Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

L'ameublement comme investissement immobilier ? Une demande d'Ikea

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Débloquer partiellement et temporairement votre plan d'épargne logement (PEL) pour acheter des meubles neufs, c'est ce qu'ont demandé au gouvernement les vendeurs de meubles, dont le leader Ikea, le 7 février dernier pour relancer les ventes. Une mesure en faveur des ménages dont le pouvoir d'achat est souvent en berne. L'ameublement peut-il devenir un investissement immobilier comme un autre ?  

Débloquer le PEL pour réaliser un investissement immobilier dans l'ameublement

 
La filière du meuble français a demandé au gouvernement d'accepter le déblocage de manière partielle et temporaire du PEL pour permettre aux ménages français d'investir dans l'achat de meubles. Il s'agirait de débloquer les PEL pour une durée de 24 mois dans la limite de 10 000€ par ménage. Ce n'est pas la première fois que les grandes enseignes du secteur comme Ikea portent cette proposition. En 1980 déjà les cuisinistes avaient obtenu cette autorisation. En 2014-2015, les banques avaient refusé le même type de demande.
 
Le PEL, plan d'épargne logement, est une épargne bloquée qui permet l'obtention d'un prêt à taux préférentiel pour financer un achat immobilier, une construction ou des travaux ; il s'agit donc d'un investissement immobilier durable. Le déblocage partiel et temporaire du PEL pour acheter des meubles peut-il être considéré comme un investissement immobilier ? Pour les deux fédérations, FNAEM et AF, les meubles sont des équipements durables et non des biens de consommation courante. Aussi, acheter des meubles avec le PEL, c'est investir plus que consommer.
 

Pourquoi une telle demande de la filière de l'ameublement et d'Ikea ?

 
La filière de l'ameublement s'inquiète pour deux raisons. La première : l'état du marché du meuble français qui a connu une baisse de 2,7 % en 2018. Les ventes ne progressent plus voire reculent pour tous les produits. Seuls la vente des meubles de cuisine est en hausse. La deuxième : l'état du marché de l'immobilier neuf. Les mises en chantier connaissent une diminution de 7% en 2018 et pour cette année 2019, la même situation se profile. Or, c'est lors d'une nouvelle installation que les ménages achètent le plus de meubles.
 
En s'appuyant sur ces résultats, la FNAEM (fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison) et l'Ameublement français demandent ce coup de pouce au gouvernement pour soutenir la filière. 11 5000 emplois seraient actuellement menacés. Si elle est acceptée, la mesure proposée permettrait le maintien de 5 000 emplois.
 
Autre argument de poids avancé par la FNAEM et l'AF : l'achat de meubles est une priorité pour les ménages français selon un sondage Cofidis mais ils sont difficiles à financer. Le PEL augmenterait donc leur pouvoir d'achat. La mesure aurait des effets positifs tant pour la filière et les ménages que pour l'économie : plus de pouvoir d'achat, la redynamisation du marché du meuble, le maintien d'emplois, plus de ventes donc plus de TVA, et plus d'exportations sont à la clé. L’État n'aurait en effet pas besoin de verser la prime de déblocage partiel du PEL.
 
Débloquer le PEL pour financer des meubles, pourquoi pas ? C'est un investissement immobilier durable d'une quinzaine d'années minimum au regard de la valeur d'achat relativement élevée et de leur faible renouvellement. En 2017, les PEL étaient évalués à 275 milliards d'euros selon la Banque de France. Le déblocage partiel du PEL représente une véritable manne pour les marchands de meubles comme Ikea...
 
Si vous en aviez la possibilité, utiliseriez-vous votre PEL pour acheter des meubles ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
389 avis clients
Avis vérifiés