Ces pays où les prix de l’immobilier s’envolent

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

On entend souvent dire que les prix de l’immobilier en France atteignent des sommets et que leur progression est constante depuis des mois. Pourtant, l’hexagone subit une hausse modérée en comparaison de certains pays. Pour preuve, le cabinet de conseils en immobilier Knight Frank a mené l’enquête et étudié l’évolution du coût de la pierre dans plus de 50 pays (55 pour être précis). Petit tour du monde chiffré.

Zoom sur les prix de l’immobilier en France


Au premier trimestre 2017, les prix de l’immobilier en France ont augmenté de +2,9% en comparaison de la même période l’an passé selon Knight Frank. Si la hausse est réelle, elle ne fait pas le poids en comparaison des +6,5% observés en moyenne dans les 55 pays de l’étude. Plus largement, seuls 7 pays ont vu le coût de la pierre baisser. Dans le même temps, il a progressé de plus de 10% dans 11 pays. Il faut dire que les particuliers du monde entier continuent à penser la pierre comme un placement rentable et profitent de taux de crédit immobilier particulièrement intéressants. Les prix de l’immobilier sont donc dopés par un engouement certain, mais aussi par une croissance économique majeure dans le monde. Le FMI (Fonds monétaire international) affirme que les +3,5% de croissance seront atteints en 2017 contre +3,1% en 2016.

Entre hausses et baisses, les prix de l’immobilier font le grand écart


En tête du top 55 des pays qui ont vu leurs prix de l’immobilier progresser, l’Islande et ses +17,8%, pour la seconde année consécutive. La raison ? La raréfaction de l’offre et la demande croissante. Dans la capitale de l’Islande, Reykjavik, 9 000 logements manqueront en 2020 pour répondre à la demande.


Dans le top 5, on retrouve également Hong Kong et ses +14,4%, la Nouvelle-Zélande et ses +13,8%, le Canada et ses +13,5% et la Turquie et ses +13,3%. Vient ensuite la Chine et ses +10,3%. Parmi les pays qui affichent une hausse des prix de l’immobilier de plus de 10%, on peut citer Malte, la Hongrie, l’Estonie et la République Tchèque.


En queue de peloton, certains pays ont, a contrario, vu leurs prix de l’immobilier baisser. C’est le cas de Taïwan, de la Grèce et de Singapour (-2%) et, à la dernière place du top 55, de l’Ukraine (-9%). Avec ses +2,9%, la France est quant à elle en 39ème position du classement.


Bon à savoir : ces variations ont été calculées sur douze mois par le réseau Knight Frank.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers