Menu

Logement étudiant : achat VS location

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Lorsque les enfants quittent le nid familial pour poursuivre leurs études, le budget logement se multiplie. Louer un logement étudiant représente un coût certain et vient alourdir le budget des parents. La question se pose alors légitimement : est-il préférable d’opter pour une location étudiante ou pour l’achat d’un logement étudiant ? Loyer à fonds perdu ou acquisition avec crédit immobilier ? Avec les loyers qui augmentent, être propriétaire d’un studio voire d’un T1 ou T2 est une bonne opération dans de nombreuses grandes villes selon une récente analyse de MeilleursAgents. Une tendance globale qui connaît cependant quelques exceptions. Zoom et détails pour vous aider à vous décider avant la prochaine rentrée.

Pourquoi acheter un logement étudiant ?

Entrons sans attendre dans le vif du sujet. Si vous avez les moyens d’investir dans le logement étudiant de votre enfant, l’opération se révèle généralement plus rentable que la location selon les dernières données publiées par MeilleursAgents, plateforme en ligne spécialisée dans l’estimation immobilière. Selon l’expert, dans 78 des 100 villes étudiantes analysées, l’achat immobilier est plus intéressant que la location et ce, si votre enfant réalise un master au moins, à savoir cinq ans d’études.


Pour établir son classement, Meilleurs Agents a passé au crible 100 villes de plus de 30 000 habitants, des cités dans lesquelles les étudiants comptent pour au moins 5% de la population globale. D’autres éléments ont été intégrés dans l’analyse et notamment les frais reliés à la location, le montant de l’aide au logement à hauteur de 150€ par mois VS un crédit immobilier souscrit pour une durée de 20 ans et un logement étudiant revendu à la fin des études de l’enfant.


Ainsi, pour débuter notre tour d’horizon géolocalisé, l’achat est une bonne idée à Mulhouse, à Roubaix, à Saint-Étienne, à Metz, à Montpellier ou encore à Courcouronnes. Et la liste est plus longue encore, nous y reviendrons.


On ne va pas se mentir, la location présente elle aussi des avantages à commencer par sa flexibilité et par sa simplicité. Il est beaucoup plus facile de louer un logement étudiant rapidement que de l’acheter, plus encore lorsque la ville est inconnue et que le besoin de se loger est pressant. Mais la location appelle également des investissements à perte. On pense aux loyers évidemment mais aussi aux honoraires de l’agence s’il y en a. En quelques années, ce sont des milliers d’euros dépensés sans aucun retour sur investissement.


Du côté de l’achat, les frais engagés sont plus importants avec les frais de notaires, les intérêts de l’emprunt, la taxe foncière ou encore les charges de copropriété. Mais au bout de quelques années, parfois même très rapidement, les loyers deviennent bien supérieurs aux montants initiaux demandés par l’achat. Le tout étant de savoir au bout de combien de temps : là est la clé !

Dans quelles villes acheter un logement étudiant est le plus rentable ?

Comme précédemment évoqué, l’acquisition d’un logement est plus judicieuse que la location dans 78 des 100 villes étudiées par Meilleurs Agents pour une durée d’études supérieures de 5 ans au moins, certaines villes vont encore plus loin. La balance penche en faveur de l’achat dès 3 ans d’études dans 23 des villes étudiantes analysées, soit le temps nécessaire à une licence.


Où préférer devenir propriétaire en lieu et place de la location d’un studio ? C’est à Mulhouse que l’opération est la plus gagnante avec un prix moyen de 28 875€ hors frais de notaire pour un studio de 25m². Le loyer pour ce type de bien est affiché à 417,90€ en moyenne. L’achat d’une petite superficie est ici préférable à l’issue d’un an et cinq mois seulement.


À la deuxième place du classement se positionne Roubaix et les deux ans et trois mois nécessaires à l’amortissement du bien. Pour vous donner un ordre d’idée, le prix d’achat moyen est ici de 45 225€ pour un studio et le loyer de 431,40€ par mois. Sur la troisième marche du podium s’illustre Saint-Étienne avec ses deux ans et quatre mois, son prix d’achat de 30 700€ et son loyer de 353,50€. Ce trio de tête est suivi par Évry et ses deux ans et sept mois (60 600€ pour un studio de 25m² et un loyer de 515,60€), par Metz et ses trois ans (50 950€ pour un studio de 25m² et un loyer de 411,70€).


Dans certaines villes, la question doit se poser. C’est le cas de Lille et ses quatre ans et cinq mois et de Marseille et ses quatre ans et trois mois.


Les villes pour lesquelles la durée d’amortissement est la plus longue sont Paris avec six ans et dix mois pour faire pencher la balance en faveur de l’achat, Lyon et ses six ans et sept mois, Nantes et ses six ans et trois mois, Rennes et ses cinq ans et huit mois ou encore Bordeaux et ses cinq ans et sept mois. C’est à Versailles que l’amortissement est le plus difficile avec huit ans et demi. Un calcul qui se réfléchit alors sur le long terme pour possiblement laisser le bien en location une fois les études des enfants terminées.


Achat ou location ? Une vraie réflexion à avoir lorsque les enfants partent en études. Mais les chiffres le montrent, l’acquisition se révèle plus intéressante dans de nombreux cas de figure. Plus encore si vous profitez de dispositifs bien pensés pour alléger le coût global de votre investissement. Lesquels ? Cette année encore, bénéficiez de la loi Pinel pour diminuer le montant de votre investissement. Ce mécanisme de défiscalisation vous permet de profiter de 12, 18 ou 21% de réduction d’impôts calculée sur un maximum de 300 000€ HT pour une mise en location choisie de 6, 9 ou 12 ans.


Autre possibilité la loi Censi-Bouvard et/ou le dispositif LMNP. En visant une résidence étudiante pour votre investissement locatif, la possibilité est donnée de bénéficier d’une réduction d’impôts de 11%, de récupérer la TVA et de profiter d’une gestion locative déléguée. Les experts Médicis Immobilier Neuf vous renseignent sur vos possibilités. Contactez-les ! Consultez dès à présent notre catalogue de programmes immobiliers neufs et découvrez les résidences de services disponibles et/ou les biens éligibles à la loi Pinel pour votre investissement locatif étudiant.

Résumé des durées d’amortissement d’un logement étudiant ville par ville

Voici les durées nécessaires à la rentabilité d’un investissement locatif dans les grandes villes françaises en comparaison de la location :


-Versailles : 8 ans et 6 mois.
-Paris : 6 ans et 10 mois.
-Lyon : 6 ans et 7 mois.
-Nantes : 6 ans et 3 mois.
-Toulouse : 5 ans et 10 mois.
-Strasbourg : 5 ans et 8 mois.
-Rennes : 5 ans et 8 mois.
-Bordeaux : 5 ans et 7 mois.
-Nice : 5 ans et 4 mois.
-Lille : 4 ans et 5 mois.
-Marseille : 4 ans et 3 mois.
-Montpellier : 3 ans et 11 mois.
-Metz : 3 ans.
-Évry : 2 ans et 7 mois.
- Saint-Étienne : 2 ans et 4 mois.
- Roubaix : 2 ans et 3 mois.
-Mulhouse : 1 an et 5 mois.


Vous avez ou vous avez eu des enfants en études ? Quel a été votre choix ? Achat ou location ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
580 avis clients