Immobilier à Nantes : un regain d’activité depuis le début d’année

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Sur le marché immobilier à Nantes, les prix sont caractérisés par leur stabilité. La ville profite d’un regain d’activité depuis le début d’année 2016 qui devrait se poursuivre en 2017. Investisseurs et acheteurs sont au rendez-vous, dans le neuf surtout, pour profiter de prix stables, de taux de crédit au plancher et de la loi Pinel (pour un investissement locatif) ainsi que du PTZ+ (pour l’achat d’une résidence principale).

Toujours plus de transactions sur le marché immobilier à Nantes


La preuve la plus parlante du dynamisme du marché immobilier à Nantes reste l’augmentation du nombre de transactions ces derniers mois. Elles sont en hausse de 20% pour le premier semestre 2016 en comparaison de la même période l’an passé. Reste tout de même à préciser que les prix de l’immobilier à Nantes ne baissent pas, mais n’augmentent pas non plus. Ils s’illustrent aujourd’hui par leur stabilité.

Les prix de l’immobilier à Nantes résistent


Alors que certaines villes ont vu leur prix chuter, l’immobilier à Nantes a lui bien résisté. Avec une forte demande sur certains segments du marché, en centre-ville par exemple, les acheteurs sont toujours au rendez-vous. Un T3 vendu 250 000 euros Rue Saint-Nicolas trouve rapidement preneur. A contrario, au-delà de 300 000 euros, les acheteurs sont plus frileux et beaucoup moins nombreux.

Cap sur les petites surfaces


Nantes affichant un potentiel d’attraction croissant sur les étudiants, c’est tout naturellement que la ville fait recette auprès des investisseurs. Les petites surfaces, studio, T1 et T2, sont donc particulièrement recherchées. Il faut dire qu’en seulement dix ans, Nantes a vu son nombre d’étudiants grimper de 13% (53 500 aujourd’hui).


Pour un studio de 20m² dans l’ancien, il faut compter environ 70 000 euros aux abords des grandes écoles et facultés ou en centre-ville. Un T2 s’achète quant à lui entre 100 000 et 150 000 euros dans les mêmes secteurs. Une fois loué, l’investisseur peut compter sur une rentabilité avoisinant les 6% bruts.

L’immobilier neuf à Nantes prend de la vitesse


La ville de Nantes multiplie les projets immobiliers neufs. Les investisseurs qui souhaitent profiter de la loi Pinel et les primo-accédants du PTZ+ ont tout intérêt à se tourner vers l’Île de Nantes et ses nouvelles résidences affichées à 3 900 euros le m². Un peu plus excentrée, la commune de Rezé prévoit la construction de 850 logements neufs dans le secteur de la Jaguère dans les prochaines années. Des aubaines vendues autour des 3 000 euros le m².

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers