33% des primo-accédants ont profité du PTZ en 2016

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Suite aux derniers chiffres publiés par le gouvernement, on le sait, le PTZ est un vrai succès pour et sur le marché immobilier en 2016. Alors que 23% des primo-accédants en avaient bénéficié en 2015, ils sont cette année 33% à avoir financé leur emprunt, en partie, à taux zéro. Le courtier Vousfinancer annonce même une hausse de 75% du nombre de crédits immobiliers accordés qui incluent le PTZ.

Objectif atteint pour le PTZ


La nouvelle version du PTZ entrée en vigueur le 1er janvier 2016 est une véritable réussite. Les montants accordés aux primo-accédants sont en hausse de 15 000 euros en moyenne. Les emprunteurs ont ainsi été boostés par les avantageuses conditions du PTZ 2016 couplées aux taux de crédit immobilier au plancher.


Face à cette positive dynamique, le gouvernement peut se féliciter. L’objectif des 120 000 PTZ formulé pour 2016 devrait être atteint selon la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse.


Les professionnels semblent aller dans ce sens puisque Vousfinancer observe une hausse de 75% des bénéficiaires du PTZ dans les crédits immobiliers accordés par ses soins et en comparaison de 2015. Le nombre de dossiers d’emprunt est quant à lui en hausse de 25%.

« Chez Vousfinancer, nous constatons que le prêt à taux zéro concerne aujourd’hui davantage de futurs acheteurs grâce à la fois au relèvement des plafonds de ressources pour en bénéficier et à son élargissement à l’ensemble du territoire dans l’ancien. Un primo-accédant sur 3 a profité de ce dispositif cette année, contre 1 sur 5 seulement en 2015 » affirme la directrice des relations banques chez Vousfinancer, Sandrine Allonier.

Les montants du PTZ en hausse


Si le nombre de PTZ accordés a augmenté, les montants moyens sont également en hausse. Il faut dire que depuis le 1er janvier 2016, le Prêt à Taux zéro peut financer 40% du bien contre 18 à 26% dans sa précédente version (2015). Le PTZ moyen est chiffré à 65 266 euros en 2016, soit une somme 27% plus élevée en comparaison des 51 303 euros de 2015.

Le profil des primo-accédants reste inchangé


Si beaucoup d’éléments ont évolué autour du PTZ, le profil des emprunteurs est quant à lui quasiment identique. Le premier achat est en moyenne conclu autour de 32 ans et les revenus annuelles n’ont que faiblement augmenté. L’apport par contre est en baisse. Il n’est plus nécessaire en 2016 (et très certainement en 2017), de détenir un apport important pour devenir propriétaire et encore moins pour profiter du PTZ.


« Si le prêt à taux zéro élargi a pu bénéficier à davantage de primo-accédants, le contexte de taux historiquement bas a également contribué à les resolvabiliser. En revanche, le fait que les particuliers accèdent pour la première fois à la propriété à 32 ans en moyenne, alors que l’entrée sur le marché du travail intervient près de 10 ans auparavant, montre bien que la situation économique et en particulier le fait que 86 % des embauches se fassent en CDD est un frein à l’acquisition, et ce, même si tous les voyants sont actuellement au vert » explique le président de Vousfinancer, Jérôme Robin.


Aux dernières nouvelles, les conditions du PTZ ne devraient pas changer début 2017. Il y a donc, pour les primo-accédants, de belles opportunités à saisir pour devenir propriétaires en profitant de ce prêt aidé et des taux d’emprunt qui restent aujourd’hui encore, très bas.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers