Menu

Immobilier et JO 2024 : le bon moment pour investir ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La préparation bat son plein. Les JO 2024 auront lieu dans deux ans mais pourtant l’effervescence est déjà là. Le monde du sport a ses objectifs, les entraînements ont débuté, les athlètes sont dans les starting-block. Et il est un secteur sur le qui-vive également. Le marché immobilier est lui aussi impacté par l’organisation de cet événement au retentissement mondial. Il est intéressant de mesurer les évolutions entre septembre 2017, moment de l’annonce des JO 2024 à Paris et aujourd’hui sur l’actualité immobilière et sur les prix notamment. La rentabilité des villes qui vont accueillir les différents temps forts est-elle améliorée ? Analyse éclairée par les données récemment publiées par SeLoger et MeilleursAgents.

JO 2024 : quelle rentabilité dans les villes olympiques ?

Il serait réducteur d’affirmer que les mouvements des prix de l’immobilier observés en France sont le seul fait des JO 2024. En effet, l’immobilier en France était, est et sera porteur dans les grandes villes, des marchés qui évoluent constamment ces dernières années.


Pour autant, cet événement mondial peut être un élément déclencheur dans l’actualité immobilière. Pour vous donner un ordre d’idée plus générale, les prix de l’immobilier en France ont progressé sur 5 ans de +22,3%.


Dans le cas qui nous intéresse ici, à savoir les villes hôtes des épreuves des JO 2024, toutes ont vu leurs tarifs moyens augmenter depuis 2017, parfois bien au-dessus du pourcentage moyen à l’échelle nationale. Une hausse observée à Paris, dans les villes d’Ile-de-France mais également dans celles de province. Si sur 5 ans les augmentations sont importantes, la dernière année vient nuancer le tableau haussier. À Paris par exemple, les tarifs de la pierre ont diminué de -2,6% sur 12 mois. Même son de cloche à Colombes avec -1,7% sur la même période et avec Boulogne-Billancourt et ses -0,7%.


Vous le savez certainement, une très grande majorité des épreuves des JO 2024 auront lieu à Paris. Mais investir dans la capitale aujourd’hui reste un placement réservé à des budgets conséquents le plus souvent. Il est donc possible de se diriger vers les villes avoisinantes pour profiter dans certains cas de tarifs moins élevés. Plus concrètement, le prix au m² moyen pour un appartement à Paris est de 10 191€ à l’heure où nous écrivons ces lignes et de 10 867€ pour une maison. La rentabilité brute moyenne est donnée à 3,4%, l’une des plus basses avec Versailles et ses 2,6%. Pour réaliser une meilleure opération, direction les programmes immobiliers neufs à Saint-Denis ou l’immobilier ancien de la ville avec une rentabilité brute qui avoisine les 5,4%.

Quelles tendances pour les prix de l’immobilier dans les villes des JO 2024 ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Voici les données relevées par Seloger et MeilleursAgents dans les villes hôtes des JO 2024 :


-À Bordeaux : les prix de l’immobilier ont progressé de +23,4% en 5 ans pour une rentabilité brute de 3,8%.
-À Boulogne-Billancourt : les prix de l’immobilier ont progressé de +22,6% en 5 ans pour une rentabilité brute de 3,5%.
-À Colombes : les prix de l’immobilier ont progressé de +23,7% en 5 ans pour une rentabilité brute de 4,5%.
-À Élancourt : les prix de l’immobilier ont progressé de +8,7% en 5 ans pour une rentabilité brute de 6,2%.
-Au Bourget : les prix de l’immobilier ont progressé de +15,5% en 5 ans pour une rentabilité brute de 6,5%.
-À La Courneuve : les prix de l’immobilier ont progressé de +9,6% en 5 ans pour une rentabilité brute de 6,7%.
-À Lille : les prix de l’immobilier ont progressé de +32,1% en 5 ans pour une rentabilité brute de 4,9%.
-À Lyon : les prix de l’immobilier ont progressé de +42,9% en 5 ans pour une rentabilité brute de 3,7%.
-À Marseille : les prix de l’immobilier ont progressé de +28,2% pour une rentabilité brute de +5,1%.
-À Montigny-le-Bretonneux : les prix de l’immobilier ont progressé de +9,4% pour une rentabilité brute de 5%.
-À Nanterre : les prix de l’immobilier ont progressé de +19,5% pour une rentabilité brute de 4,6%.
-À Nantes : les prix de l’immobilier ont progressé de +42,5% pour une rentabilité brute de 3,9%.
-À Nice : les prix de l’immobilier ont progressé de +22,6% pour une rentabilité brute de 4,3%.
-À Paris : les prix de l’immobilier ont progressé de +19,6% pour une rentabilité brute de 3,4%.
-À Saint Denis : les prix de l’immobilier ont progressé de +25,5% pour une rentabilité brute de 5,4%.
-À Saint-Étienne : les prix de l’immobilier ont progressé de +27,6% pour une rentabilité brute de 9,4%.
-À Vaires-sur-Marne : les prix de l’immobilier ont progressé de +4,4% pour une rentabilité brute de 6,2%.
-À Versailles : les prix de l’immobilier ont progressé de +30,4% pour une rentabilité brute de 2,6%.

Où investir dans l’immobilier dans le contexte des JO 2024 ?

Pour résumer, les meilleures opportunités d’investissement liées aux JO 2024 se trouvent en Seine-Saint-Denis et notamment au sein des programmes immobiliers neufs en Seine-Saint-Denis. Et pour cause, le département sera le QG des athlètes et accueillera le village olympique des jeux olympiques puis paralympiques. Seront implantés différentes sites de compétition, de célébration et d’entraînement.


Un élément boostant pour le marché immobilier du département et plus encore pour la ville même de Saint-Denis qui verra la grande discipline des JO 2024 se dérouler dans l’enceinte du Stade de France : l’athlétisme. Ajoutons également l’organisation de 10 matchs de la Coupe du Monde de Rugby l’an prochain. Au programme le match d’ouverture, deux quarts et deux demi-finales et enfin la très attendue finale.


Ainsi, pour miser sur l’immobilier en Seine-Saint-Denis, les investisseurs se tourneront vers les villes d’accueil du département et notamment vers :


-Saint-Denis et ses +1,8% sur un an.
-Bourget et ses +4,4% sur un an.
-La Courneuve et ses +1,6% sur un an.


Autre élément qui booste le marché immobilier de Seine-Saint-Denis : le Grand Paris Express. Dans un futur proche, la ligne 14 desservira Saint Ouen et Saint Denis. La ligne 16 rejoindra quant à elle la gare de Saint Denis Pleyel et celle de Noisy Champs. Enfin, la ligne 15 fera tout le tour de Paris. Sans surprise, les villes aux abords des nouvelles gares sont dopées par ces dessertes en devenir mais actées.


Ainsi, même si les JO 2024 ont leur pouvoir boostant sur l’immobilier du département, ils ne sont pas le seul élément à impacter positivement le marché.


Vous avez pour projet d’investir dans l’immobilier ? Avez-vous une checklist des points à analyser avant de vous décider ? Villes des JO 2024 et/ou autres ? Contactez les experts Médicis Immobilier Neuf pour un choix éclairé et adapté à votre profil investisseur.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
625 avis clients