

Astuce : ajoutons également qu’une renégociation du taux d’emprunt est possible a posteriori pour les Français qui décideraient de se lancer aujourd’hui. C’est d’ailleurs l’argument avancé par 82% des potentiels acheteurs interrogés par SeLoger et Meilleurs Agents. Il serait dommage de se priver des opportunités du marché, d’autant que nul ne sait de quoi demain sera fait dans et pour votre quête de la propriété.

Pour aller plus loin : Quand acheter un bien immobilier ? Le bon moment est-il un mythe ?

Vous avez un projet immobilier ? Investissement locatif, achat de résidence principale ou choix d’une résidence secondaire, les experts Médicis Immobilier vous accompagnent pas à pas. Contactez votre interlocuteur dédié pour être épaulé, de la simple question à la remise des clés. Gagnez en temps, en argent et en sérénité sur le chemin de la propriété.

 

Source :

*Sondage OpinionWay pour SeLoger - 23 février au 5 mars 2024. L’enquête a été menée sur un échantillon composé d'intentionnistes acquéreurs (648), de vendeurs (273) ou de locataires (276) âgés de 18 ans ou plus et représentatifs de la cible étudiée.

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
831 avis clients