Quelles tendances pour les prix de l’immobilier en 2017 ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Après une légère, mais réelle, hausse en 2016, les prix de l’immobilier suivront-ils la même tendance en 2017 ? Pour répondre à cette question, les notaires de France envisagent deux scénarios. Explications.

2016, une année charnière pour le marché immobilier


Avec des taux de crédit immobilier très bas, un PTZ (Prêt à Taux Zéro) bonifié et un retour marqué des investisseurs, 2016 a résolument été une bonne année pour le marché immobilier. Le nombre de transactions en hausse est un fort révélateur de cette tendance.


Suite à cette favorable conjoncture, les prix de l’immobilier ont également subi une augmentation modérée, la première depuis quatre ans. La demande d’achat plus forte que l’offre dans de nombreuses localisations françaises et le pouvoir d’achat multiplié des Français ont tout naturellement conduit à cette augmentation des prix.


Il s’agit ici des éléments qui ressortent de la dernière note de conjoncture établie par les notaires de France et publiée le 13 décembre 2016.

Tendances et prix de l’immobilier chiffrés


La France a vu le nombre de ventes augmenter de 11% sur la dernière année, un niveau qui n’avait pas été atteint sur les dix dernières années. Les prix de l’immobilier ont donc suivi ce mouvement haussier avec +1,4% pour les appartements et +2% pour les maisons sur l’ensemble du territoire. Certaines grandes villes ont même connu d’impressionnantes hausses, bien supérieures à celles observées au niveau national. C’est le cas pour Paris par exemple où les tarifs affichent +3,6% sur une année (8 300€/m²).


Pour la capitale, les notaires de France annoncent une hausse de +6,2% sur l’année 2017 et envisagent un prix au m² avoisinant les 8 490€/m² au mois de janvier prochain.

Les prix de l’immobilier en province


Dans le reste de la France, les prix sont également globalement en hausse. On observe +2,6% à Lyon, +3% à Nantes ou encore +4% à Bordeaux sur une année. Mais l’augmentation la plus marquée revient à Rennes et ses +9% sur un an pour le prix des maisons.


D’autres villes ont vu leurs prix de l’immobilier baisser comme Montpellier, Nice et Grenoble (pour les appartements seulement).

2017, l’année de tous les possibles ?


L’année à venir amènera-t-elle un bouleversement sur le marché immobilier ? Les présidentielles dicteront-elles les tendances ? Toujours selon la dernière note de conjoncture des notaires de France, plusieurs scénarios sont à prévoir, et ce, en fonction des actions et mesures du nouveau président. Si, comme le prévoient certains candidats (François Fillon entre autre), l’exonération de l’impôt sur les plus-values passe à 15 ans (au lieu de 22 ans actuellement) pour les résidences secondaires, les vendeurs pourraient revenir sur le marché. L’offre serait donc moins rare et les prix de l’immobilier baisseraient vraisemblablement.


Si, au contraire, un allègement fiscal était appliqué sur les revenus fonciers, l’immobilier ancien pourrait retrouver son attractivité et donc, conduire les prix de l’immobilier vers une nouvelle hausse.


Enfin, si l’ISF (Impôt sur la fortune) était supprimé, des tensions sur le marché haut de gamme ne seraient pas à exclure.


Et vous, quel est votre avis ? Les prix de l’immobilier vont-ils continuer à augmenter ? Nous sommes curieux de savoir ce que vous en pensez !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers