+14% de logements sociaux financés l’année dernière en France

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Pour la seule année 2016, plus de 130 000 logements sociaux ont été financés en 2016, soit une hausse de 14% sur un an. Une très large majorité étant située en zones tendues, l’accès au logement s’en trouve facilité pour les foyers les plus modestes.

133 316 logements sociaux financés en 2016


Les chiffres publiés par le ministère du Logement la semaine dernière font état de 133 316 logements financés en 2016 et encore à construire. Ces données prennent en compte les départements d’Outre-Mer. C’est une bonne nouvelle pour la France qui manque cruellement d’hébergements destinés aux ménages (très) modestes.


Les quelques 130 000 logements sociaux annoncés sont pour les trois quarts placés dans des zones tendues, soit des zones où la demande de logements, sociaux notamment, est plus forte que l’offre. Au global, l’offre est donc en hausse de +14% sur un an. « Ces chiffres n'avaient pas été atteints depuis 2010 et c'est la deuxième meilleure année depuis 2000 » a affirmé la ministre du Logement Emmanuelle Cosse à l’occasion d'une conférence de presse tenue la semaine dernière.


À titre de comparaison, la ministre du Logement a rappelé les chiffres de l’an passé soit 61 259 PLUS, logements intermédiaires, 32 615 PLS pour les pourvoyeurs de logements sociaux les plus aisés et 36 442 PLAI pour les foyers les plus modestes.

Premiers bilans du quinquennat Hollande


Entre 2012 et 2016, 553 811 logements sociaux ont obtenu un financement. Sur ce total, 26% ont été pensés à destination des ménages les plus modestes. Les chiffres du quinquennat Hollande sont donc identiques à ceux observés entre 2000 et 2007.  


Et globalement, les communes ont joué le jeu ces dernières années. Entre 2014 et 2016, 187 425 logements sociaux ont vu le jour dans les communes qui en manquaient. L’objectif des 174 000 logements sociaux a donc été dépassé avec une augmentation de +34% en comparaison des années 2011 à 2013. On peut donc en conclure que la loi Solidarité et rénovation urbaine (SRU) a été suivie et respectée. Cette dernière oblige les localisations de plus de 3 500 habitants à posséder un parc social pesant pour au moins 20% d’ici à 2025.

Des communes encore en marge


Mais comme il fallait s’y attendre, certaines communes françaises se montrent défavorables à la loi SRU et ne jouent pas le jeu. Au total, entre 2014 et 2016, 127 villes n’ont pas atteint les objectifs imposés en matière de logements sociaux. Cela représente 11% des villes qui ont l’obligation de faire progresser leur parc social. Si elles ne se mettent pas rapidement aux normes, elles encourent des sanctions financières très élevées. Que vont-elles faire ? Construire des logements sociaux ou payer ? Affaire à suivre…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers