Les aides des communes pour acheter son premier logement

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Vous avez le projet d'acheter votre future résidence principale. Si c'est votre premier achat immobilier ou si vous n'avez pas été propriétaire de votre résidence principale dans les 24 mois précédant votre achat, vous êtes un « primo-accédant ». A ce titre, il vous est possible de bénéficier de prêts spécifiques. Et vous ne le savez peut-être pas mais vous pouvez également profiter des aides de l'Etat et des collectivités locales (communes, départements, régions). Des aides non négligeables à inclure absolument dans votre plan de financement.

Acheter son premier logement en bénéficiant des prêts spécifiques

 
Les prêts qui facilitent l'accession à la propriété sont en général connus. Le PTZ+, proposé par presque toutes les banques, est un prêt à taux zéro destiné aux primo-accédants pour l'acquisition de leur résidence principale. Un prêt sans intérêt accordé sous conditions de ressources, du nombre de personnes dans le foyer et de la zone géographique du bien. Les conditions ont évolué en 2018. Le PTZ+ peut financer de 20 % à 40 % du projet immobilier dans le neuf. Ce taux varie en fonction de la zone géographique dans laquelle vous souhaitez investir (zones définies par arrêté). Le PTZ+ complète le prêt principal.
 
D'autres prêts sont eux-aussi possibles comme les prêts conventionnés et le prêt « 1% logement ». Les prêts conventionnés sont accordés par les banques ayant passé une convention avec l'Etat.

Les aides des collectivités territoriales

 
Ce que l'on connait moins, ce sont les aides proposées par de nombreuses communes, intercommunalités et départements pour devenir propriétaires de sa résidence principale. Ces aides, généralement destinées aux primo-accédants, sont accordées sous forme de subventions, de prêts à taux zéro ou de prêts bonifiés ou encore de baisse ou de plafonnement du prix au mètre carré d'un logement neuf. 
 
Les emprunts sont à souscrire auprès d'une banque partenaire du dispositif local.  Ces financements aidés doivent toujours être complétés par d'autres crédits et sont cumulables avec les aides nationales comme le PTZ+, le 1% logement, les prêts conventionnés…
 
Attention les aides locales peuvent changer, disparaître et d'autres peuvent être créées. Pour connaître les aides locales auxquelles vous pouvez avoir droit, renseignez-vous auprès de votre mairie, de votre département ou de votre région. Vous pourrez ainsi vous renseigner sur les dispositifs actuels et leurs modalités.
 
Quelques exemples pour vous donner une petite idée de ce que vous pouvez obtenir :

• A Lille, un plafonnement du prix au mètre carré et une TVA limitée à 5,5 % pour les logements situés dans la zone de rénovation urbaine
• A Marseille, un Nouveau Chèque Premier Logement. Il s’agit d’une subvention octroyée aux familles qui achètent pour la première fois allant de 4 000 à 12 000 € en fonction du nombre de personnes et du label énergétique
• A Montpellier, une minoration du prix de vente du logement
• A Nantes Métropole, une baisse du prix au mètre carré de 25 %
• A Paris, une possibilité d'accéder au Prêt Paris Logement, un crédit sans intérêts de 24 200 € pour un célibataire et 39 900 € pour les ménages.
 
Toutes ces aides sont attribuées sous conditions dont les principales sont : premier achat de résidence principale, résider dans la ville depuis plus d'un an, plafonds de ressources, logements labellisés par la ville, logements situés dans certains secteurs.
 
Vous souhaitez en savoir plus ? Les dispositifs sont détaillés sur les sites des collectivités locales. Vous pouvez aussi vous informer auprès des Agences départementales d'information sur le logement (ADIL). 
 
Avez-vous déjà profité d’une aide accordée par votre collectivité ? Si oui laquelle ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers