Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

Tous les Français veulent devenir propriétaires ou presque

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Alors qu'une majorité de Français veut devenir propriétaire, d'autres ne le souhaitent pas : ils veulent être libres ou n'ont pas les moyens. Quels sont les freins qui expliquent les réticences de certains Français à franchir le pas de l'achat ?

Une catégorie de Français choisit de rester locataire toute sa vie

 
La pierre est le placement préféré des Français. Cela ne veut pas dire pour autant que tous les Français veulent devenir propriétaires. Certains choisissent de rester locataires toute leur vie. Être locataire pour se simplifier la vie est l'un des arguments avancés. Un locataire n'a pas à affronter toutes les difficultés liées à l'accession à la propriété (accord de financement, demandes d'aides...) et ne supporte pas non plus les frais d'acquisition.
 
Rester locataire compte moins de responsabilités et engendre moins de dépenses (gros travaux). De plus, rester locataire permet la mobilité. En cas de changement de situation personnelle et professionnelle, être locataire, c'est pouvoir quitter son logement du jour au lendemain ou presque (un préavis est à respecter) et ne pas être obligé de louer le logement que l'on quitte ou de le vendre. Plutôt qu'un remboursement de prêt, l'épargne peut être constituée autrement, via une assurance-vie par exemple.

Quand devenir propriétaire est impossible

 
Le taux de propriétaires, 58 % en France en moyenne, a tendance à stagner même si les conditions de crédit restent favorables à l'accession à la propriété. Pour un certain nombre de Français, l'envie d'être propriétaire ne manque pas. Alors pourquoi ne pas franchir le pas de l'achat ? VousFinancer (réseau d'agences de courtage en crédit immobilier), l'Union nationale des propriétaires (UNPI) et le cabinet CM Analytics ont réalisé une étude qui met en lumière les raisons qui obligent certains particuliers à renoncer à l'accession à la propriété.
 
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les prix de l'immobilier ne sont pas toujours les freins principaux même s'ils ont évidemment leur importance, plus encore si dans le secteur vidé, le prix dépasse 3 000€/m², un seuil au-dessus duquel le taux de propriétaires est inférieur à 60 %. Les freins seraient plutôt « le faible niveau de revenus, la situation d'emploi, l'importance des familles, l'âge de la population, la proportion de population étudiante et la proportion de maisons individuelles ».

Nombre de propriétaires : des différences importantes dans l'hexagone

 
Les quatre régions qui ont le taux le plus élevé de propriétaires sont la Bretagne (66,3%), les Pays de la Loire (64,3 %), le Centre Val de Loire (64 %) et la Bourgogne-Franche-Comté (63 %).
Les quatre dernières régions du classement sont la Provence-Alpes-Côte d'Azur (54,4 %), la Réunion (51,1 %), l’Île-de-France (47,3 %) et la Guyane (43,7 %).
 
Plus la tension immobilière est forte, plus il est difficile de devenir propriétaire. En zone A (plus tendue), le taux est de 46 % de propriétaires occupants contre 53% en zone B et 72% en zone C.
Le prix au m² a certes une influence parmi les freins à l'accession, mais le parc HLM maintient également un taux de propriétaires plus bas tout comme certaines mesures récentes : la suppression progressive des aides comme le PTZ et l'encadrement des loyers contribuent certainement à maintenir en location des Français qui avaient le projet de devenir propriétaires.
 
A l'heure où les conditions de crédit sont très intéressantes, tous les Français ne veulent pas devenir propriétaires : la pénurie de logements et leur situation financière ne le leur permettent pas.
 
Aimeriez-vous devenir propriétaire ? Avez-vous des freins à l'achat ou est-ce un choix ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
387 avis clients
Avis vérifiés