Logement étudiant : achat ou location ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Quand les enfants partent en étude, ils quittent, le plus souvent, le domicile familial pour voler de leurs propres ailes. Indépendance oui, mais la question du logement reste généralement l’affaire des parents ! Trouver un studio ou une colocation, payer les loyers pendant plusieurs années... la location du logement étudiant représente un budget conséquent. Mais au fait, ne serait-il pas préférable de l’acheter en lieu et place de verser un loyer à fond perdu ? Parfois oui, parfois non… On vous explique !

Même pour un logement étudiant, évitez les dépenses non rentables

 

Si vous en avez la capacité financière, préférez investir dans la pierre. Les professionnels vous le diront : le loyer est une somme versée chaque mois à fond perdu. D’autant qu’actuellement, investir dans l’immobilier est un placement rentable. Les taux de crédit immobilier au plus bas permettent d’emprunter aux meilleures conditions, de mettre le bien à disposition de son/ses enfant(s), de le louer si ce dernier décide de le quitter voire de le revendre facilement.

D’autant que dans ce cas précis, nul besoin d’acquérir une grande surface. Et qui dit studio ou T1, dit prix d’achat relativement « bas ». Comptez entre 70 000 et 110 000 euros à Marseille, Nantes ou encore Lyon et en dessous de 60 000 dans certaines villes comme Dijon.

À Paris par contre, le ticket d’entrée est plus élevé. Il faut compter au moins 150 000 à 180 000 euros pour acheter un studio.

Acheter un logement étudiant, une décision à anticiper

 

Si vous commencez à vous poser la question de l’achat d’un logement étudiant quelques semaines avant que votre enfant ne quitte le nid familial, le timing sera probablement trop serré. Il est déjà difficile de trouver un logement à louer, alors à acheter, imaginez !

D’autant que studio, T1 et T2 sont des biens convoités dans les villes étudiantes. Ils intéressent les investisseurs, mais également les jeunes actifs ou encore les primo-accédants. Ils ont donc la fâcheuse tendance à se vendre très rapidement !

Un conseil : si vous songez à acheter un logement étudiant pour installer votre enfant, anticipez et commencez à prospecter plusieurs mois (voire années) auparavant. En attendant son départ, vous pourrez louer le bien au prix du marché et commencer à le rentabiliser.

Une année de location avant d’acheter

 

Si vous n’êtes pas encore certain que votre enfant fera de longues études ou qu’il restera dans cette ville, peut-être est-il préférable de louer un logement étudiant la première année. S’il décide ensuite de poursuivre un cursus en médecine, en école de commerce ou autres voies longues, l’achat est une très bonne option.

Reste à savoir que même si vous achetez un logement étudiant dès la première année et que votre enfant n’y reste pas, vous pourrez ensuite le mettre en location dans le parc privé. S’il est bien situé, il se louera à coup sûr et permettra une belle rentabilité.

Attention aux charges inhérentes au logement étudiant

 

Dans votre calcul, prenez en compte TOUS les paramètres : acheter un logement étudiant n’appelle pas uniquement le remboursement du crédit immobilier. D’autres frais viennent s’ajouter. On pense notamment aux charges de copropriété (si votre enfant est logé dans le bien, vous les assumerez certainement), aux impôts fonciers (taxe foncière et taxe d’habitation), aux éventuels travaux (façade, ascenseur…)

Prendre en compte la localisation


Si vous décidez d’acheter un logement étudiant, que cela soit plusieurs années avant que vos enfants ne s’y installent ou pour leur départ, veillez à prendre en compte la situation du bien. Que votre enfant occupe ou non l’appartement, les grandes villes sont à privilégier tout comme les alentours des écoles, des universités ou encore en centre-ville.

Si vous respectez ces règles, l’achat d’une petite surface est (presque) toujours rentable. MeilleurAgents fait état d’une rentabilité avoisinant les 10,9% à Limoges, 10% à Perpignan, 7,7% à Perpignan, 7,4% à Montpellier, 6,8% à Toulouse, 5,6% à Bordeaux ou encore 4,1% à Paris.

Vous avez déjà acheté un logement étudiant pour vos enfants ? Racontez-nous votre expérience et les raisons de ce choix !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers