Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

Les prix de l'immobilier en Californie poussent les salariés sur les parkings

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
La pénurie de logements et les vertigineux prix de l'immobilier en Californie obligent certains salariés à dormir dans leur voiture garée sur des parkings « sécurisés ». Les coûts des loyers augmentent plus vite que les salaires dans ce « Golden State » qui subit une profonde crise du logement pourtant prévisible. Explications.

La Californie, un paradoxe : un état puissant et de nombreux « sans adresse fixe »

 
La Californie vit un véritable paradoxe. Classée cinquième puissance mondiale, elle attire de nouveaux salariés très bien payés dans la Silicon Valley. La quasi-totalité des grandes entreprises du numérique y sont installées. Mais cette puissance et cette richesse excluent d’autres employés à cause de salaires moyens qui ne progressent pas aussi vite que les prix des loyers. Les prix de l'immobilier en Californie sont trop élevés pour leurs salaires, les obligent à vivre « dans la rue ». Et pourtant, beaucoup cumulent plusieurs emplois, ne partent pas en vacances… pour essayer de sortir de cette situation.
 
En 2017, le département américain du Logement recensait 55 4000 « sans domicile fixe » ou plutôt « sans adresse fixe », dont 134 000 en Californie soit 25%. Triste « score ». Et cette situation était prévisible ! Mais tout le monde s’accorde à dire que les responsables locaux et fédéraux n’ont pas anticipé cette crise qui « n’est pas arrivée du jour au lendemain » selon Gary Painter dirigeant de l'Institut de recherche sur les sans-abri de l'Université de Californie du Sud (USC). Il faut des logements accessibles en nombre suffisant et les besoins sont tels que malgré des millions de dollars débloqués pour construire de nouveaux logements ou apporter une aide aux SDF, plusieurs années seront nécessaires pour venir à bout de la crise des prix de l'immobilier en Californie.

Une voiture comme logement face aux prix de l'immobilier en Californie

 
En attendant, ces salariés modestes ont « une voiture pour tout logement ». Cameron Jones, 26 ans, explique sa situation : il a perdu son appartement parce qu'il ne pouvait plus payer le loyer de 2 200 dollars.
 
Un tiers des ménages californiens consacreraient 50% de leurs revenus au logement (site francetvinfo - avril 2018). Le loyer moyen serait de 1 200 dollars à Santa Barbara soit 1 000€ environ. Ajoutons à cela, le coût de la vie très élevé lui aussi. La solution ? Dormir dans sa voiture, vivre dans un camping-car… Le phénomène est tel que les villes proposent même des parkings sécurisés. À Los Angeles par exemple, une demi-douzaine aurait été créée en 2018.
 
Un autre « habitant » de ces parkings sécurisés est un ancien militaire, Carlos Gonzalez, âgé de 60 ans vit depuis deux ans sur ce parking dans un camping-car. Le mince réconfort est aujourd'hui que ces « habitants des parkings » se sentent en sécurité. Ils y trouvent des douches ou des toilettes à proximité. Vivre dans la rue est une situation qui peut vite arriver sans que l'on s'y attende vraiment. C'est ce qu'ajoute le jeune Cameron qui ne pensait pas, il y a deux ans, être sur ce parking. Il y côtoie des professions qui gagnent correctement leur vie, des enseignants par exemple ou encore des parents avec leurs enfants.

Les mesures prises pour contrer les prix de l'immobilier en Californie 

 
Devant le phénomène difficilement maîtrisable, ces parkings sont des refuges et offrent un peu de réconfort. Des assouplissements sont également votés comme l'accès aux aides au logement pour des familles qui ont un revenu inférieur à 10 000 dollars par mois ou encore des taxes collectées pour venir en aide aux SDF. Quoi qu'il en soit, la crise du logement et des prix de l'immobilier en Californie est loin d'être réglée et avoir une place sur un parking (même sécurisé) pour dormir est loin d'être idéal.
 
Pour les villes, la gestion de la crise n'est pas simple et la présence de nombreux sans domicile impacte l'économie du tourisme...
 
Des villes qui font rêver mais qui parallèlement mettent à la rue des milliers de personnes. Qu'en pensez-vous ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
389 avis clients
Avis vérifiés