Prix de l'immobilier : les villes les plus chères du monde sont...

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Chaque année la banque suisse UBS propose un classement des villes les plus chères du monde sur la scène immobilière. Elle mesure dans cette étude un ensemble de critères liés au coût de la vie et analyse également les revenus, le pouvoir d’achat et le marché de l’immobilier. Cette étude intitulée « prix et salaires 2018 » dresse un portrait des endroits les plus chers du monde, en analysant 77 villes autour du globe. 

Le lien entre revenus, coût de la vie et prix de l'immobilier


Pour comprendre le niveau des prix, et notamment celui de l’immobilier, il est important d’analyser en premier lieu les revenus des habitants des grandes villes. C’est en Europe que l’on retrouve les plus hauts niveaux de revenus. Avec 131,5$/heure brut en moyenne, Genève se hisse à la première position de ce classement. Le podium est complété par sa voisine Zurich et par le Luxembourg. Paris et Londres sont respectivement à la 23ème et à la 24ème place, avec 68,6$/h brut pour la première et 68,5$/h pour la seconde. Si Los Angeles n’est qu’à la 4ème position de ce classement, elle est en revanche la ville qui offre le plus fort pouvoir d’achat. Zurich quant à elle se trouve en deuxième position, bien qu’elle soit la ville la plus chère du monde selon la banque UBS.

Pour compléter son étude sur les coûts de la vie, UBS a mesuré les différents prix du café à travers le monde. À Doha, il vous faudra débourser 6,4$ pour déguster une tasse de café. De quoi nuancer la grogne contre les 4,13$ parisiens. Si vous êtes en visite à Rome, votre café vous coûtera en moyenne moins d’un dollar (0,99$ exactement). 

Les prix de l’immobilier lié aux revenus mais pas que...


Londres et Paris, pourtant loin des premières places du classement des revenus les plus conséquents, sont dans le top 5 des villes où l’immobilier coûte le plus cher. Un lien certain avec leur influence économique (la CITI, CAC40), mais aussi avec l’affluence touristique quotidienne.

Dans ce même top 5, on retrouve dans l’ordre Hong Kong, New York, Paris, Dubaï puis Londres. Malgré les revenus les plus hauts, Genève n’arrive qu’en 10ème position concernant le coût des logements et Zurich occupe la 13ème place. Les prix sont notamment tirés vers le haut par l’immobilier de luxe.

Paris quant à elle, voit son attractivité renforcée par un effet Brexit marqué, avec le mouvement des Français expatriés qui reviennent dans la capitale. À noter que l’Europe est particulièrement bien représentée dans le top 20 des villes les plus chères du monde en termes d’immobilier, puisque la moitié d’entre elles sont européennes. On retrouve par exemple Dublin, Helsinki en passant par Oslo ou encore Copenhague.

Dans ce classement des villes les plus chères du monde en termes de logement, l’influence de l’attractivité économique et touristiques de ces villes est marquée. Les prix très élevés ne sont pas toujours en lien avec le niveau de revenu, ce qui fait par exemple dégringoler Paris dans le classement des villes offrant le plus fort pouvoir d’achat (33ème).

Avez-vous déjà eu l’occasion de vivre dans une des villes citées ? Avez constaté une différence majeure concernant votre budget logement ? On attend vos commentaires !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers