Tout savoir sur les aides à la rénovation énergétique 2020

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Vous l'avez constaté, votre logement est trop énergivore et vous aimeriez améliorer son DPE (Diagnostic de Performance Energétique). Les déperditions de chaleur sont trop importantes dans votre bien, vos factures d'énergie trop élevées ou vous avez du mal à le vendre car les acheteurs sont attentifs aux consommations énergétiques annuelles. Autant de bonnes raisons de penser rénovation énergétique en 2020. Découvrez vite tous les coups de pouce auxquels vous avez le droit et les avantages à sauter le pas de la rénovation énergétique.

Le grand chantier de la rénovation énergétique


Pour le gouvernement comme pour les particuliers, mener une rénovation énergétique d'envergure au niveau national est primordial. Mais pour quelles raisons ?

Une belle enveloppe pour la rénovation énergétique


Pour le seul quinquennat en cours, l'enveloppe destinée à la rénovation énergétique est de 14 milliards d'euros. La rénovation de 500 000 logements par année est au programme dont 250 000 sont des biens occupés par des ménages aux revenus modestes. La précarité énergétique est un cheval de bataille du gouvernement. L'État a donc multiplié les aides, dispositifs mais également les propositions coup de poing pour venir à bout des passoires thermiques (les logements trop énergivores) et de la précarité énergétique. Les travaux de rénovation énergétique sont encouragés depuis plusieurs années.

Pourquoi rénover votre logement ?


Il existe de nombreuses raisons de se lancer dans la rénovation énergétique d'un logement, que l'on en soit propriétaire ou locataire. Environnementales, économiques, liées au confort de vie, certaines répondent certainement à vos besoins :

• Réduire massivement les émissions de CO² : voilà plusieurs années que le gouvernement encourage largement la rénovation énergétique afin de réduire drastiquement les émissions de CO². Il faut dire que le bâtiment est aujourd'hui le second poste mondial responsable des émissions de gaz à effet de serre, juste derrière les transports. Au titre d'exemple, un ancien modèle de chaudière fonctionnant au fuel génère entre 7 et 10 fois plus de dioxyde carbone qu'un chauffage moderne utilisant les énergies renouvelables. Une différence considérable. Et qui dit moins de Co², dit moins de consommations d'énergie et environnement préservé. 

• Diminuer le budget énergie : se chauffer ou se rafraîchir appelle une nécessaire consommation énergétique. Et plus elle est importante, plus vous payez, c'est mathématique. Ainsi, en optant pour une rénovation énergétique dans les règles de l'art, vous rentabilisez votre investissement en diminuant vos factures annuelles. Selon l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) changer sa chaudière à énergie fossile permet de réaliser une économie allant de 900 à 1 200€ par an sur la seule facture de chauffage annuelle. Considérable !

• Un meilleur confort de vie : quand on pense rénovation énergétique, on pense isolation des portes, des fenêtres, des combles, du toit… ou remplacement d'équipements énergivores obsolètes. Dans tous les cas, ces changements conduisent à un confort de vie supérieur dans le logement. Les déperditions de chaleur sont considérablement réduites en hiver mais également en été quand la canicule est là, la ventilation du logement est optimale, les équipements performants pour un intérieur confortable à vivre en toute saison.

• Entretenir et valoriser son patrimoine immobilier : la rénovation énergétique fait prendre de la valeur à votre logement. On le sait, l'entretenir régulièrement est indispensable pour le maintenir en l'état. Mais si vous réalisez des travaux de rénovation énergétique, si vous faites positivement évoluer son DPE (Diagnostic de Performance Energétique), le logement est perçu différemment. Un bon point si vous souhaitez le vendre dans les années à venir par exemple.

• Anticiper l'avenir : certains projets de loi évoquent aujourd'hui la possibilité de prendre le DPE en compte pour fixer le loyer. Si vous mettez un logement en location, il semble donc judicieux de proposer un bien peu énergivore dont le DPE est le plus haut possible (A, B ou C idéalement).

Les aides à la rénovation énergétique 2020 à connaître


Pour mener à bien votre rénovation énergétique tout en bénéficiant d'intéressants avantages financiers, vous avez à votre disposition plusieurs dispositifs et coups de pouce à ne surtout pas négliger. À la clé, plusieurs centaines voire milliers d'euros d'économies.

Ma Prime Rénov', la nouvelle aide à la rénovation énergétique


Ma Prime Rénov' est un dispositif d'aide à la rénovation énergétique pensé dans le cadre du Projet de loi de finance 2020. Vous avez peut-être connu le CITE (Crédit d'impôts pour la transition énergétique) et le dispositif Habiter Mieux Agilité proposé par l'Anah ? Ces deux dispositifs ont donné naissance à une unique aide en fusionnant : Ma Prime Rénov'.  Sa raison d'être ? Aider au financement de travaux simples comme ceux d'isolation ou de remplacement d'un système de chauffage obsolète tout en facilitant grandement les démarches liées à la rénovation.

Concrètement, cette prime est réservée aux propriétaires de leur logement et est versée à la fin des travaux de rénovation énergétique. Auparavant, elle était accordée l'année suivante dans le cadre du CITE.

L'idée de Ma Prime Rénov' est d'encourager de plus en plus de ménages à réaliser la rénovation de leur logement en ayant la possibilité d'être aidé rapidement. Ils n'ont en effet plus besoin d'avancer de fonds pendant plusieurs mois. 

Mais quels sont les travaux retenus dans le cadre de Ma Prime Rénov' ?

• Installer une chaudière à gaz à très haute performance énergétique.
• Poser un chauffage ou un équipement fournissant de l'eau chaude sanitaire utilisant une énergie renouvelable. On pense notamment au bois, aux biomasses ou encore à l'énergie solaire thermique.
• Installer une pompe à chaleur fonctionnant à l'air et l'eau, avec le sol et le sol, avec l'eau et l'eau ou encore avec le sol et l'eau.
• Raccorder le logement à un réseau de froid ou de chaleur utilisant les énergies renouvelables.

• Supprimer une chaudière/cuve à fioul.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de Ma Prime Rénov' ?

• Les particuliers qui sollicitent cette aide à la rénovation énergétique en 2020 doivent respecter les barèmes de revenus de l'Anah (revenus modestes à très modestes).
• Le logement rénové doit être occupé au moins six mois dans l'année au titre de résidence principale.
• Le bénéficiaire doit être le propriétaire du logement, qu'il s'agisse d'un appartement ou d'une maison, depuis au moins deux ans. 
 
Bon à savoir : il est possible de cumuler Ma Prime Rénov' avec d'autres aides comme la Prime Effy, l'éco PTZ ou encore la TVA à 5,5% sans oublier les aides locales. Profitez-en !

Le Crédit d'impôt à montant fixe pour vos travaux de rénovation énergétique


Si vos revenus dépassent les plafonds de l'Anah, vous pouvez peut-être profiter du CITE à montant fixe. Il est réservé aux ménages aux revenus intermédiaires et plus élevés et vient remplacer le CITE 30%.

Il permet aux foyers de rénover une maison individuelle dont le DPE est compris entre F et E. La rénovation est ainsi globale pour ses passoires thermiques qui en ont besoin. Les particuliers peuvent profiter d'une aide forfaitaire établie à 150€/m².

Quels sont les travaux éligibles au CITE à taux fixe ?

• La rénovation énergétique globale d'une maison individuelle.
• L'installation d'une chaudière à bois, biomasses ou énergie solaire thermique.
• Plus généralement, les travaux éligibles au dispositif Ma Prime Rénov'.
 
Qui peut profiter du CITE à taux fixe ?

• Les foyers qui ont des revenus intermédiaires ou très élevés.
• Les particuliers qui occupent leur maison au titre de résidence principale.
• Les biens construits depuis deux ou plus.

Concrètement, les règles restent inchangées en comparaison du CITE à 30%. Une fois les travaux terminés, le montant global des dépenses est à indiquer sur la déclaration des revenus du particulier. L'avantage fiscal sera ainsi déduit du montant des impôts du propriétaire à payer pour l'année au cours de laquelle les travaux ont été réalisés.

Un prolongement de l'éco-PTZ pour vos travaux de rénovation énergétique


Dans le cadre de la loi de Finance 2019, l'éco-PTZ a été prolongé jusqu'au 31 décembre 2021 avec des conditions inchangées.

Quels sont les travaux financés par l'éco-PTZ dans le cadre d'une rénovation énergétique ?

• Isoler une toiture de manière performante.
• Remplacer des fenêtres ou des portes fenêtres à simple vitrage. Ces équipements doivent impérativement donner sur l'extérieur.
• Isoler les planchers bas donnant sur un sous-sol, un vide sanitaire ou un passage sanitaire.
• Installer un système de chauffage performant.
• Installer une production d'eau chaude sanitaire performante.
• Équiper le logement d'un système de chauffage qui utilise une énergie renouvelable.
• Équiper le logement d'un système d'eau chaude sanitaire qui utilise une énergie renouvelable.
• Quelles sont les conditions pour profiter de l'éco-PTZ en 2020 ?
• Seuls les logements achetés depuis plus de deux ans peuvent bénéficier de l'éco-PTZ.
• Seuls les logements achevés avant le 1er janvier 1990 ouvrent le droit à l'EPTZ.
• Les travaux doivent être réalisés dans une maison ou un appartement occupé(e) au titre de résidence principale.

Le chèque énergie pour votre rénovation énergétique en 2020


En 2020 comme en 2019, les particuliers peuvent profiter du chèque énergie pour mener leur rénovation énergétique. Le montant global ainsi que son assiette ont été élargis depuis le 1er janvier 2019.

Qui peut profiter du chèque énergie ?

• Toute personne seule dont le revenu fiscal de référence est de moins de 10 700€. Avant 2019, ce revenu était de 7 700€. Il a donc été considérablement augmenté pour rendre davantage de ménages éligibles au dispositif.
• Un couple dont le revenu fiscal de référence est de moins de 10 650€.
• Un couple avec enfant dont le revenu fiscal de référence est de moins de 19 260€. Pour chaque enfant supplémentaire, ce revenu de référence augmente de 3 210€.

Quel montant espérer avec le chèque énergie ?

En fonction des critères de composition du ménage, de revenus… le montant du chèque varie entre 48 et 227€ par année. Il peut être utilisé pour réaliser des travaux de rénovation énergétique mais aussi pour payer des factures d'énergie.

La TVA à taux réduit pour votre rénovation énergétique


Un taux de TVA à 5,5% est appliqué pour tous les travaux de rénovation énergétique en lieu et place du taux de 20% général. Il faut cependant que quelques conditions soient respectées :

• Le logement doit avoir plus de deux ans.
• Le logement doit être occupé au titre de résidence principale ou secondaire.
• Les travaux doivent aboutir à une rénovation énergétique ou une amélioration énergétique.  

À quelles aides à la rénovation énergétique ai-je le droit ?

 
Maintenant que vous connaissez toutes les aides à la rénovation énergétique sur le bout des doigts, vous avez sûrement envie de savoir rapidement celles auxquelles vous avez le droit. Avec l'outil en ligne Simul'Aid€s, vous pouvez accéder à cette information en quelques clics. Pour connaître les coups de pouce financiers qui correspondent à votre profil, il vous suffit de remplir les données suivantes :

• La situation de votre ménage et notamment le nombre de personnes qui le compose.
• Votre revenu fiscal de référence.
• La superficie de votre logement.
• L'année de construction de votre logement.
• Les travaux de rénovation énergétique que vous envisagez de réaliser.

Un clic plus tard, les dispositifs dont vous pouvez bénéficier s'affichent devant vous. L'outil Simul'Aid€s communique également les contacts des organismes financeurs et distributeurs des dispositifs d'aide à la rénovation énergétique ainsi que le pourcentage qui peut vous être accordé.

Comment me faire aider pour rénovation énergétique ?


Vous avez obtenu des réponses quant aux aides à la rénovation énergétique 2020 dont vous pouvez profiter, mais vous êtes un peu déboussolé. Comment lancer ce vaste chantier ? Le réseau FAIRE vous propose de contacter l'un de ses conseillers gratuitement pour réaliser une analyse de vos besoins. L'occasion de mener une étude approfondie et personnalisée. Les conseillers FAIRE ont en effet une connaissance pointue des dispositifs d'aide existants mais également de la mise en œuvre technique des travaux envisagés. Contactez-les sans attendre.

5 conseils pour réussir votre rénovation énergétique


Après notre tour des aides à la rénovation énergétique 2020 et des raisons de lancer ce vaste chantier, il nous reste à vous donner quelques conseils pour réussir votre projet sans (mauvaise) surprise.

Conseil n°1 : attention au démarchage

Depuis que le gouvernement encourage très largement la rénovation énergétique, nombreux sont les artisans qui se sont positionnés sur ce segment du marché. Parmi eux, de très bons professionnels mais également quelques-uns qui n'hésitent pas à faire usage de méthodes agressives comme le démarchage. Si vous êtes sollicité en porte-à-porte ou au téléphone, méfiez-vous. Un professionnel qualifié n'a généralement aucun besoin de démarcher.

Conseil n°2 : plusieurs devis valent mieux qu'un

Comme pour tout autre chantier ou achat important, exigez plusieurs devis. Ne vous contentez pas des tarifs d'un seul professionnel car vous n'aurez pas d'éléments de comparaison. Sollicitez au moins trois devis et analysez en détails les tarifs et prestations proposés. Pour trouver des professionnels qualifiés près de chez vous, vous pouvez faire appel au réseau FAIRE depuis le site faire.fr.

Conseil n°3 : faites preuve d'esprit critique

Oui, réaliser des travaux de rénovation énergétique va vous faire gagner de l'argent sur le long terme. Mais si un professionnel vous promet monts et merveilles dès les premiers mois, sachez faire la part des choses. Un tel chantier représente un investissement qui s'amortira sur le moyen et long terme. Restez encore davantage sur vos gardes si le professionnel vous propose de souscrire un crédit.

Conseil n°4 : un professionnel certifié et qualifié

Sur le devis fourni, le professionnel doit impérative
ment indiquer les références de son assurance professionnelle obligatoire. Muni de ces informations, vous pouvez ainsi vérifier que ces données sont correctes directement auprès de l'assureur.
 
Important également, une majorité des aides à la rénovation énergétique demande de faire appel à un professionnel RGE, Reconnu Garant de l'Environnement. Assurez-vous que celui que vous choisissez le soit via le site faire.fr ou ademe.fr.

Conseil n°5 : en cas de doute, rétractez-vous

Les travaux de rénovation énergétique sont des travaux importants. Si vous avez le moindre doute, rétractez-vous ! La loi Hamon du 24 juin 2014 vous donne 14 jours pour vous désister. Et vous n'avez aucune explication à fournir au professionnel ou à l'artisan.

Avez-vous déjà profité de certaines aides à la rénovation énergétique ? Lesquelles et pour quels travaux ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers