Menu

Votre pouvoir d'achat immobilier neuf : les tendances dans les grandes villes

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Plébiscité dans les grandes villes, l’immobilier neuf séduit les acquéreurs. Économies d’énergie, frais de notaire réduits, plus-value à la revente, services partagés, logement respectueux des dernières normes… Les avantages de ce segment du marché sont nombreux. Votre idée est de franchir le pas de l’achat prochainement ? Zoom sur votre pouvoir d’achat immobilier dans les grandes villes françaises et détails des prix de la pierre en France.

Le pouvoir d’achat immobilier au cœur des préoccupations des Français

Avant, pendant, après les élections présidentielles, le pouvoir d’achat et plus particulièrement le pouvoir d’achat immobilier est une préoccupation majeure pour les particuliers. Comment et sous quelles conditions peuvent-ils devenir propriétaires aujourd’hui ? Pour apporter des réponses claires, le courtier Empruntis et Trouver-un-logement.neuf ont mené l’enquête. Le baromètre semestriel du marché immobilier neuf dans dix grandes villes françaises est un très bon indicateur.


Dans certaines villes vous avez gagné en pouvoir d’achat immobilier neuf, dans d’autres il a diminué et dans d’autres encore il a stagné. Mais où ? Tour de France avec pour référence l’évolution du prix d’un logement neuf de 3 pièces au cours des six derniers mois.

Tendances des prix de l’immobilier neuf en France

Le dernier baromètre daté de septembre 2021 donnait des prix de l’immobilier en hausse de légère à forte partout en France. Toutes les grandes villes françaises analysées affichaient une augmentation du prix moyen des 3 pièces.


Mais depuis six mois, le marché est caractérisé par plusieurs vitesses, par différentes tendances avec des fluctuations parfois impressionnantes.
Prenons des exemples concrets. 4 villes voient leurs prix de l’immobilier neuf stagner voire baisser. C’est le cas de Paris avec -0,09% sur six mois, Lyon avec -1,36%, Bordeaux avec -3,79% et Toulouse avec un équilibre de +0,58%.


Parallèlement, d’autres villes voient le coût de l’immobilier neuf drastiquement progresser, à l’image de Nice et ses +8,27% et de Lille et ses +6% sur la période précitée.


« Malgré le contexte de hausse du coût de construction, les prix se calment un peu dans certaines grandes villes en ce printemps. Cette « accalmie » est-elle le résultat d’un intérêt qui s’atténue pour les très grandes villes ? Un plafond de verre atteint en termes de prix ? Ou un simple retour à la normale post-Covid ? », s’interroge la porte-parole de Trouver-un-logement-neuf.com, Céline Colleto.

Comment progresse le pouvoir d’achat immobilier neuf en France ?

Sans surprise, la remontée des taux d’emprunt grève le pouvoir d’achat immobilier des particuliers. Si l’augmentation reste encore mesurée, elle pourrait se poursuivre ces prochains mois. Cette hausse couplée à l’augmentation des prix de l’immobilier neuf entraînent mécaniquement une diminution du pouvoir d’achat des Français. Ainsi, la mensualité pour un T3 est en progression dans 9 villes sur 10 selon le dernier baromètre Trouver-un-logement-neuf. Les progressions du budget mensuel consacré à l’acquisition sont de l’ordre de :


-+10,4% à Nice avec une mensualité de 1 765€.
-+8,45% à Lille avec une mensualité de 1 487€.
-+4,58% à Strasbourg avec une mensualité de 1 383€.
-+4,33% à Montpellier avec une mensualité de 1 445€.
-+4,13% à Nantes avec une mensualité de 1 499€.
-+3,52% à Marseille avec une mensualité de 1 307€.
-+3,07% à Paris avec une mensualité de 3 951€.
-+2,05% à Toulouse avec une mensualité de 1 194€.
-+1,55% à Lyon avec une mensualité de 1 845€.


Pour vous donner une idée chiffrée du montant à débourser pour un T3 neuf selon le baromètre précité :


-853 300€ en moyenne à Paris.
-398 500€ en moyenne à Lyon.
-383 700€ en moyenne à Nice.
-327 500€ en moyenne à Nantes.
-326 400€ en moyenne à Lille.
-320 000€ en moyenne à Bordeaux.
-314 100€ en moyenne à Montpellier.
-298 700€ en moyenne à Strasbourg.
-284 200€ en moyenne à Marseille.
-260 900€ en moyenne à Toulouse.


Dans ce contexte global, Bordeaux fait figure d’exception. Les prix de l’immobilier neuf sont en recul de -3,79% dans la Perle d’Aquitaine au cours des six derniers mois. Le prix moyen d’un 3 pièces passe ainsi de 332 600€ à 320 000€. Conséquence, le pouvoir d’achat immobilier progresse légèrement avec une mensualité de 1 465€ en comparaison des 1 500€ observé il y a six mois.


Pourquoi ce contre-courant au regard du contexte national ? « Selon les spécialistes, ce serait paradoxalement le manque de nouvelle offre disponible qui ferait reculer les prix ces derniers mois puisqu’il resterait davantage des fins de programmes sur le marché bordelais. Après l’envolée de ces dernières années, il pourrait aussi s’agir d’un certain assagissement de l’immobilier neuf à Bordeaux » selon les analyses Trouver-un-logement-neuf.

Comment augmenter son pouvoir d’achat immobilier neuf ?

Si sur le marché ancien il est difficile de contrer les tendances, les avantages de l’immobilier neuf vous offrent différents leviers pour optimiser votre pouvoir d’achat immobilier. Parmi les mécanismes à connaître :


-Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro : financé par l’État il permet aux primo-accédants d’emprunter jusqu’à 40% du montant de leur bien (résidence principale) sans avoir d’intérêt à rembourser. Des milliers d’euros à taux zéro pour une opération rondement menée.


-La loi Pinel 2022 : cette année encore les investisseurs ont leur loi de défiscalisation préférée. Le principe ? Miser sur un programme immobilier neuf en France, louer le bien acquis pendant 6, 9 ou 12 ans et bénéficier d’une réduction d’impôts de 12, 18 ou 21% du montant du logement HT dans la limite de 300 000€ et de 5 500€ par m².


-La TVA réduite : la TVA à 5,5% s’applique pour les opérations réalisées dans les zones ANRU (Zones d’Aménagement et de Rénovation Urbaine) et les QPV (Quartiers Prioritaires de la Ville).


-Les frais de notaire réduits : on y pense moins mais les frais de notaire viennent impacter le pouvoir d’achat immobilier si vous devez les emprunter. Ils sont de l’ordre de 7 à 8% du montant d’un bien ancien et de 2 à 3% dans le cas d’un logement neuf. Certains promoteurs décident même d’en exonérer leurs acheteurs.


Autant de mécanismes qui permettent de réduire le coût global de l’achat et, logiquement, de faire progresser le montant possiblement emprunté.


Vous souhaitez lancer votre projet immobilier neuf ? Contactez votre expert Médicis Immobilier Neuf pour vous épauler dans toutes les étapes de l’achat, du simplement questionnement à la remise des clés.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
557 avis clients