Le Plan épargne logement toujours prisé par les Français

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Entre début janvier et fin mars 2016, un million de PEL (Plan épargne logement) ont été ouverts par des particuliers. Ce chiffre représente une augmentation de +6% en comparaison de 2015. S’il avait été laissé de côté pendant quelques mois, le PEL rapporte aujourd’hui davantage que le livret A. Mais à en croire l’actualité, cette tendance ne devrait pas durer.

Les Français adeptes de l’immobilier et du Plan épargne logement


L’immobilier reste pour les Français l’un des placements les plus sûrs. Derrière lui, les livrets d’épargne et notamment le Plan d’épargne logement. Selon une étude de l’Insee, 86% des foyers possédaient en 2015 un PEL.


Début 2016, alors que les conditions de rémunération du livret A sont peu attractives : 0,75% depuis le 1er août 2015, les Français ont préféré se tourner vers le PEL. 900 000 livrets ont été ouverts au cours du premier trimestre selon les chiffres de la Direction générale du Trésor cités par RTL. Pendant la même période, l’encours du Plan épargne logement a augmenté de 3%. Cette progression a permis de récolter 6,5 milliards d’euros.

16,5 millions de Plans épargne logement en France


L’économise Philippe Crevel recense aujourd’hui 16,5 millions de PEL en France, un chiffre jamais atteint depuis 20010 Il a également déclaré au Figaro la « confirmation d'un net regain du nombre de PEL avec une hausse de 5 millions depuis 2011 ».


Et l’engouement des Français n’est pas justifié par une hausse quelconque du taux du PEL. Son taux de rémunération baisse en effet progressivement. Il est passé de 2,5% à 2% début 2015 puis à 1,5% par an (hors prime d’État) au 1er février 2016.


Et cette chute pourrait bien continuer. La Banque de France recommande actuellement au gouvernement de diminuer le taux de PEL. « Si l'on devait appliquer la formule de calcul, le taux devrait être de 0,2%. On peut donc imaginer que l'État pourrait abaisser le taux plancher à 1% au début de l'année 2017 » affirme Robert Marti, associé chez PAIR Conseil interviewé par Le Figaro.


Si le PEL se fait moins attractif dans les mois à venir, le gouvernement devrait trouver une autre solution alternative pour contenter les Français, friands des livrets d’épargne. L’on pourrait en effet voir le taux du livret A remonter un peu. Robert Marti toujours explique en effet que l’inflation « devrait repartir d'ici la fin de l'année en raison du regain des cours du pétrole ». Les derniers mois de l’année 2016 seront donc à suivre attentivement pour les épargnants.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers