Découvrez toutes nos offres promotionnelles disponibles jusqu'au 9 Novembre !!! Découvrir les Offres
Menu

Smart City : 3 000 bancs connectés à Paris

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La Smart City parisienne est à l’œuvre. D’ici fin 2019, elle déploiera sur son territoire 3 000 bancs connectés. Des petits capteurs dissimulés aux quatre coins de la ville pour évaluer la satisfaction des passants. Zoom sur ce nouveau moyen de mesure propre à la ville intelligente.

Les bancs publics parisiens, tout un symbole


Savez-vous que les bancs de la capitale ont derrière eux une histoire bien ancrée ? Les bancs publics verts sont l’œuvre de Gabriel Davioud. Créés dans les années 1850 par l’architecte, ils font depuis partie intégrante du patrimoine de Paris. Symboles forts, ils s’apprêtent aujourd’hui à passer à l’heure des nouvelles technologique. La Ville de Paris souhaite en effet expérimenter une version innovante de bancs connectés.

Les bancs connectés de la Smart City


Avec leurs capteurs IoT, les nouveaux bancs parisiens seront capables de collecter des données en temps réel. Ils sont pensés par l’entreprise Nodle qui a également décidé d’en faire des points de connexion pour avoir le Bluetooth à portée de main dans toutes les rues parisiennes ou presque.


Mais quelles sont les données qui seront mesurées ? Il s’agit de collecter des informations environnementales comme la pression atmosphérique ou la température dans la ville. Mais ce n’est pas tout.

Les bancs connectés de la Smart City au service des usagers


La raison d’être de ces équipements urbains d’un nouveau genre reste d’analyser les usages et la satisfaction des habitants. Ainsi, les bancs connectés de la Smart City seront capables de compter combien de personnes se sont assises chaque jour et pour quelle durée.


De précieuses informations pour les urbanistes et pour la Ville de Paris qui a d’ores et déjà prévu d’utiliser ces données via une API (application programming interface) dans le but de mettre au point des algorithmes.

Les algorithmes des bancs publics de la Smart City


Des algorithmes oui mais pour quoi faire ? Pour optimiser la gestion des espaces publics selon la Mairie mais aussi pour proposer aux Parisiens et touristes de passage la possibilité de donner leur avis, de participer à la réflexion sur leurs espaces urbains. Par le biais d’une application (celle de la Ville de Paris), ils pourront ainsi répondre à des questions et sondages de satisfaction. Au programme : description plus ou moins rapide des parcs et installations avec avis personnels à la clé.


Une fois ces données analysées, les urbanistes auront la possibilité de s’appuyer sur des informations précises et « au plus près du terrain » pour améliorer les espaces urbains.


Les bancs connectés se veulent donc vecteur de lien, lien entre la ville et ses usagers tout en étant dans une constante démarche d’amélioration. Les nouvelles technologies sont ici au service des habitants pour leur permettre de vivre leur ville selon leurs besoins et envies.

Les bancs connectés en pratique


Mais attention, il est impensable de défigurer la capitale avec des bancs connectés sans charme. Le projet confié au Groupe Saint Léonard a comme contrainte de développer un mobilier urbain écologique, innovant et qui intègre les nouvelles technologies sans altérer les rues de Paris. Il doit également être pensé pour durer au moins 10 ans et pour demander un fonctionnement peu énergivore. C’est pourquoi l’entreprise s’est dirigée vers le Cloud, réduisant considérablement les dépenses liées au matériel. Seuls des petits capteurs, un abonnement au Cloud sans oublier le développement d’outils analytiques pour les urbanistes sont nécessaires.


Plus de confort, plus de praticité, plus de communication… que pensez-vous des bancs connectés de la Smart City parisienne ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
422 avis clients