Menu

Prix de l’immobilier : location et station de métro, où sont les meilleurs tarifs ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La proximité des stations de métro est l’un des critères de choix des citadins pour devenir propriétaire, pour investir ou pour louer. Et pour cause, avoir une desserte régulière en transports en commun à deux pas de chez soi présente de vrais avantages au quotidien et une praticité prisée en milieu urbain. Logiquement, les prix de l’immobilier à la location sont plus élevés à deux pas des stations. Entre Marseille, Lille, Paris ou Lyon, près de quelles lignes les loyers sont-ils les moins coûteux ? Zoom sur les données chiffrées publiées par l’agence de location Flatlooker*. La référence ? Un logement de 35 m² dans les quatre grandes villes précitées.

Combien coûte une location à Paris à côté d’une station de métro ?

Sur le territoire francilien, les loyers font le grand écart. En fonction de la localisation, ils peuvent aller du simple au triple et sont évidemment moins élevés en dehors de Paris intramuros. C’est en Seine-Saint-Denis et dans le Val de Marne que les tarifs à la location sont les plus abordables. Les petits budgets pourront notamment miser sur les abords de la ligne 8 « Créteil Pointe du Lac » et ses 520€ par mois, sur ceux de la ligne 7 « Aubervilliers – Pantin – Quatre Chemins » et ses 525€ par mois et sur les alentours de la ligne 8 « Créteil Préfecture » et ses 530€ par mois.

Pour les locataires qui visent le cœur de Paris, deux stations seulement ont des prix de location en dessous des 1 000€ par mois à savoir la ligne 5 « Jacques Bonsergent » et ses 840€ par mois et la ligne 6 « Saint-Jacques » et ses 945€ par mois. A contrario, les loyers les plus hauts sont relevés du côté de la ligne 1 « Tuileries » et ses 1 900€ par mois, de la ligne 1 « Champs-Élysées Clémenceau » et ses 1 400€ par mois et de la ligne 3 « Bourse » et ses 1 365€ par mois.

Reste à savoir si les tendances des prix de l’immobilier à Paris à la location évoluent au cours des prochains mois et années. Les perturbations étant fréquentes sur certaines lignes, nombreux sont les Franciliens qui confient aujourd’hui vouloir ajuster leur choix de localisation en fonction de la proximité d’une ligne de métro automatique comme la 1 ou la 14.

Combien coûte une location à Marseille à côté d’une station de métro ?

Marseille affiche des tendances moins disparates. Les loyers sont en effet plus linéaires dans la cité phocéenne selon les chiffres publiés par Flatlooker. Les loyers les plus bas sont affichés près de la ligne 1 « Cinq Avenues Longchamp » et ses 490€ par mois et à deux pas de la ligne 1 « Chartreux » et ses 490€ par mois également.

Les budgets location plus conséquents peuvent se tourner vers les abords de la ligne 2 « Rond-Point du Prado » et ses 605€ par mois et ceux de la ligne 2 « Périer » et ses 605€ par mois également.

Combien coûte une location à Lyon à côté d’une station de métro ?

Du côté de Lyon, la tendance est encore différente. Les loyers pour un 35 m² ne sont pas nécessairement plus élevés dans l’hypercentre en comparaison des abords. C’est ainsi sur la ligne D aux abords de la station « Laënnec » que les tarifs sont parmi les plus hauts avec 630€ mensuels pour un 35 m². La présence de la faculté de médecine fait grimper les tarifs, sur les petites surfaces notamment. Les locations les plus chères sont également recensées près de la ligne A « Masséna » et ses 660€ par mois.

Pour diminuer le budget logement, direction la ligne A « Cusset » mais aussi « Laurent Bonnevay » et « Vaulx-en-Velin La Soie » et leurs 480€ par mois.

Combien coûte une location à Lille à côté d’une station de métro ?

Dans la capitale des Flandres, le prix moyen d’une location non loin d’une station de métro est de 550€ par mois. La localisation la plus onéreuse se trouve à deux pas de la station « Gare Lille Flandres » et ses 770€ par mois. Les loyers les moins élevés sont relevés aux abords de la ligne 2 « Bourgogne », « CH Dron », « Pont de Neuville » et « Phalempins » et leurs 420€ par mois. De l’autre côté de la ligne 2 « Saint-Philibert » comptez 555€ par mois. Pour la ligne 1 « CHU Eurasanté » le loyer moyen est de 520€ contre 525€ pour la même ligne « Quatre Cantons – Stade Pierre Mauroy ».

*Méthodologie de l’étude Flatlooker : l’enquête a porté sur des 2 pièces de 35 m², basée sur 175 000 annonces de location publiées sur les différents portails immobiliers en 2022.

Au-delà de la localisation, ce que veulent les locataires

S’il est évident que la situation géographique d’un logement est le critère n°1 dans la recherche d’une location, il est d’autres éléments que les locataires intègrent aujourd’hui très largement dans leur quête du bien idéal. Les candidats à la location ne veulent plus louer un logement vétuste ou trop énergivore. Ils souhaitent :

  • Un bien calme éloigné des nuisances sonores.
  • Un bien confortable qui leur garantit une belle qualité de vie dans leur cocon.
  • Un bien économe en énergie, gage de factures énergétiques allégées toute l’année sans mauvaise surprise.

 

Un bon investissement locatif, celui qui assure la rentabilité du placement intègre ces critères avant d’être concrétisé. En investissant dans un logement qui apporte aux futurs locataires ce qu’ils veulent, il est plus facile de le louer et d’éloigner la vacance locative. À la clé, une valeur patrimoniale augmentée, une rentabilité boostée et une investissement réalisé l’esprit léger.

Pour aller plus loin, une étude menée par Harris Interactive pour le compte de la société Gecina, confirme ces tendances immobilières. Sur les 2 000 personnes sondées de 18 ans et plus, 89% des interrogés se disent satisfaits de leur logement. Ce n’est donc pas le cas pour 11% d’entre eux. Parmi les données révélées par l’enquête :

Le logement idéal est un logement confortable et bien isolé : 61% des sondés recherchent le calme, 56% le confort, 48% l’espace et 43% la luminosité.

Le logement idéal est un logement neuf : 50% des sondés plébiscitent l’immobilier neuf pour leur location contre 25% pour les logements anciens construits entre 1950 et 1980 et 20% pour les logements construits avant 1950. Un investisseur a donc tout intérêt à miser sur l’immobilier neuf pour investir tout en lui donnant du cachet grâce à des astuces déco faciles à mettre en œuvre.

Le logement idéal est de meilleure qualité : 55% des sondés pensent que les programmes immobiliers neufs sont de meilleure qualité, 64% affirment qu’ils sont plus beaux, 82% qu’ils sont plus agréables à vivre, 85% qu’ils sont plus confortables. D’une manière générale, les locataires sont aujourd’hui regardant sur le nouveau DPE, Diagnostic de Performance Énergétique du bien qu’ils vont louer mais également sur le respect des dernières normes environnementales.

Le logement idéal est un logement écologique, économique et connecté : 97% des sondés veulent des biens écologiques et conçus grâce à des matériaux durables et non polluants, 95% souhaitent évoluer dans un ensemble passif au bilan énergétique neutre, 52% plébiscitent les logements connectés avec équipements de domotique intégrés.

À quoi ressemble le logement idéal pour vous ? Il est neuf, sans travaux, économique et écologique ? Pour vivre ou investir, contactez les experts Médicis Immobilier Neuf. Votre interlocuteur dédié vous accompagne de A à Z dans tous vos projets.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
800 avis clients