Immobilier à Nantes : un marché dynamique et des investissements locatifs rentables

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Dans le top 5 des villes les plus les plus agréables à vivre de France, Nantes s’illustre pour son marché immobilier en bonne santé et par un retour marqué des investisseurs et des accédants à la propriété. On observe également un contexte plus raisonnable, avec des propriétaires qui cèdent leur bien au prix du marché. Explications détaillées.

Un marché immobilier à Nantes qui prend de la vitesse


En 2015, le marché immobilier nantais s’illustrait pour sa lenteur. Les propriétaires vendaient au prix fort quand les acheteurs peinaient à se décider. Une situation compliquée donc. Mais depuis le mois de janvier 2016, la tendance s’est inversée. Le secteur est beaucoup plus dynamique avec des ventes conclues en 2,5 mois en moyenne. Il est à souligner que les primo-accédants sont clairement de retour, encouragés par le PTZ pour l’achat d’un logement neuf. Tous les acquéreurs confondus profitent également largement de taux de crédit immobilier au plancher.

Les types de biens achetés sur le marché immobilier à Nantes


La tendance est toujours la même et ne diffère pas beaucoup des autres grandes villes françaises. Les primo-accédants achètent des studios et des T2, tout comme les investisseurs qui recherchent un fort rendement locatif. Ces deux catégories d’acheteurs paient une moyenne allant de 80 000 à 130 000 euros. Quant aux jeunes actifs, ils se tournent vers les T3 cédés entre 150 000 et 180 000 euros. Les maisons de ville sont prisées par les familles qui, pour trois chambres avec un petit jardin, déboursent entre 250 000 et 350 000 euros.

La tendance des prix de l’immobilier à Nantes

 

Les prix de l’immobilier à Nantes s’illustrent actuellement pour leur stabilité et ce, depuis le début de l’année 2016. Ils ont donc arrêté de baisser. Ils sont en moyenne compris entre 2 200 et 2 800 euros le m² dans l’ancien. Certains secteurs sont plus chers, comme le centre-ville. À Malakoff et Beaulieu il est a contrario possible de faire de belles affaires, en dessous des prix du marché.

Le marché locatif nantais


Nous l’avons dit, les investisseurs sont de retour sur le marché nantais. Il faut dire que la demande de location est important et que les logements situés proches des commodités, transports en commun en tête, ne restent jamais longtemps vacants. Certains quartiers, comme celui du Chantenay, laissent même espérer une rentabilité brute avoisinant les 6%.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers