Les aides d'Action Logement pour les salariés

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Pour répondre à la crise du logement et aider les salariés les plus modestes, l'organisme Action Logement mobilise une enveloppe de 9 milliards d'euros qui s'ajoutent aux 15 milliards d'euros engagés en 2018 dans le cadre d'une convention quinquennale signée avec l’État. Un plan annoncé le 10 janvier et de nouveaux moyens qui contribuent à améliorer la situation du logement en France. Concrètement comment les salariés vont-ils pouvoir bénéficier de cette enveloppe supplémentaire ?

Action Logement investit massivement pour les salariés les plus modestes

 
L'organisme Action Logement est connu davantage des salariés sous son appellation ancienne de « 1 % Logement ». Cet organisme collecte la cotisation obligatoire des entreprises de plus de 20 salariés, cotisation appelée « effort construction », calculée sur la masse salariale et dont le taux est de 0,45 %. Action Logement a pour but d'accompagner les salariés dans leur accès au logement en proposant des services et des aides financières. La mission d'ailleurs annoncée sur le site Action Logement est décrite ainsi : « Faciliter le logement pour favoriser l'emploi ».
 
Action Logement avait signé en 2018 un accord avec l'État pour engager 15 milliards d'euros d'ici à 2022 pour aider les salariés à se loger. Bruno Arcadipane, son président et représentant le Medef, commente l'engagement pris d'un budget supplémentaire de 9 milliards d'euros : « Dans le débat sur le pouvoir d’achat, et pour répondre à l’urgence d’une crise majeure du logement, nous voulons renforcer l’utilité sociale du 1 % et avons adopté ce plan volontariste, à l’unanimité des syndicats de salariés et patronaux ».
 
Ce plan, qui sera mis en œuvre dès le premier trimestre 2019, prévoit différentes mesures qui visent l'amélioration des performances énergétiques des logements, la rénovation des logements locatifs, des aides destinées aux salariés qui souhaitent se rapprocher de leur lieu de travail. Des mesures sont également prévues pour transformer des bureaux en logements, produire des logements sociaux, lutter contre l'habitat dégradé et indigne et enfin adapter les logements au vieillissement des occupants. Une estimation évalue à 850 000 le nombre de salariés qui devraient se partager les 9 milliards supplémentaires.

Des aides d'Action Logement concrètes

Rénovation, adaptation des logements, insalubrité
 
Première mesure : un milliard d'euros sera réservé au financement de travaux de rénovation et d'isolation engagés pour améliorer la performance énergétique des logements de locataires et propriétaires modestes, sous forme de subventions et de prêts bonifiés : jusqu'à 20 000 euros pour des salariés gagnant moins de 1,4 ou 1,3 Smic.
 
Deuxième mesure : deux milliards d'euros seront attribués à l'adaptation des logements au vieillissement : une aide de 5 000 euros par logement et par ménage. Cette aide servira aussi à rénover les 540 établissements pour personnes âgées qui appartiennent à Action Logement (adaptation des salles de bain notamment).
 
Une troisième mesure vise à lutter contre les logements insalubres (600 000 recensés dans l'Hexagone). Action Logement rachèterait des lots éventuellement pour les démolir si besoin.
 
Mobilité professionnelle et accès au logement
 
Pour favoriser la mobilité professionnelle, 350 millions d'euros sont prévus pour aider les salariés qui ont fait le choix de se rapprocher de leur travail. Pour cela, une subvention de 1 000 euros par dossier sera versée pour les aider à déménager. Deux conditions pour en bénéficier : gagner moins de 1,4 ou 1,3 Smic et être à plus de 30 km ou une demi-heure de trajet avant le déménagement. 300 000 ménages seront bénéficiaires des aides d'Action Logement.
 
Action Logement veut également augmenter l'offre de logements sociaux en transformant des bureaux vacants en appartements soit 1,5 milliard d'euros investis. Action Logement souhaite enfin financer la création d'espaces de travail partagés. Une enveloppe de 1,5 milliard d'euros est quant à elle réservée au logement Outre-mer.
 
Les moyens sont donnés, les ambitions sont annoncées. Par ses propos, Jean-Baptiste Dolci, Vice-président d’Action Logement Groupe, rappelle le rôle d'Action Logement exprimé dans les priorités définies et les mesures concrètes associées : « La question du logement est déterminante pour l’avenir de nos territoires. En s’engageant dans ce plan ambitieux, les Partenaires sociaux donnent à Action Logement les moyens d’exercer pleinement sa mission d’utilité sociale ».
 
Connaissiez-vous les aides d'Action logement ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers