Crédit immobilier et CDD : difficile mais pas impossible !

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les taux de crédit immobilier au plancher depuis des mois incitent les particuliers à se lancer dans un achat. Si emprunter avec un CDI est presque un jeu d’enfant, les autres situations professionnelles sont souvent regardées d’un mauvais œil par les banques. CDD, autoentrepreneur, intérimaire, comment faire pour devenir propriétaire sans CDI ?

Un crédit immobilier difficilement accordé aux CDD


Les derniers chiffres de la Dares (Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques) font état de 86% d’embauches en CDD (Contrat à durée déterminée). Imaginez donc le nombre de potentiels acquéreurs qui n’officient pas en CDI ! Au global, les artisans, les autoentrepreneurs, les intérimaires et les CDD représentent quasiment un quart de la population active française.


Face à cette évolution du monde du travail, on pourrait s’attendre à une adaptation de la gestion des banques. Mais ce n’est aujourd’hui malheureusement pas le cas. Les organismes sont très frileux lorsqu’il s’agit d’accorder un crédit immobilier à un particulier qui n’est pas en CDI. Comment faire alors pour accéder à la propriété ?

La patience fait loi


Un jeune qui vient d’être embauché en CDD aura des difficultés à prouver sa solvabilité auprès d’une banque. La patience est donc de mise. Son contrat se transformera peut-être en CDI. Si ce n’est pas le cas, les banques étudieront davantage le dossier d’une personne en CDD depuis deux ans qui a démontré sa capacité à épargner.


En effet, si certains organismes ne regardent aucun dossier de CDD, d’autres font du cas par cas. Cela vaut donc le coup de demander un financement auprès de plusieurs banques.


Autre cas particulier, celui des CDD ou autres vacataires et contractuels dans la fonction publique. Ces profils voient très souvent leur contrat assimilé à un CDI et donc, leur crédit immobilier accordé.

Souscrire un crédit immobilier à deux


Si vous êtes en CDD mais que votre conjoint est en CDI, il sera plus facile de souscrire un crédit immobilier. Mais il faut savoir que les revenus du CDD ne seront, très souvent, pas pris en compte dans le calcul de la solvabilité du ménage. Les ressources du CDI devront donc être suffisamment élevées pour assumer l’emprunt.


Les indépendants seront obligés de fournir leurs trois derniers bilans comptables et de démontrer la stabilité de leur entreprise.

Un apport personnel pour mettre toutes les chances de son côté


Si vous êtes en CDD et que vous présentez un apport plus ou moins conséquent à votre banquier, il sera plus enclin à étudier votre dossier. Pour assurer la réussite de votre démarche, veillez à démontrer à la banque que vos comptes sont sains et que vous avez la capacité d’épargner. Comment ? En affichant une bonne gestion de vos finances et des virements récurrents vers votre compte épargne.


À vous de jouer !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers