Crédit immobilier : n’hésitez pas à renégocier un emprunt souscrit en 2016 (ou avant)

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous avez souscrit votre crédit immobilier en 2016 ? Sachez que, dans certains cas, il est d’ores et déjà intéressant de renégocier vos conditions d’emprunt. La baisse des taux étant constante et persistante, un simple rendez-vous à la banque peut vous permettre d’économiser des milliers d’euros.

Moins un point en 8 mois seulement


Selon une récente étude de Vousfinancer.com, les emprunteurs ont aujourd’hui compris l’intérêt de renégocier leur taux de crédit immobilier. Et nul besoin d’attendre plusieurs années avant de se lancer, les banques reçoivent actuellement des clients qui ont souscrit en janvier seulement. En à peine huit mois, le taux moyen sur 20 ans a chuté de 2,4% à 1,5%. Un point d’écart qui permet parfois de réaliser une économie de plusieurs milliers d’euros sur le coût global de l’emprunt.

Crédit immobilier : les données de Vousfinancer.com


Le courtier révèle dans son étude qu’un crédit immobilier de 200 000 euros souscrit en janvier 2016 peut être renégocié en septembre et permettre de gagner 20 000 euros sur le coût global. Sachez que généralement, la renégociation est vraiment intéressante lorsque le nouveau taux est 0,7 point inférieur à l’initial au moins.


On prend également en compte la durée de  remboursement restante pour évaluer le bénéficie réaliser en renégociant. L’opération se révèle souvent gagnante si l’emprunteur est dans la première moitié de la période analyse les courtiers.

Renégociation ou changement de banque ?


Si votre banque ne souhaite pas abaisser votre taux de crédit immobilier, vous avez la possibilité de faire racheter votre emprunt. Mais attention, une comparaison approfondie s’impose. En effet, faire racheter son crédit par un autre organisme n’est pas toujours intéressant. Il est important de déterminer avec exactitude les frais engendrés, comme les indemnités de remboursement anticipé par exemple (plafonnées à 3% maximum du capital restant dû).

Et l’assurance emprunteur ?


Si vous décidez de changer de banque, n’oubliez pas de prendre en compte le poids de l’assurance emprunteur. Elle peut représenter entre un tiers à la moitié du crédit immobilier. Même si l’organisme vous propose un taux inférieur à celui de votre banque, assurez-vous que le prix de l’assurance emprunteur mensuel est au maximum égal à l’actuel. Sachez également que vous ne pourrez déléguer votre assurance emprunteur que si les conditions sont identiques à celle initialement souscrite.

Réduire la durée de son crédit immobilier


Pour diminuer le coût de son crédit immobilier, la possibilité est également donnée de réduire la durée globale de ce dernier. Plus vous raccourcissez, plus les taux sont intéressants, plus vous économisez d’argent. Mais attention, cette décision a un impact direct sur les mensualités qui seront automatiquement (un peu) plus élevées. Avant de vous lancer, analysez votre pouvoir d’achat quotidien.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers