Neuf VS ancien : les prix de l’immobilier font le grand écart

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le premier trimestre 2017 a vu les prix de l’immobilier progresser un peu partout en France. La présence massive des acheteurs et des investisseurs depuis quelques mois dynamise le secteur et fait grimper les tarifs. Et le constat est le même pour l’immobilier neuf comme pour l’immobilier ancien. Petit tour de l’hexagone et comparaison chiffrée.

Pourquoi les prix de l’immobilier augmentent ?


Suscitant toutes les convoitises, l’immobilier a la cote auprès des acquéreurs de résidence principale et des investisseurs. L’offre se raréfiant et la demande étant très forte, les prix de l’immobilier ont donc tendance à augmenter : tout ce qui est rare est cher. En 2016, ce sont non moins de 110 000 réservations qui ont été signées dans le neuf en 2016 et 845 000 ventes concrétisées dans l’ancien. Un cru exceptionnel également porté par des taux de crédit immobilier au plancher.


Face à ce dynamisme et à cette sollicitation, les grandes villes ont vu les prix de l’immobilier atteindre des sommets. En une année, l’inflation a excédé les 3% dans de nombreuses grandes villes françaises comme Paris, Bordeaux ou encore Nantes et Lyon.

Zoom sur les prix de l’immobilier neuf VS ancien


Si l’on constate le plus souvent que les prix de l’immobilier ancien sont inférieurs à ceux du neuf, l’écart a aujourd’hui tendance à se réduire dans certaines villes. Dans d’autres, la différence reste très importante. Voici ce que révélait la Fnaim (Fédération nationale des promoteurs immobiliers) fin 2016 :

 


Neuf VS ancien : comment expliquer la différence de prix ?


La différence de prix entre l’immobilier neuf et l’immobilier ancien s’explique par deux éléments principaux :


•    Le prix du foncier que les promoteurs répercutent sur le montant final du logement neuf
•    Les coûts liés à la construction élevés en raison des différentes normes à respecter (PMR surtout) et des matériaux utilisés.


Mais il ne faut pas oublier que si le montant premier d’un bien neuf est plus important, choisir le neuf est souvent un placement rentable. Ce segment du marché permet en effet, dans de nombreux cas, de profiter d’aides fiscales (PTZ pour les primo-accédants et loi Pinel pour les investisseurs) et d’évoluer dans un logement peu énergivore. Isolation thermique, équipements dernière génération, utilisation des énergies renouvelables… autant d’éléments propres à l’immobilier neuf qui font diminuer les factures annuelles des occupants !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers