Immobilier à Clermont-Ferrand : un volume de ventes croissant depuis 2015

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Atone pendant des mois, le marché immobilier à Clermont-Ferrand avait retrouvé un semblant de dynamisme au printemps 2015. Une tendance confirmée de mois en mois par une augmentation des transactions. Le marché est aujourd’hui plus fluide et cela devrait durer.

Les biens les plus prisés sur le marché immobilier à Clermont-Ferrand

 

Comme dans le reste de l’hexagone, les investisseurs et les primo-accédants sont les plus présents sur le marché immobilier à Clermont-Ferrand. Et les biens les plus demandés sont ceux dont le prix ne dépasse pas les 150 000 euros. Certaines agences immobilières affirment même que 80% de leurs transactions portent sur ce type de logement.

Pour 150 000 euros, il est possible de devenir propriétaire d’un petit logement en hyper centre ou d’une maison de 60 à 80m² avec travaux.

Depuis le printemps 2016, les maisons vendues entre 230 000 et 400 000 euros partent également plus facilement. Au-delà de ce tarif, les transactions sont quasiment inexistantes.

Les prix de l’immobilier à Clermont-Ferrand

 

L’heure est aujourd’hui à la stabilisation. Sur 12 mois, les prix de l’immobilier à Clermont-Ferrand ont joué entre les -2 et les +2% en fonction des quartiers. Seules les maisons avec d’importants travaux et les appartements de copropriété des années 60 ont subi une forte décote (de 5 à 7%) sur un an.

Aujourd’hui, les prix sont raisonnables et relativement différents en fonction des secteurs. Ainsi, la Place de Jaude et le Plateau central en centre-ville affichent un prix moyen de 2 000€/m². Autour de ces secteurs, comptez entre 1 400 et 1 800€/m² pour un bien en bon état et entre 1 000 et 1 300€/m² pour un logement avec travaux.

Les zones à privilégier pour un investissement immobilier à Clermont-Ferrand

La ville a vu ces dernières années de nombreux programmes immobiliers neufs sortir de terre. Mais la loi Pinel n’a pas encouragé les investisseurs à se diriger vers ces logements neufs. Les localisations de ces ensembles ne sont pas les plus recherchées car la demande locative n’y est pas très importante.

Les investisseurs se tournent davantage aujourd’hui vers de petits appartements à 50 000 euros ou moins dans des secteurs à la forte demande locative. On pense donc au centre-ville de Clermont-Ferrand qui attire les étudiants et les jeunes célibataires ou en couple. Le quartier Cézeaux, à deux pas de l’université, est également un bon calcul rentabilité. Les prix d’achat moins élevés de 10 à 20% à ceux de l’hyper centre laissent espérer une meilleure rentabilité. Dans les deux cas, un T2 en bon état se loue environ 350€/mois.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers