10ème bougie pour l'Eco-Vallée de Nice

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Dans la Plaine du Var, l'Opération d'Intérêt National (OIN) Eco-Vallée de Nice a été initiée en 2009 dans le but de développemer la Métropole Nice Côte d'Azur. Un projet qui souffle déjà sa 10ème bougie. Depuis 2009, quatre premières opérations ont été entreprises par l'EPA (Établissement public à caractère administratif) ; certaines sont achevées, d'autres sont en cours. En 2019, trois nouvelles opérations ont été validées dans le cadre d'un PPA (Projet partenarial d'aménagement) qui prolongent le projet jusqu'en 2032. Point sur ce chantier d'envergure.

Nice Eco-Vallée, 10 000 hectares dans la plaine du Var
 

L’Eco-Vallée de Nice s’étend sur plus de 10 000 hectares dans la plaine du Var, à l'ouest de la ville de Nice. Un projet lancé il y a dix ans par Christian Estrosi, aujourd'hui maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur. Pour cet ancien ministre délégué à l'aménagement du territoire, Nice Eco-Vallée sera « un lieu d'innovation, de maîtrise de l'urbanisation, de mise à disposition d'outils nécessaires aussi bien pour les startups, les entreprises, les laboratoires liés à l'Université Nice Sophia Antipolis, d'expérimentation pour la smart city ». Une idée qui pouvait sembler « un peu ambitieuse » à l'origine, mais 10 ans après, les projets immobiliers sont bien lancés.

Deux opérations majeures dans l’Eco-Vallée de Nice : Le Grand Arénas et Nice Méridia

 

Le quartier d’affaires international Grand Arénas

Sur 49 hectares, le quartier d'affaires international du Grand Arénas de Nice l’Eco-Vallée accueillira le pôle d'échanges multimodal qui relie aéroport, trains, bus et tramway avec une ligne jusqu'au port. Ce quartier prévoit :


• 2 000 logements (en accession, en locatif aidé ou libre),
• Des commerces, des équipements publics, des hôtels,
• 370 000 m² de bureaux avec un potentiel de 22 000 emplois,
• Un parc des expositions de 75 000 m² pour l'organisation d'événements professionnels internationaux.

En 2019, Sogeprom lance Nouvel'R, imaginé par l'architecte François Leclercq : 29 000 m² de bureaux, 44 appartements, une résidence étudiante, des commerces et un hôtel 4 étoiles sous l'enseigne Okko. 

 

La technopole urbaine Nice Méridia

Sur 24 hectares, la technopole urbaine Nice Méridia, conçue par l'architecte Christian Devillers, sera un pôle de recherche et développement, de formation dans les domaines de l’environnement, de la « croissance verte », de la santé et des services mobiles « sans contact » en lien avec Sophia Antipolis. 26 400 m² dédiés à la recherche et à l'enseignement. Les travaux sont en cours de démarrage pour réunir au cœur de la technopole l'IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque et du Développement durable), le Campus de l'apprentissage et l'Institut de Physique de Nice, appelé INPHYNI- Nice Méridia. Dans cet espace, se retrouvent aussi 2 500 logements, des bureaux, des commerces et des services de proximité.

 

Le bilan après 10 ans pour ces deux opérations majeures

Lors de la célébration des 10 ans de l'OIN (21 février 2019), Christian Estrosi évoquait relativement à l'espace Nice Meridia, « l'élévation de l’immeuble Palazzo Meridia » (immeuble de bureaux en bois de 35 m) et « l'inauguration de l'immeuble Anis, réalisation immobilière d’entreprise » (norme environnementale visée BREEAM Very Good). Deux autres bâtiments sont déjà construits : The Crown (11.000 m2 de bureaux) et Car’Meleon (un parking silo de 500 places). Devraient suivre, les livraisons de « Connexio », des immeubles « Pleïade » et « Odyssée » (123 logements, architecte Jean Nouvel).

A ce jour, les projets aboutis au sein de Nice Meridia sont : 7 immeubles livrés, 66 000 m², 333 logements, 1 698 emplois (capacité) et pour Grand Arenas : 2 immeubles livrés, 32 000 m², 260 chambres (hôtellerie), 2 923 emplois (capacité). Et d'ici fin 2019, les lignes 2 et 3 du tram.

Devrait également s'engager le macrolot Joia Méridia avec des immeubles conçus par des architectes de renom tels que Sou Fujimoto, Anouck Matecki, Cino Zucchi et Lambert-Lenack. Une place méditerranéenne où se rencontrent durabilité, innovation, insertion paysagère et architecture pour respecter l'art de vivre azuréen.

Les opérations de l’Eco-Vallée de Nice s'étendent aux communes voisines

 

Les opérations prévues dans la première phase de l'OIN (2009-2026)

• La Baronne, pôle agroalimentaire et horticole : sur 25 hectares des communes de La Gaude et de Saint-Laurent-du-Var, sera relocalisé le MIN (Marché d'Intérêt National). La Baronne en s'appuyant sur l'agriculture locale deviendra un pôle agroalimentaire et horticole avec 1 400 emplois prévus.


• Le Vallon de Roguez, nouvelle zone d'activité industrielle et artisanale : sur 3,8 hectares, le Vallon de Roguez deviendra une ZAC au nord de la Plaine du Var, près de la zone industrielle de Carros-Le Broc, sur les communes de Castagniers et Colomars. 15 entreprises et 200 emplois prévus.


• Des éco-quartiers initiés dans plusieurs communes dont un à Saint-Martin-du-Var. Un éco-hameau dans le village de Gattières (4 000 habitants) sur 15 hectares avec logements, commerces, crèche d'entreprise. Une zone d'Aménagement Concerté de 20 hectares à Saint-Jeannet (3 500 habitants), à 20 km de Nice.

 

Trois nouvelles opérations validées par l'EPA (2019-2032)

Trois opérations ont été validées dans le cadre d'un PPA prolongeant l'OIN Eco-Vallée jusqu'en 2032 : le hameau de la Baronne à la Gaude verra la création d'un éco-quartier autour du hameau existant.


Grand Méridia sera agrandi de 80 hectares (extension Nord de Nice Meridia) avec un parc urbain de plus de 20 hectares et Lingostière Sud, un espace aménagé économique non commercial en complément de Roguez, accueillera des entreprises industrielles ou artisanales et des logements sociaux (35%).

L'OIN Eco-Vallée compte 10 000 hectares dans la Plaine du Var qui s’étendent du littoral méditerranéen au sommet du Mercantour. Un projet d'envergure qui concerne 120 000 habitants et 15 communes où développement durable et environnement sont au cœur des préoccupations, mais aussi « un développement ancré dans les technologies d’avenir et l’innovation ». Créer la Métropole Nice Côté d'Azur, un vœu de Christian Estrosi, une métropole au fort potentiel qui décuple l'attractivité touristique internationale, ainsi que l'attractivité économique d'une ville déjà « classée dans le top 10 mondial des smart cities ».

L’Eco-Vallée de Nice, un projet sans précédent. Que pensez-vous de cet aménagement de la Plaine du Var ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers