Le chauffage urbain à l'honneur à Vienne

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vienne mise sur le secteur immobilier depuis quelques temps déjà pour encourager son développement. Si les constructions neuves sont à encouragées pour répondre à la demande, c’est aussi sur ses atouts bien ancrés que la municipalité veut parier. Elle dispose en effet aujourd’hui de l’un des réseaux de chauffage urbain les plus importants d’Europe. Elle a ainsi décidé d’y recourir pleinement et de réduire drastiquement le nombre de chaudières autorisées. Explications.

Remplacer les énergies carbonées par le chauffage urbain


Le constat est simple : les énergies carbonés polluent et dégradent l’environnement (et la santé des habitants). C’est pourquoi la ville de Vienne (Autriche) a décidé d’un quota de chaudières autorisé. Dès l’été 2020, seuls 20% des logements neufs pourront disposer d’une chaudière fonctionnant grâce aux énergies carbonées. Un moyen d’éloigner le réchauffement climatique au plus vite.


Les 80% restants devront obligatoirement faire usage du réseau de chauffage urbain couplé ou non avec l’énergie solaire ou la biomasse.

Les exceptions à l’usage obligatoire du chauffage urbain


La municipalité autorisera cependant certains logements neufs à disposer d’une chaudière utilisant les énergies carbonées. Ils devront pour cela prouver qu’aucun autre choix ne s’offre à eux.
Si les exceptions seront minutieusement étudiées, c’est avant tout car Vienne fait de la lutte contre le réchauffement climatique son cheval de bataille. Pour répondre à la demande croissante, la municipalité construit 10 000 logements neufs par an, chacun d’entre eux générant du CO2 supplémentaire. L’obligation d’utiliser le chauffage urbain dans les constructions neuves qui le peuvent pourraient permettre de diminuer les émissions de CO2 de 112 000 tonnes entre 2020 et 2030.

Le chauffage urbain à Vienne aujourd’hui


Le réseau de chauffage urbain viennois permet actuellement à 70% des logements neufs d’être alimentés en eau chaude et en électricité. Il est l’un des plus conséquents et des plus performants d’Europe. Son efficacité serait de 75% supérieure à celle des chauffages collectifs ou des chauffages individuels selon Wien Energie. Il fonctionne en très grande partie grâce à la chaleur collectée via les industries et la production électrique. 

Et en France ?


La France souhaite elle aussi faire progressivement disparaître ses énergies carbonées. En novembre 2018, Edouard Philippe annonçait la fin des chaudières au fioul dans les 10 prochaines années. Pour encourager ce changement, les particuliers pourront bénéficier d’une prime à la conversion. Paris suit le mouvement en cherchant des solutions pour supprimer le fioul dans 1 500 de ses copropriétés.


Quel est le mode de chauffage que vous utilisez au quotidien ? Trouvez-vous l’initiative viennoise pertinente ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers