Tout savoir sur la géothermie

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Selon Wikipédia, le mot géothermie est issu du grec géo et thermos désignant « à la fois la science qui étudie les phénomènes thermiques internes du globe terrestre, et la technologie qui vise à l'exploiter. » Belle définition que vous pourrez placer lors du prochain dîner ! Mais dans les faits, la géothermie qu’est-ce que c’est ? Comment peut-elle vous aider à vous chauffer et à réaliser des économies ? On vous explique tout !

Comment fonctionne la géothermie ?


La géothermie représente depuis quelques années une alternative de choix pour chauffer une maison. On parle alors de pompes à chaleur géothermiques. Mais comme ça marche ? Très simplement : l’installation puise la chaleur du noyau terrestre pour ensuite chauffer le logement.


Plus fréquemment utilisée chez les particuliers, la pompe à chaleur demande de creuser un trou dans le terrain. Pourquoi ? Pour accéder à la source de chaleur. Si les travaux peuvent sembler conséquents, vous y serez gagnant. En effet, la pompe à chaleur permet de produire 4kWh thermiques pour 1kWh consommé.


En fonction des contraintes liées au terrain, il existe deux types d’installation : la géothermie horizontale et la géothermie verticale. Explications.

Choisir la géothermie horizontale


La géothermie horizontale est le plus souvent utilisée en France. Moins compliquée à installer et moins coûteuse, elle a tout pour plaire. De plus, un trou de seulement 60 à 100 cm est nécessaire pour enterrer l’installation et ses tuyaux.


Mais la géothermie horizontale n’est pas accessible à tous. Elle demande en effet de posséder un terrain dont la superficie est au moins deux fois supérieure à la surface à chauffer.
D’autres contraintes s’ajoutent à la première : l’installation ne doit pas être traversée par des réseaux d’eau, une distance de 2 mètres est nécessaire avec les arbres, de 1,5 mètres avec les réseaux enterrés et de 3 mètres avec les fondations de la maison.


Autant dire que toutes ces contraintes peuvent être difficiles à respecter. Mais il existe une autre solution…

Choisir la géothermie verticale


Quand les contraintes du terrain ne permettent pas le recours à la géothermie horizontale, la géothermie verticale prend le relais. Si l’installation demande de creuser un trou de 80 à 100 mètres, la superficie nécessaire n’excède pas les 2m².


Pratique donc lorsque l’on ne possède pas de grand terrain, mais plus complexe à mettre en place, elle demande l’aide d’un professionnel qualifié possédant le matériel nécessaire.
Géothermie horizontale ou verticale, il existe une solution adaptée à votre situation. Economies de chauffage garanties !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers