Suppression de la taxe d’habitation, une mesure encore incertaine

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Mesure phare du quinquennat d’Emmanuel Macron, la taxe d’habitation sera-t-elle vraiment supprimée dans les délais fixés. Selon les dernières annonces du ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, il semblerait que non. Explications.

Revirement de situation pour la taxe d’habitation

La crise financière est là, c’est un fait. Le nouveau gouvernement remanié cherche activement des solutions pour contenter tout le monde tout en faisant des économies. La suppression de la taxe d’habitation pour tous devra donc peut-être attendre. C’est en tout cas ce que laisse sous-entendre Bruno Lemaire, ministre de l’Economie et des Finances. Il a ainsi récemment précisé que la taxe d’habitation « sera bien supprimée » mais qu’il était possible que la suppression totale soit reportée, au regard de son coût évidemment.

Un exercice difficile pour le ministre qui doit tenir compte de l’actuel situation financière du pays tout en réalisant nécessairement des économies.

Cette annonce de Bruno Lemaire n’étonne qu’en partie. Emmanuel Macron avait en effet évoqué la possibilité de ne pas supprimer immédiatement la taxe d’habitation pour les ménages les plus aisés lors de son discours du 14 juillet.

Déclaration confirmée donc par le ministre de l’Economie en date du 15 juillet. Il a également affirmé "je veux qu'il n'y ait aucune ambiguïté, la promesse du président de la République a été tenue pour les 80% (des ménages, ndlr) et elle sera tenue puisque la suppression de la taxe d'habitation a été votée et la taxe d'habitation sera bien supprimée", interrogé dans le Journal de 20H de France 2.

Le report de la suppression de la taxe d’habitation, une mesure de protection des classes moyennes ?

A Bercy, on reconnait s’interroger sur plusieurs options. Bruno Lemaire a en effet évoqué la possibilité de « prendre un peu plus de temps » pour mener cette réforme complète et la suppression de la taxe d’habitation « parce qu’effectivement ça coûte cher » ou, autre possibilité, de maintenir les délais initialement annoncés en la supprimant pour tous « d’ici à 2023 comme c’était prévu ». 2023 était en effet la date buttoir pour la suppression de la taxe d’habitation pour les 20% de ménages qui y sont encore soumis aujourd’hui.

Le 14 juillet, Emmanuel Macron évoquait une « option possible », à savoir « décaler un peu, pour les plus fortunés la suppression de la taxe d’habitation ».

Au ministre des Finances du conclure : « Il y a beaucoup de classes moyennes et nous voulons protéger les classes moyennes, nous le faisons en refusant toute augmentation d'impôts. C'est des options qui sont sur la table, je vais consulter les parlementaires pour voir ce qu'ils en pensent, faire des propositions au Premier Ministre, et ensuite les arbitrages définitifs seront rendus ».

Quel nouveau calendrier pour la suppression de la taxe d’habitation ?

Une réforme décalée, oui mais à quelle date et pour qui ? Le ministre de l’économie a fait mention d’une suppression reportée pour « une partie de ces 20%, ceux qui paient les taxes les plus élevées et ceux qui ont le plus les moyens dans notre pays ». Mais pour l’heure, aucun calendrier n’a vraiment été annoncé ; affaire à suivre donc.

Pensez-vous ce report de la mesure judicieux ? Légitime ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers