Smart City : ZenCity, une levée de fonds au service du bien-être des habitants

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Pollution, infrastructures non adaptées, vie en ville trop stressante, trafic engorgé… Stop ! A l’heure de la Smart City, les startups et collectivités rivalisent d’imagination pour permettre d’adapter bien-être des citadins, exploitation des ressources, préservation de l’environnement sans oublier développement adéquat aux besoins et usages. Le tout sur fond d’anticipation pour « voir venir » le futur. La startup ZenCity s’inscrit en tout point dans cette volonté. Elle met les citadins au cœur de toutes ses préoccupations. On vous explique. 

A la découverte de ZenCity


Connaissez-vous ZenCity ? Cette startup israélienne a vu le jour à Tel Aviv en 2015. Elle est partie à la conquête du bien-être des citadins. Pour faire simple, il s’agit d’une plateforme créée pour avoir une meilleure compréhension des comportements, des besoins et des attentes des citoyens urbains. Il s’agit de mettre ces éléments en avant à très grande échelle.
Comment ça marche ? L’intelligence artificielle et ses algorithmes servent ce dessein de grande ampleur. Ils permettent une analyse poussée des données ouvertes récoltées par le biais des smartphones, des différents médias sociaux ainsi que de multiples autres sources et, plus généralement, des conversations en ligne. Ces données sont ensuite transmises aux différents acteurs de la ville (urbanistes et gestionnaires) pour être retranscrites en anticipations et en solutions pour le bien-être des citadins. Selon les mots d’Eyal Feder, CEO et co-fondateur de ZenCity, la plateforme est « le Google Analytics de la ville ». 

ZenCity au service de la Smart City


La plateforme imaginée par la startup se veut au service de la ville, au service de mesures concrètes. Les très volumineuses données récoltées permettent ainsi de mettre en place des solutions pour fluidifier le trafic, pour anticiper les problèmes sur la route, pour proposer de nombreuses initiatives dont celles liées au covoiturage, à l’insécurité… Mais les secteurs d’action sont encore plus larges avec, par exemple, une analyse et des solutions pour l’entretien du mobilier urbain, des trottoirs…

ZenCity, un financement record


1,7 million de dollars, c’est le montant du premier financement obtenu par ZenCity. Et à l’occasion du concours organisé par Microsoft, le concours « Innovate.AI », ZenCity a totalement convaincu. La startup s’est imposée comme le lauréat pour Israël, aux côtés de deux autres finalistes. Elle a donc remporté un million de dollars de M12 et de Vertex Ventures. Impressionnés, les jurys ont même décidé d’accorder un prix 600% plus élevé que ce qui avait été annoncé au départ ! De belles liquidités pour la startup. « L'objectif d'Innovate.AI était de trouver les startups les plus innovantes qui exploitent la puissance de l'intelligence artificielle pour résoudre des problèmes concrets », a expliqué Lior Litwak, directeur de M12. « La mission de ZenCity consistant à rendre les dirigeants municipaux plus empathiques et attentifs aux besoins de la communauté a véritablement résonné en nous. »

ZenCity à la conquête du monde


Nous sommes définitivement en train de franchir un cap : celui de la Smart City, de la ville intelligente. C’est évidemment dans cette mouvance que s’inscrit ZenCity. Et ça marche ! Preuve en est, la startup, enses 3 ans de vie seulement, a déjà dépassé les frontières. « La croissance rapide de ZenCity aux États-Unis témoigne de l'engagement des villes à se connecter et à comprendre leurs citoyens. », explique Eyal Feder-Levy. « Cela reflète également la demande croissante des villes américaines d’être davantage axées sur les données. »


Les données ouvertes sont en effet devenues la pièce maîtresse de la ville intelligente, plus encore au niveau du trafic. ZenCity est donc une clé pour permettre aux villes de solutionner les problématiques liées à la mobilité. Elle s’est aujourd’hui imposée à San Antonio, à Fort Lauderdale ou encore à West Sacramento en offrant ses services. Ce qui « reflète également la demande croissante des villes américaines d’être davantage axées sur les données. » selon Eyal Feder-Levy. « Alors que de plus en plus de villes adoptent notre solution, le potentiel excitant de l'IA au sein des administrations locales devient encore plus évident », a-t-il ajouté.


D’autres acteurs ont également, ces dernières années, prêté, donné ou vendu leurs données pour « gérer la croissance urbaine, réduire les embouteillages, développer les transports publics… ». C’est notamment le cas d’Uber et de Didi Chuxing (Chine).


Avec les 6 millions de dollars obtenus, il y a fort à parier que ZenCity repoussera les limites dans l’analyse des données ces prochaines années.


Aviez-vous déjà entendu parler de cette plateforme ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers