Immobilier à Antibes : un marché actif

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

2016 signe la reprise sur le marché immobilier à Antibes. Alors que la tendance était à la morosité les années précédentes, la crise semble enrayée avec des ventes au rendez-vous et des prix qui augmentent légèrement mais sûrement.

Immobilier à Antibes : des prix globalement en hausse


Début 2016, les ventes peinaient encore à arriver. Les locaux n’étaient plus au rendez-vous. Mais depuis le printemps, le mois d’avril précisément, le marché immobilier à Antibes retrouve sa dynamique. Les actifs sont de retour tout comme les acheteurs étrangers. Ces derniers sont en quête d’un pied-à-terre dans les secteurs touristiques (vieille ville, port…). Cette relance des transactions a entraîné une remontée des prix plus marquée ces derniers mois. Sur un an, l’augmentation est comprise entre 3 et 5%.

Immobilier à Antibes : les prix des secteurs prisés


Dans le centre-ville d’Antibes, les appartements bourgeois du début du XXème siècle se vendent entre 4 000 et 6 000 euros le m² en fonction de l’état. Les logements de 1970 sont eux cédés entre 3 000 et 3 200 euros le m².


Le Vieil-Antibes est l’un des secteurs les plus prisé de la ville. Il attire les locaux comme les étrangers. Cette forte demande conduit donc au maintien des prix, à leur hausse même. Un logement de 35 à 40 m² se vend entre 150 000 et 2500 000. Il est ensuite possible de le louer environ 800 euros la semaine. Pour une villa avec jardin de 120 à 130 m², il faut compter entre 850 000 et 1,5 million d’euros. Si l’achat est ensuite destiné à la location, les tarifs pour ce type de bien sont d’environ 2 500 euros par semaine en haute saison.

Immobilier à Antibes : les quartiers en devenir


Pour réaliser un placement rentable, mieux vaut se tourner vers le quartier Marenda-Lacan. Juste à côté du centre-ville moderne mais également de la vieille ville et du port, le secteur est en plein développement. L’heure est aujourd’hui à la construction d’un grand centre commercial. Actuellement, les logements du début du XXème siècle sont cédés entre 3 500 et 5 000 euros le m².

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers