Immobilier 2019 : toujours plus de ventes attendues sur le marché

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Malgré quelques signaux qui pourraient présager du ralentissement de l'activité immobilière cette année, les perspectives restent très favorables. Après une période particulièrement faste, l'immobilier 2019 semble également prometteur côté transactions ; une activité immobilière soutenue par un ralentissement de la hausse des prix et des taux d'intérêts encore bas. Zoom sur les tendances du secteur pour les mois à venir et les prévisions des professionnels de l'immobilier.

Les professionnels de l'immobilier signent une belle année 2018

Un volume de transactions assuré pour l'ancien et le neuf sur le marché immobilier 2019

L'année 2018 serait « une nouvelle année record pour le marché de l'ancien » indique Laurent Vimont, Président du réseau Century 21 (900 agences en France) avec un seuil d'un million de transactions annuelles approché ou dépassé conformément aux estimations des notaires. En 2018, les prix de l'immobilier ont continué à augmenter de +3,8% en moyenne.

Selon les notaires, un appartement ancien se vend environ 3,4% plus cher à fin septembre 2018 qu’à fin septembre 2017. On constate également +2,6% pour les maisons anciennes qui attirent davantage les ménages à revenus plus modestes que les acheteurs d'appartements, selon Michel Mouillard pour le baromètre LPI-Se Loger. Les logements neufs trouvent toujours preneurs. Pour Nicolas Sounillac, président de la Fédération nationale de l'immobilier le maintien à domicile des personnes âgées, la venue d'étudiants et l'éclatement des familles, justifieraient le quasi remplissage des logements neufs (propos recueillis lors de l'assemblée générale de l'Aveyron).

Une augmentation des prix de l'immobilier mais pas partout

Les hausses ne sont pas applicables partout. Des augmentations spectaculaires ont été relevées dans des villes comme Bordeaux (+11,6%), Rennes (+11,3%) et Limoges (+12,8%), localités dont la bonne santé et le dynamisme attirent. Paris affiche également plus de 10 000€ le mètre carré avec un prix médian de 9 500€ dans la moitié de ses arrondissements. Une hausse de + 6,2% sur un an. Paris devient ainsi la 5ème ville la plus chère du monde.

Pour faire face à la hausse des prix de l'immobilier, les acheteurs empruntent des sommes plus importantes et sur des durées plus longues. La durée de crédit moyenne est aujourd’hui de 20,5 ans. Mais cette hausse n’est pas généralisée. Dans certaines villes, le contraire est observé, les prix ont en effet baissé :  à Saint-Etienne (-5,6%), à Amiens (-3%) et au Mans (-13,9%) selon le Baromètre LPI-Se Loger.

Immobilier 2019, une année encore très favorable

40% des professionnels de l'immobilier estiment que le niveau des transactions devrait se maintenir sur le marché immobilier en 2019 et 17% présagent d’une progression. Le niveau des prix devrait quant à lui rester stable (45%) voir augmenter (39%). En 2019, « le marché semble atteindre un plafond de verre », confie Laurent Vimont, président de Century 21. Il envisage une hausse des prix plus modérée de 1 à 2%.

Les Français ont toujours envie d'investir dans la pierre qui reste un placement sûr. Plus encore, le bas niveau des taux d'intérêt (1,50% en 2018) pour cette année encore continue de dynamiser le marché immobilier en 2019, pour les six premiers mois au moins. Pour Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, la légère baisse des prix amène les vendeurs à revoir à la baisse leurs souhaits au lieu de reporter la réalisation de la vente. « C'est plutôt un marché qui vise la stabilisation, une année un petit peu plus calme en nombre de ventes comme en prix », indique Christine Fumagalli, présidente du réseau Orpi.

L’immobilier en 2019 devrait donc se stabiliser après des années exceptionnelles. Mais le dynamisme reste de mise avec le soutien des taux de crédit qui demeurent bas et un ralentissement de la hausse des prix. Le moment d'en profiter encore avant une hausse des taux d'intérêt qui pourrait cependant être atténuée si les prix de l'immobilier baissent.

Comment voyez-vous cette année immobilière ? Êtes-vous prêt à investir dans l’immobilier en 2019 ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers