Immobilier neuf : les prix restent favorables à l’achat

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les prix de l’immobilier neuf ont progressé de +5,1% au cours du premier trimestre 2017. Une hausse spectaculaire qui n’enlève pourtant rien à l’attractivité du neuf pour les acheteurs. Résidence principale, investissement locatif, le moment est encore et toujours propice à l’achat. On vous explique pourquoi.

Zoom sur les prix de l’immobilier neuf en France


Début 2017 signe un record pour les prix de l’immobilier neuf dans l’hexagone. La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI), fait état d’une hausse des tarifs de +5,1% en comparaison du premier trimestre 2016. Il faut aujourd’hui compter 4 177 euros le m² en moyenne pour acquérir un logement neuf et 3 766 euros le m² hors Ile-de-France.


Et la donne est vérifiée un peu partout en France. Dans les 23 grandes agglomérations passées au crible par la FPI, 20 ont vu leurs prix de l’immobilier neuf augmenter. Les trois villes qui ne suivent pas la tendance sont Grenoble et ses -4%, Dijon et ses -1,1% et Rennes et ses -1,2%.


Partout ailleurs, les prix sont en hausse, parfois de manière spectaculaire. C’est le cas en Ile-de-France qui, au premier trimestre 2017, affiche une augmentation de +7,3% pour des prix au m² établis à 4 975€ en moyenne. La hausse la plus marquée est observée au Havre : +18,3% et 3 611 euros le m² en moyenne.

Hausse des prix oui, mais marché intéressant


Si la hausse des prix de l’immobilier neuf pourrait freiner certains acheteurs, qu’ils se rassurent, la période est toujours propice à l’acquisition. En effet, certains mécanismes soutiennent le marché et permettent d’accéder à la propriété et/ou de réaliser un investissement immobilier neuf dans de bonnes conditions.


C’est le cas du PTZ, prêt à taux zéro, destiné aux primo-accédants et de la loi Pinel, encourageant les investissements locatifs. Pour l’heure, ils sont disponibles jusqu’au 31 décembre 2017. Impossible de savoir ensuite si le nouveau gouvernement les maintiendra en l’état. Le moment est donc venu d’en profiter pour ne pas passer à côté.


Autre levier favorable à l’achat dans le neuf, les taux de crédit immobilier. Malgré une légère remontée, il est toujours intéressant aujourd’hui de souscrire un emprunt pour financer son acquisition.

Des acheteurs bien présents sur le marché immobilier neuf


Même avec des prix de l’immobilier en hausse, les acquéreurs affichent leur dynamisme et leur volonté de profiter des dispositifs d’aide à l’achat. Pour le seul premier trimestre 2017, les investisseurs ont été +19,2% plus nombreux et les acquéreurs +4,1% sur le marché. Les ventes profitant d’une TVA réduite ont été +12% plus importantes sur cette même période.

Une offre d’immobilier neuf qui se raréfie


Autre donnée caractéristique du secteur du neuf, devant l’engouement des acheteurs et la difficulté des promoteurs pour acquérir du foncier, le stock diminue rapidement. Il est en baisse de -1,3% au premier trimestre 2017. 90 000 logements sont à la vente aujourd’hui en France, ce qui est peu au regard de la demande. Une rareté qui devrait continuer à tirer les prix de l’immobilier neuf vers le haut !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers