Mobilité écolo : la trottinette au cœur de l'espace urbain

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Ringarde la trottinette ? Pas du tout ! Après quelques débuts compliqués, elle a conquis routes et trottoirs des villes du monde entier. Rapide, pratique, facile à utiliser, la mobilité écolo est à la portée de tous les citadins. Zoom sur cet incontournable qui a su évoluer et apporter une réponse aux préoccupations environnementales de la Smart City. 

La trottinette, le futur de la mobilité écolo dans la ville intelligente


Jouet pour enfant dans un premier temps, la trottinette joue aujourd'hui dans la cour des grands. En quelques années seulement, elle est devenue une solution mobilité ultra plébiscitée, par les actifs en recherche de facilité surtout. 76% des personnes interrogées qui utilisent la trottinette au quotidien en font usage pour se rendre au travail depuis leur domicile et inversement.


Alors que l'objet était lourd et encombrant dans ses prémices, le deux roues écolo a bien changé. Légère et maniable, la trottinette est devenue une véritable alternative au vélo, aux transports en commun, au scooter et, évidemment, à la voiture.


Nous sommes bien loin des ventes stagnantes de 2015 ! 2019 promet d'être L'année de la trottinette, électrique avant tout. En Europe et aux États-Unis, ce mode de transport doux est partout. Alors que le marché des Engins de Déplacement Personnel (EDP) est en hausse constante ces dernières années, les Nouveaux Véhicules Électriques (NVEI) remportent toutes les faveurs. La trottinette électrique est le NVEI préféré des citadins, aux côtés de e-skate, de la gyroroue ou encore de l'hoverboard. Des modes de déplacements encore futuristes il y a quelques temps qui sont désormais parfaitement intégrés dans la Smart City. Preuve en est, le nombre de trottinettes électriques qui fleurissent sur les trottoirs des villes. Après les voitures électriques et les vélos en libre-service, vous pouvez désormais louer une trottinette électrique dans tous les coins de rue des grandes villes, pour quelques minutes ou quelques heures.


La trottinette électrique s'est même offert une place de choix lors de la 4ème édition de la Fête de la roue au Parc-Expo de Mulhouse. Les 22, 23 et 24 février derniers, elle a cohabité avec les voitures et les motos comme mode de déplacement incontournable en 2019. Preuve de son incroyable essor !

Qui sont les adeptes de la trottinette électrique ?


Une récente étude du Smart Mobility Lab nous permet de dresser un portait précis de l'utilisateur de la trottinette électrique en ville. Notre usager est un homme de 40 ans en moyenne. Eh oui, l'usage de ce moyen de mobilité écolo est avant tout masculin en 2019. Il compte 71% d'adeptes masculins contre 29% féminins.


Sans surprise, ce NVEI a un coût : 850€ en moyenne. Il est donc préféré par les catégories les plus aisées. 40% des usagers sont des cadres contre 30% de salariés. Les 30% restants sont répartis entre les retraités et les étudiants.


Et le haut de gamme de la trottinette électrique arrive sur le marché. Pour 3 850€, vous pourrez vous offrir un petit bolide qui atteint les 85km/h. On se pose tout de même la question de la sécurité… 

Trottinette, mobilité écolo et grand flou


Et c'est là que le bât blesse : le flou réglementaire et l'insécurité liés à la trottinette électrique. Ce mode de déplacement ne fait l'objet d'aucune législation (ou si peu) pour encadrer son usage. Et c'est un vrai problème malgré ses avantages. Les usagers ne sont pas soumis au code de la route : pourtant nombreux sont celles et ceux qui roulent sur la route avec leur engin. Mais en même temps : où peut rouler la trottinette ? Sur la route ? Sur le trottoir ? Sur les pistes cyclables ? Il est très difficile de lui trouver une place. Les trottinettes électriques sont en effet dangereuses pour les piétons sur les trottoirs, dangereuses pour les usagers sur la route aux côtés des voitures, et dangereuses pour les automobilistes lorsque leurs "conducteurs" roulent sans respecter le code de la route. Cela ressemble à un casse-tête !


D'autant que si, a priori, les trottinettes électriques n'ont pas le droit de dépasser les 25km/h, certains bolides atteignent les 85km/h. Nous avons bien du mal à y voir clair !


Sécurité toujours, la réglementation n'oblige aucunement les adeptes de la mobilité écolo à s'équiper d'un casque. Est-il nécessaire de l'imposer ? Faut-il rendre obligatoires les dispositifs lumineux sur les trottinettes électriques ? Au regard du nombre d'accidents croissants, il semblerait que cela soit une bonne idée…


À la lecture des actualités mentionnant l'essor de la trottinette électrique, nous avons aujourd'hui cette ferme impression que personne n'avait anticipé un tel engouement pour ce mode de déplacement. Réglementation, cadre législatif, normes de sécurité… sont donc à définir au plus vite pour prévenir et mettre fin aux différents problèmes qui se présentent d'ores et déjà dans toutes les grandes villes. La trottinette électrique nourrit la mobilité écolo, c'est évident, mais sans encadrement ses atouts premiers seront progressivement éclipsés. Il sera dommageable qu'elle soit reléguée aux oubliettes faute de cadre… Un partage de l'espace urbain dans la Smart City s'impose très rapidement !


Vous êtes utilisateur d'une trottinette électrique ? Pour quel usage ? Comment ressentez-vous ce partage de l'espace urbain ? Est-il possible selon vous de faire cohabiter tous les modes de déplacement en ville ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers