Logement du futur : rendez-vous en 2050 !

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

En octobre dernier s’est déroulée la 7ème fête de l’énergie. À l’occasion de celle-ci, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), s’est offert un bon dans le temps pour nous présenter le logement du futur. Entre évolutions technologiques et écologiques, à quoi ressembleront nos maisons en 2050 ?

Le logement du futur sera partagé


La France compte de plus en plus d’habitants. Autant de populations à loger et qui vivent majoritairement en ville. Mais le manque de foncier et les prix de l’immobilier qui augmentent poussent à s’interroger sur de nouvelles alternatives. Parmi elles, l’habitat partagé. Le logement du futur sera rassemblement celui de la communauté, il sera collectif. Il semblerait que la cohabitation intergénérationnelle et la colocation soient vouées à s’imposer.


Seconde alternative, le logement coopératif. Peu développer pour le moment, ce type d’habitat est appelé à croître. Il s’agit de logement géré communément par tous les voisins. Une solution idéale si tout le monde s’entend bien. La gestion de conflit et l’entretien peuvent rapidement devenir problématique sans une harmonie au sein de l’ensemble.


Le logement du futur présentera également des équipements mutualisés. Raisons financières obligent, les habitants seront probablement amenés à partager des espaces et des équipements. On pense notamment à une buanderie, une chambre d’ami, un jardin ou même une cuisine et des équipements électroménagers.

Le logement du futur sera évolutif


Le modèle des appartements et maisons actuel est voué à évoluer. Les appartements deviendront modulables et évolutifs, adaptables aux besoins de chacun en fonction des périodes de vie. Il sera ainsi facile d’intégrer des cloisons amovibles, des modules supplémentaires dans une maison ou encore des aménagements d’espace optimisés.


Il est également à noter que pour l’Ademe, le logement du futur perdra quelques m².

Le logement du futur sera connecté


Il n’est pas étonnant que l’Ademe envisage le logement comme un espace de plus en plus connecté. La tendance est déjà là en 2016, elle ne fera que s’amplifier dans les années à venir. Nous pourrons tous ouvrir et fermer nos volets à distance, gérer nos lumières depuis notre smartphone ou programme le chauffage grâce à une tablette.


La domotique porte un double enjeu : simplifier la vie de chacun mais également permettre une meilleure gestion des consommations énergétiques et donc, de les réduire.

Le logement du futur sera écolo


Depuis plusieurs années, constructeurs, gouvernement et autres acteurs de l’immobilier se penchent sur des moyens de réduire l’impact du secteur sur la planète. Au regard du menaçant réchauffement climatique, les méthodes déjà mises en place vont s’intensifier. On pense notamment à l’utilisation des énergies renouvelables mais aussi à celle de matériaux remis au goût du jour et prisés pour leur provenance naturelle : la laine, la paille sans oublier le bois.


Les populations sont elles aussi appelées à une prise de conscience massive et à l’instauration de gestes simples à l’échelle individuelle : le recyclage pour n’en citer qu’un.

Le logement du futur respectera les dernières normes environnementales


Toujours dans cette lignée écolo, le logement du futur respectera nécessairement les dernières normes et réglementations en vigueur. Nous sommes aujourd’hui sous le sceau de la RT 2012 (Réglementation Thermique 2012) et passerons sous celui de la RT 2020 au 1er janvier 2020. Nos habitations seront alors capables de produire plus d’énergie que nécessaire tout en réduisant leur impact sur l’environnement.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers