Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

Prix de l'immobilier : acheter 50 m² avec moins de 160 000€

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

2019 a été une année record en matière de transactions immobilières. Avec des acheteurs au rendez-vous, les prix de l'immobilier se sont eux aussi envolés. Et pourtant dans certaines villes françaises, il est encore possible d'acquérir un appartement de 50 m² avec moins de 160 000€.

Un pouvoir d'achat soumis au prix de l'immobilier


L'an passé, plus d'un million de transactions se sont jouées en France. Une augmentation de 11% en comparaison de 2018 et de 55% en comparaison de 2014. Considérable ! Si les acquéreurs français sont chaque année plus nombreux, en 2019 particulièrement, c'est avant tout car les conditions d'emprunt sont très favorables. Avec des taux de crédit au plancher et des modalités avantageuses, nombreux sont les acheteurs à être devenus solvables l'an dernier.


Pour autant, les prix de l'immobilier font le grand écart d'une zone géographique à l'autre, impactant considérablement le pouvoir d'achat des ménages. Selon une récente étude de la Fnaim, la surface habitable pour un coût de 160 000€ varie considérablement, de 1 à 4 en fonction des localités. De 76 m² à Orléans à 16 m² à Paris, petit tour de France.

Un achat immobilier à 160 000€ en France


En fonction des villes, un budget de 160 000€ ne correspond pas à la même superficie accessible selon les derniers chiffres publiés par la Fnaim :


• 16 m² à Paris
• 34 m² à Bordeau
• 38 m² à Lyon
• 48 m² à Lille
• 49 m² à Nantes
• 54 m² à Rennes
• 55 m² à Ajaccio
• 58 m² à Strasbourg
• 58 m² à Toulouse
• 66 m² à Marseille
• 69 m² à Rouen
• 75 m² à Dijon
• 76 m² à Orléans

Perdre ou gagner des m² : une histoire de prix de l’immobilier


Entre évolution des prix de l’immobilier et conditions d’emprunt favorables, les acquéreurs ont pu devenir propriétaire d’une surface plus ou moins importante l’an passé. Pour son étude, la Fnaim s’est basée sur l’acquisition d’un 60 m², sur les prix du marché local et sur les taux proposés entre 2018 et 2019. Avec un emprunt sur 20 ans et un budget identique, les Français ont perdu :


• - 2,9 m2 à Nantes avec une hausse de prix de 7,3%.
• - 2,1 m2 à Paris avec une hausse de prix de 5,7%.
• - 2,1 m2 à Lyon avec une hausse de prix de 5,7%.
• - 1,4 m2 à Toulouse avec une hausse de prix de 4,4%.
• - 1,1 m2 à Ajaccio avec une hausse de prix de 4%.
• - 0,9 m2 à Rennes avec une hausse de prix 3,5%.


Il s’agit logiquement des villes dans lesquelles les prix de l’immobilier ont le plus progressé entre 2018 et 2019.


A contrario, dans les villes où le coût de la pierre a faiblement progressé, les acheteurs ont gagné :


• + 0,9 m2 à Orléans avec une hausse de prix de 0,5%.
• + 0,6 m2 à Strasbourg avec une hausse de prix de 1%.
• + 0,6 m2 à Marseille avec une hausse de prix de 1%.
• + 0,3 m2 à Bordeaux avec une hausse de prix de 1,6%.


Alors que la tendance est à la stagnation voire à la forte baisse des prix de l’immobilier en zone rurale, la surface achetée a augmenté.


Avez-vous une petite idée de la superficie accessible dans votre ville avec un budget de 160 000€ ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
387 avis clients
Avis vérifiés