Menu

Nouveau DPE – Au service de la performance énergétique

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Depuis le 1er juillet 2021, un nouveau DPE est entré en vigueur. Son mode de calcul a été revu pour un Diagnostic de Performance Énergétique plus fiable et plus lisible. Plus proche des réalités, le diagnostic immobilier nouvelle génération met l’accent sur la performance énergétique, préoccupations environnementales et transition énergétique obligent. Les logements mauvais élèves sont ainsi sanctionnés car trop énergivores et les logements vertueux récompensés par une bonne note au classement, immobilier neuf en tête. On fait le point sur les avantages d’un bon DPE pour les propriétaires, les bailleurs, les locataires et les futurs acquéreurs.

Qu’est-ce que le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique ?

Le DPE est la carte de visite énergétique d’un logement. Grâce à une simple lettre allant de A (logements les moins énergivores) à E (logements les plus énergivores), le futur acheteur ou locataire est renseigné sur la nature du bien : vertueux ou passoire thermique. Une indication qui lui donne une idée précise des montants à dépenser chaque mois en énergies, pour se chauffer notamment.


Le DPE est ainsi un outil d’information qui s’inscrit dans un ensemble plus global de mesures visant la réduction des consommations énergétiques du bâti résidentiel.


Il est obligatoire pour :


• La mise en vente d’un bien immobilier.
• La mise en location d’un bien immobilier.
• L’affichage d’une annonce immobilière.


Bon à savoir : les DPE réalisés depuis le 1er juillet 2021 sont valables pendant 10 ans. Ils sont réalisés par des professionnels certifiés uniquement.

Ancien DPE VS nouveau DPE

Qu’est-ce qui change entre l’ancienne version du DPE et la nouvelle ? depuis le 1er juillet 2021, le DPE est :


Plus informatif avec un nouveau calcul qui intègre l’éclairage et la ventilation.
Plus lisible avec une nouvelle étiquette qui indique les dépenses énergétiques estimées.
Plus fiable car il devient opposable en engageant la responsabilité du bailleur ou du vendeur.


Depuis cette date :


La méthodologie et le mode de calcul du DPE ont été revus.
Le calcul sur facture est supprimé au profit des caractéristiques physiques du bien (bâti, isolation, type de fenêtres et système de chauffage notamment).
Les DPE vierges sont interdits même si aucune facture des précédents occupants n’est éditée.
Le DPE contient une seule étiquette au lieu de deux. Le DPE et le GES (Émission de Gaz à Effet de Serre) ont fusionné pour ne donner qu’une seule et unique note finale allant de A à G.

Pourquoi un nouveau DPE ?

La nouvelle version du DPE entrée en vigueur l’an dernier a pour but de rendre cette carte de visite plus lisible et plus efficace tout en encourageant les particuliers à entrer dans le cercle vertueux de la performance énergétique. Ainsi, en plus d’un changement du mode de calcul, ce diagnostic immobilier permettra de sanctionner les passoires thermiques, fléau contre lequel le gouvernement lutte depuis de nombreuses années.


Plus concrètement, les logements classés E, F et G seront progressivement interdits à la location, nous y reviendrons. Les bailleurs ont tout intérêt à prendre les devants en réalisant des travaux de rénovation énergétique dès à présent. Ils peuvent pour cela bénéficier d’aides de l’État pour alléger le coût de travaux importants. Mais sans surprise, atteindre la convoitée note A au DPE est difficile en partant du bas de l’échelle. Difficile mais pas impossible en investissant cependant des sommes très conséquentes dans la rénovation énergétique globale du bien.

Comment accéder à un logement classé A au DPE ?

Recherche après recherche, vous l’avez certainement constaté, les logements disponibles à la vente ou à la location sont souvent classés C, D ou E. Rares sont les biens anciens qui atteignent le graal du DPE A.


Comment faire alors ? Se tourner vers l’immobilier neuf. Depuis plusieurs années maintenant, les biens qui sortent de terre ont des obligations de performances énergétiques.


Ils ne peuvent pas dépasser des seuils fixés, en matière de consommations notamment. Plus encore, la RT 2012 (Réglementation Thermique 2012) qui a régi les constructions neuves jusqu’au 1er janvier 2022 et depuis cette date la RE 2020 (Réglementation Environnementale 2020) sont gages de logements peu énergivores et d’une isolation thermique et phonique optimale. Le DPE des constructions neuves est en effet classé A à tous les coups depuis cette année !

On fait le point

La RE 2020 est une Réglementation Environnementale appliquée depuis le 1er janvier 2022 aux constructions neuves. Son objectif est triple :


• Réduire l’empreinte carbone du bâti.
• Optimiser les performances énergétiques grâce à la mixité des matériaux utilisés.
• Adapter les bâtiments aux changements climatiques et notamment aux épisodes de fortes chaleurs pour les rendre plus agréables à vivre.


La RE 2020 entend diviser par trois les consommations énergétiques affichées dans les bâtiments en devenir en comparaison du parc existant. Elle intègre notamment le concept BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive) comme standard des constructions neuves.


Les programmes immobiliers neufs sont donc voués à produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment grâce à l’utilisation des énergies renouvelables principalement.

Quels sont les avantages d’un bon DPE ?

Bien ancien avec très importante rénovation énergétique ou plus facilement bien immobilier neuf, les avantages d’un DPE A voire B sont nombreux :


Les factures mensuelles de chauffage, d’eau, d’électricité… sont considérablement allégées. De belles économies à la clé grâce à l’utilisation des énergies renouvelables notamment.
La plus-value à la revente est importante : les acquéreurs ne veulent plus payer de factures énergétiques trop élevées. On parle alors de valeur verte comme argument décisif dans le choix d’un futur logement.
Les locataires sont en recherche d’un logement à louer dont le coût de revient mensuel est limpide et peu élevé. Un DPE A ou B leur donne cette assurance.
L’environnement est moins impacté par les constructions vertueuses et peu émettrices de gaz à effet de serre.

Et pour les investisseurs ?

L’enjeu est grand ! Les passoires thermiques seront progressivement interdites à la location. Elles sont en effet dans le viseur du gouvernement et ne pourront être mises sur le marché locatif en 2025 pour les biens classés G, en 2028 pour les biens classés F et en 2034 pour les biens classés E. Les bailleurs louant aujourd’hui des logements considérés dans peu de temps comme indécents ont donc tout intérêt à entamer des démarches de rénovation énergétique. Sans quoi, le bien devra rester vacant sous peine de lourdes sanctions.


Bon à savoir : en 2023, les logements qui émettent plus de 450 kWh/m²/an seront d’ores et déjà interdits à la location.


Et pour les autres ? Pour les investisseurs en devenir ? Il est préférable de miser sur des biens classés C au moins, A ou B idéalement. Le moyen le plus simple ? Se tourner vers un programme immobilier neuf obligatoirement classé A depuis l’entrée en scène de la RE 2020. En plus des avantages d’un bon DPE, ce type d’investissement permet de profiter de lois de défiscalisation dédiées à commencer par la loi Pinel 2022 encore cette année.


Un calcul gagnant lors de l’achat d’une résidence principale également. Ajoutons en effet aux atouts d’un DPE A la possibilité de bénéficier du PTZ, Prêt à Taux Zéro et coupler faibles factures énergétiques tout en allégeant le financement devient un jeu d’enfant.


Notre catalogue de programmes immobiliers neufs en France est accessible en quelques clics. Idéal pour découvrir votre futur bien classé A au nouveau DPE !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
580 avis clients