Des prix de l’immobilier à Montpellier en plein rebond

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Depuis 2014, les prix de l’immobilier à Montpellier augmentent régulièrement. Dans cette ville dynamique et en plein développement, tous les quartiers, ou presque sont recherchés. Les logements bien évalués ne restent jamais très longtemps à la vente et le neuf est pris d’assaut.

Une hausse des prix de l’immobilier amorcée depuis deux ans


Les prix de l’immobilier à Montpellier ont commencé à augmenter en 2014. Cette hausse était dans un premier temps limitée aux faubourgs et à la vieille ville. Mais depuis quelques temps, tous les secteurs de la ville sont touchés, ainsi que les communes de la seconde couronne, très appréciées des familles pour leur cadre de vie.

Des acheteurs plus exigeants


Les acheteurs sont toutefois un peu différents de ceux présents sur le marché il y a quelques années. Ils accordent aujourd’hui une importance particulière autant à l’extérieur des logements qu’au confort intérieur. Ainsi, une façade délaissée ou non finie ou encore des balcons à barreaux ne sont plus vendeurs. Les biens avec travaux ou même à rafraîchir sont donc boudés par les acquéreurs.

L’immobilier neuf à l’honneur à Montpellier


Face à cette tendance, l’immobilier neuf est pris d’assaut. Ce segment du marché est donc en pleine santé. On voit d’ailleurs des programmes neufs fleurir aux quatre coins de la ville et en périphérie. Les logements se vendent alors très facilement, en qualité de résidence principale ou d’investissement locatif en loi Pinel. Aujourd’hui, il faut compter environ 5 220 euros le m² pour un T4 de 90m² avec balcon ou garage aux alentours de la gare ou mieux, de la nouvelle mairie. Le quartier de l’Ecusson et ses anciens immeubles réhabilités sont quant à eux commercialisés entre 4 500 et 5 000 euros le m². Ils donnent également le droit au PTZ+ et à la loi Pinel. Pour faire baisser la note, direction le secteur Ovalie où un acheteur peut compter 165 000 euros pour T2 de 40m². La commune de Lattes et sa gare TGV prévue pour 2017 fait également recette auprès des acquéreurs qui déboursent en moyenne 4 000 euros le m².

De belles opportunités sont aujourd’hui à saisir à Montpellier, dans le neuf comme dans l’ancien. Les investisseurs apprécieront particulièrement le dynamisme de la ville qui attire les étudiants, les seniors ou encore les familles en recherche d’un cadre de vie agréable et d’un climat idéal.

Source : Capital.fr

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers