Menu

Immobilier et vieillissement : MaPrimeAdapt’ ou les résidences seniors ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Dans quelques semaines, un nouveau mécanisme fera son entrée sur la scène de l’actualité immobilière. Face au vieillissement de la population et au nécessaire déploiement de solutions d’hébergement adaptées à mettre en place, le gouvernement a pensé un coup de pouce dédié. MaPrimeAdapt’ a pour objectif de réunir toutes les aides à l’adaptation des logements pour les seniors pour en simplifier les démarches. MaPrimeAdapt’ sera mise en place en 2024 et sera réservée au plus de 70 ans. Logement adapté ou résidence seniors ? Deux possibilités à étudier par et pour les personnes âgées. On fait le point.

Comment fonctionne MaPrimeAdapt’ ?

MaPrimeAdapt’ est une aide publique mise en place par le gouvernement et portée notamment par le ministre délégué à la Ville et au Logement Olivier Klein. Les seniors pourront en bénéficier dès le 1er janvier 2024 pour transformer leur logement, pour installer des équipements leur permettant de se maintenir à domicile même en cas de perte d’autonomie.

« À partir du 1er janvier 2024, nous allons mettre en place une nouvelle aide unique, MaPrimeAdapt', déployée par l'Anah (Agence nationale de l'habitat, NDLR) en lieu et place des aides actuelles », a affirmé Olivier Klein à l’occasion d'un colloque consacré à l'économie des seniors à Paris.

Dans les grandes lignes, ce nouveau mécanisme fonctionne sur le même modèle que MaPrimeRénov’, l’aide à la rénovation énergétique prisée des Français. L’idée est ainsi de centraliser toutes les aides dédiées aux seniors pour adapter leur logement à leurs besoins. En lieu et place de multiples aides parfois incompréhensibles tant elles sont nombreuses, MaPrimeAdapt’ est une aide unique et simple, une aide lisible et accessible pour les seniors et/ou leurs aidants.

Une aide adaptée au vieillissement des seniors

C’est un fait, la population française vieillit. Nous vivons plus longtemps et en bonne santé. Mais avec l’âge des problèmes de mobilité peuvent survenir, empêchant souvent le maintien à domicile des seniors qui souhaitent pourtant rester chez eux. Alors que le manque de place en institut adapté aux personnes âgées est criant, MaPrimeAdapt’ est une bonne alternative pour encourager les plus de 70 ans à profiter de leur cocon plus longtemps.

Pour le ministre « elle devra être centrée sur nos concitoyens âgés de 70 ans et plus, aux revenus modestes et très modestes, dans une logique préventive et sans condition de perte d’autonomie. Et avec une aide incitative pour réduire le plus possible le reste à charge » a détaillé le ministre délégué à la Ville et au Logement.

Pour autant, le gouvernement ne restreint pas la perte d’autonomie aux plus de 70 ans. Par le biais d’Olivier Klein a été avancée la possibilité d’aller plus loin, à savoir d’accorder MaPrimeAdapt’ aux personnes en situation de handicap ou à celles subissant « une perte d’autonomie précoce ». La logique est ainsi de prévenir la perte d’autonomie, de l’anticiper pour ne pas se retrouver pris au dépourvu et pressé une fois qu’elle devient une réalité.

Bon à savoir : MaPrimeAdapt’ n’est pas une aide inconnue dans le paysage de l’information immobilière. Elle a déjà été étudiée en 2021 sous l’impulsion de l’ex ministre chargée du Logement Emmanuelle Wargon, puis portée comme une priorité dans le dernier programme présidentiel du Président de la République Emmanuel Macron. Il semble cette fois qu’elle sera réellement appliquée dès le 1er janvier 2024, calendrier gouvernemental annoncé faisant foi. Et il y a urgence ! Selon les récents chiffres de l’Insee, la France comptera 18,3 millions de seniors de plus de 65 ans en 2040 (26,4% de la population globale), contre 14 millions l’an dernier (20,7% de la population globale). Une bonne anticipation est incontournable.

Les résidences seniors adaptées au vieillissement de la population

Si dans certains cas les personnes âgées ont la volonté de rester chez elles dans un logement adapté, dans d’autres elles préfèrent le délaisser au profit d’une structure spécialisée. Ils sont d’ailleurs nombreux ces seniors qui font le choix d’une résidence dédiée. Si nombreux que les places viennent à manquer. On ne va pas se le cacher, il s’agit d’une aubaine pour les investisseurs, ceux qui souhaitent se positionner sur un placement d’avenir, sur un investissement immobilier rentable et sécurisé.

Pour faire simple, dans le parc privé les personnes âgées peuvent faire le choix de poser leurs valises dans une résidence de services aussi appelée résidence seniors. S’il n’y a pas de prise en charge purement médicale, les logements proposés sont adaptés à la perte de mobilité et les seniors ne sont plus isolés. Ils bénéficient de services adaptés, de temps de convivialité, d’échanges, d’activités, d’une restauration s’ils le souhaitent, d’une piscine et/ou d’un coiffeur dans certains établissements… La liste est longue.

Concrètement, comment fonctionne l’investissement en résidence senior ?

Un investissement immobilier en résidence de services est toujours placé sous le sceau de la loi Censi-Bouvard. Ce mécanisme de défiscalisation permet à l’investisseur d’acheter un logement meublé destiné à la mise en location ensuite, de le louer pendant 9 ans minimum via un bail commercial tout en profitant d’une réduction d’impôts de 11% du montant du bien et d’une récupération de la TVA à 20%. Autre avantage de l’investissement en résidence senior, la gestion locative est assurée par une société dédiée. Elle assure toutes les étapes locatives, de la recherche du locataire au versement du loyer au propriétaire en passant par l’exploitation et l’entretien de la résidence. L’investissement Censi-Bouvard est ainsi un bon moyen de réaliser un placement rentable sans se soucier de rien.

Les 9 raisons d’investir en résidence senior

Vous hésitez à vous lancer dans l’investissement en résidence de services ? Voici 9 bonnes raisons de choisir une résidence senior pour sécuriser votre patrimoine immobilier :

  1. La part de seniors en France est en croissance constante, augmentation de l’espérance de vie en cause. La cible locative est donc au rendez-vous.
  2. Les seniors qui cherchent à se loger une résidence de services ont un pouvoir d’achat intéressant. Si ce n’est pas une généralité, les ressources des plus de 60 ans pèsent aujourd’hui pour 43% des revenus des Français, atteignant 122 milliards d’euros. Les seniors ont fréquemment des actifs financiers et patrimoniaux, les positionnant comme une cible locative très solvable lorsqu’ils font le choix d’évoluer en résidence de services.
  3. Il y a plus de demandes de logements en résidence seniors que d’offres. Un déséquilibre en faveur des investisseurs.
  4. La loi Censi-Bouvard est intéressante pour réduire les impôts et alléger le coût global du placement.
  5. La gestion locative est assurée par un gestionnaire dédié.
  6. Le bail commercial garantit le versement des loyers, même en cas d’absence de locataires dans le logement.
  7. La rentabilité du placement en résidence seniors est intéressante. Elle avoisine généralement les 4 à 4,5% nets nets (tout savoir sur le calcul de la rentabilité locative).
  8. La revente est rapide et observe le plus souvent une belle plus-value pour l’investisseur premier. Les investisseurs sur le marché secondaire sont friands de ce type de placement et reprendront volontiers le bail commercial signé il y a quelques années.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’investissement en résidence senior ? Consultez nos programmes immobiliers neufs en résidences de services et contactez les experts Médicis Immobilier Neuf. Votre interlocuteur dédié vous épaulera dans toutes les étapes de votre projet.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
625 avis clients